• Santé - Surface, Volume, Bio

Réticulum endoplasmique

Que le re représente la moitié de la surface membranaire et 10 du Volume de La Cellule.  [...] La différence entre une surface et un volume c'est des math pas de la bio.  [...]

photosynthèse dans une cellule animale

C'est donc une surface spécifique qui est la clé. Comme pour les bioreacteurs à microalgues sensés faire mieux car occupant un volume, pour fabriquer de la biomasse. D'ailleurs on peut rendre temporairement la peau humaine transparente à la lumière visible, avec une injection sous cutanée de glycerol.  [...] ..) d'une surface spécifique (donc liée à un volume) Et puis on parle d'organites puisqu'on parle de chloroplastes, donc forcément des agrégats, qui doivent optimiser cette surface incidente spécifique de leurs substrats (oui j'insiste), comme par exemple en orientant leurs feuillages pour certaines plantes, ou comme les épines de sapins pour mieux capter/économiser l'énergie lumineuse en hiver.  [...]

[Zoologie] Les animaux du désert : forme allongée et thermorégulation

Effectivement la forme sphérique est un optimum de faible rapport surface/volume, ce qui est un avantage pour produire et garder la chaleur corporelle. Luca Cavalli-Sforza nous fait d'ailleurs remarquer que les Inuits ont une morphologie tendant vers la rondicité (adaptation au milieu polaire, donc) alors que les Pygmées sont de petites tailles et fins (adaptation à la forêt équatoriale chaude et humide).  [...] De plus, le rapport surface corporelle/volume n'est pas la seule adaptation possible (loin s'en faut.). Certains animaux (des reptiles, entres autres, si mes souvenirs sont justes) peuvent avoir des urines concentrées pour éviter des pertes hydriques trop importantes, les sinus des voies respiratoires du dromadaire sont particulières et permettent d'humidifier l'air inspiré et de garder une part de l'humidité de l'air expiré.  [...]

La taille de la cellule

Ainsi les cellules eucaryotes, généralement de grande taille, on souvent des invaginations et des villosités en surface (bordure en brosse de l'épithélium intestinal par exemple qui augmente la surface sans trop changer le volume). Et certaines cellules sont proprement gigantesque comme la célèbre algue toxique de méditerranée Caulerpa Taxifolia, qui n'est constituée que d'une seule cellule (plurinuclée cependant) mais avec une forme très contournée qui lui donne une très grande surface par rapport à son volume.  [...] La cellule est tellement petite, et le rapport entre sa surface et son volume est tellement grand, que chaque partie de son cytoplasme est facilement accessible par l'oxygène diffusé dans la cellule. Cependant, avec l'augmentation de la taille de la cellule, le rapport surface/volume diminue jusqu'à ce que le métabolisme consomme l'oxygène plus rapidement que la diffusion de ce dernier ne peut fournir.  [...]

[Evolution] Devinette : taille des mammifères

Or mathématiquement le changement de volume lorsque la taille croît augmente bien plus rapidement que la surface. Donc plus on est gros plus on limite la déperdition de chaleur pour un volume donné.  [...] A noter que les colibris ont le même problème pour le rapport surface/volume et sont aussi des animaux hyperactifs qui consomment des nourritures à forte qualité énergétique (le nectar).  [...]

Microbiologie et petits hommes verts...

Il faudrait également augmenter le volume de nos cellules, et augmenter notre surface corporelles car notre surface est minuscule comparé à notre volume.  [...] -on devrait vivre quasi-nu pour avoir un rendement de photosynthèse correcte (mais je pense que la surface de la peau est trop faible).  [...]

[evolution] Taille des insectes

Par contre je ne vois pas comment des insectes de cette taille pouvaient voler. Etant donné que si l'animal augmente de taille, sa surface va augmenter à la puissance 2, alors que son volume à la puissance 3.  [...] Ceci n'est pas tout à fait exact, ce ne l'est que dans la comparaison cercle et sphère, par contre si l'on se réfère au cylindre le volume peut augmenter indéfiniment sans variation importante du rapport surface/volume si la croissance ne se fait que sur la hauteur du cylindre.  [...]

[zoologie] Force musculaire des insectes

Un élement de réponse que j'ai lu dans un bouquin d'astrophysique (je ne sais pas ce que ça faisait au milieu mais c'était interessant quand même) c'est que la force musculaire est proportionnelle à la section du membre (donc à une surface), tandis que la masse est (évidement) proportionnelle au volume.  [...] Je me demande si il ne faut pas aussi considérer les besoins d'apport en oxygène et sucres... tout ceci diffusera bien plus vite dans un muscle d'insecte (cf rapport surface/volume) que dans une muscle d'une plus grosse bestiole. Donc un insecte ne prend pas un gros risque pour ses muscles d'utiliser rapidement des composés qui vont vite être remplacés.  [...]

Abeille!

Il faut pr éciser une chose. plus un animal est petit, et plus la section (surface) de ses muscles est énorme par rapport à son volume et donc sa masse. Or c'est la section du muscle qui délimite la force générée, et pas sa longueur. Donc une petite bête arrivera à décoller en battant des ailes comme une malade.  [...] En multipliant la longueur d'un animal cubique (modèle théorique...) par deux, on multiplie la surface (et donc la surface de section) seulement par 4 (donc 4 fois plus de force musculaire) alors que le volume et donc le poids explose, multiplié par 8.  [...]

rapport taille surface d'un organisme

j'ai du mal à saisir le lien entre homéostasie et rapport surface/volume d'un organisme.  [...] il s'agit d'un cours sur de biologie qui porte sur les plantes. L'augmentation de la taille serait une évolution qui à permis à certains organismes de facilité leur homéostasie.  [...]