• Santé - Espèce, Volume, Cerveau

En bref : Nouvelles découvertes sur l'homme de Florès

L'équipe de Mike Morwood (université de Nouvelle Angleterre, Armidale) annonce dans Nature (à paraître ce jeudi) la découverte des restes de 7 nouveaux individus de l'espèce Homo floresiensis dans la grotte de Liang Bua (Florès occidental) en Indonésie.  [...] Les individus de cette espèce mesurent environ un mètre de haut et le volume de leur cerveau avoisine celui d'un chimpanzé. Ils seraient apparus sur l'île il y a 95000 ans et étaient encore présents il y a 12000 ans.  [...]

[Zoologie] Vision chez les reptiles, oiseaux et dinosaures

On parle de vue, mais le volume d'informations délivré par ce qui semble être un odorat très développé chez les dinosaures, plus conséquent que chez les oiseaux et avec des récepteurs plus complexes, doit nécessiter une bonne dose d'interprétation par le cerveau.  [...] Autant de comportements ne nécessitant pas un contrôle fin prolongé des mouvements. Cela suffirait peut-être à expliquer la relative petitesse du cerveau de cette espèce par rapport à son volume corporel.  [...]

Le RV du docteur Cocaul : la variation de la taille du cerveau humain au fil du temps

Spécialiste de la nutrition, le docteur Arnaud Cocaul nous propose un rendez-vous mensuel pour des conseils avisés. Le sujet de ce mois. les fluctuations du volume cérébral chez l'espèce humaine au fil de sa longue histoire. Elles pourraient être liées aux changements dans son environnement et en particulier à la qualité de la nourriture disponible. Car notre cerveau est gourmand.  [...] Les découvertes récentes tendent à prouver que nous mettions la charrue avant les boeufs. Si on peut certifier qu'un cerveau plus volumineux a des besoins plus importants en nutriments, pour amorcer cette croissance cérébrale, il faut un déclencheur. De plus, la viande et le poisson sont pourvoyeurs d' acides aminés que le cerveau ne peut utiliser comme combustible que pour quelques heures.  [...]

[Génétique] Microbes, schizophrénie et évolution ... !

Je suppose qu'on a atteint le maximum du volume du cerveau mais on a pas encore exploré ce que sa plasticité pouvait engendrer comme nouvelles fonctions. J'appelle le stade d'accélération, de développement hypertrophié une singularité. Il y a d'abord eu une singularité biologique avec l'apparition des microorganismes, l'être humain est la preuve qu'il y a eu une singularité de la conscience, enfin on approche d'une nouvelle singularité qui pourrait pérenniser l'espèce en augmentant l'empathie.  [...] Une singularité étant que la sphère d'influence des organismes sort du biotope originaire. Donc l'évolution est ponctuée de singularités, c'est vrai quoi qui a décrété que l'évolution était constante ça me semble réducteur et je n'ai jamais parlé d'arrêt de l'évolution, quand je dis qu'elle est en marche c'est une continuité, mais comment ne pas penser que le cerveau, organe très sensible, ne sera pas modifié rapidement par les aléas du vivant. La schizophrénie en est un exemple.  [...]

vu sur le TIMES: taille du cerveau = intelligence

D'un coté on entend dire que ça n'a pas de rapport avec l'intelligence mais de l'autre j'ai souvent lu ou entendu des comparaisons entre l'intelligence de nos ancêtres hominidés selon le volume disponible pour le cerveau dans les crânes retrouvés.  [...] Pour deux individus ayant le même cerveau, je veux dire le même volume de cerveau, mais ayant une masse corporelle et une taille différente, l'intelligence est-elle la même pour les deux.  [...]

Régions du cerveau non utilisées? - Page 2

En plus j'ai fait un mauvais raccourci entre le développement du cerveau de l'enfant et celui de l'adulte, je rectifie. Le cerveau du nourrisson n'est pas fini, par exemple, il voit des formes peu distinctes et des couleurs ternes, les neurones sont là mais les connections entre les différents centres intégrateurs sont incomplètes, c'est la mise en place de ce type de circuit qui augmente le volume global.  [...] Jusque là je croyais ( car de source pas certaine ) que c'était les divisions des cellules gliales qui augmentait le volume du cerveau... Alors, qui est responsable de cette augmentation de volume. cellules gliales et/ou connections.  [...]

[Physiologie] Comment évolue notre cerveau?

Lorsque nous mémorisons, réflechissons...en bref lorsque nous faisons fonctionner notre cerveau, peut-il y avoir une augmentation du volume de notre cerveau avec le temps Y a t-il, si augmentation de volume du cerveau il y a, une évolution de la morphologie de notre tête.  [...] Comme le cerveau est plastique il s'adapte et ce perfectionne (~spécialise) dans ce qu'on lui demande. liste des course ou théorie unifiée etc.  [...]

Cerveau : tabac, surpoids et hypertension diminueraient ses capacités

D'après une étude américaine, le tabac, le diabète, l'hypertension artérielle et le surpoids auraient une influence sur notre cerveau, diminuant le volume de certaines zones et augmentant le risque de déclin cognitif.  [...] Il semble que ces facteurs de risque entraînent à la fois une perte de volume et le développement de lésions au niveau du cerveau. Ils affecteraient la capacité des malades à se projeter dans l'abstrait, à faire des plans (d'activité par exemple) et à prendre des décisions, expliquent les auteurs.  [...]

[Evolution] [évolution] L'évolution implique-t-elle forcément l'intelligence? - Page 3

Dès que cet avantage disparait, le cerveau diminue de capacité. Ce fait permet aux archéologues de déterminer quand ont eu lieu la domestication d'une espèce. Dès qu'une espèce est domestiqué, ce n'est plus on intelligence qui lui permet de prospérer et de rester en vie.  [...] - je ne suis pas sure que la domestication fasse à tous les coups diminuer l'intelligence des espèces domestiquées... En fait, je pense surtout à celles auxquelles on demande une collaboration active (chiens, chevaux...).En outre le volume du cerveau ne représente pas réellement l'intelligence proprement dite (ça serait un peu trop facile.  [...]

Science décalée : regarde mon cerveau et tu sauras combien j'ai d'amis

Le volume et le degré de connectivité de certaines régions du cerveau dépendraient de la taille du réseau social. Ainsi, par des systèmes d'imagerie précis, on pourrait estimer l'importance d'un cercle d'amis. Et identifier les sujets solitaires et aux comportements sociaux déviants.  [...] Le volume de certaines régions du cerveau dépendrait de notre propre expérience et de nos propres habitudes sociales. La sociabilité engendre la sociabilité. Heidi Cartwright, Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0.  [...]