• Santé - Cerveau, Coeur, Organisme

licence psycho - exposé endocrinologie

3 l'effet de ses substance sur le cerveau en particulier et sur l'organisme en général (coeur, circulation, muscles).  [...] J'ai suivi vos conseils pour la partie introductive et j'ai rajouté une petite sous-partie la place de l'agressivité dans notre société. Par contre je ne sais pas encore si je vais détailler précisément les effets de ces hormones d'un point de vue organique en me contentant de parler des résultats visibles sur le plan comportemental (dépendra de l'avancée des mes autres dossiers et du temps qu'il me restera).  [...]

(A)symétrie droite/gauche et déterminisme génétique

On sais que la plus part des métazoaires à symétrie bilatérale ont souvent des éléments d'asymétrie partielle gauche /droite (coeur, cerveau…).Même si ces élément sont fondamentaux pour assurer le bon fonctionnement de l'organisme, quel sont les mécanismes embryologiques qui déterminent cette brisure de symétrie ( on pourrait imaginer que le coeur soit placé aléatoirement à gauche ou à droite …).  [...] Et par exemple sinon accouple 2 escargots senestres obtiendra t'on seulement des senestres Une dernière petite question. certaines personnes on une partie des organes inversés je voudrais savoir si le fonctionnement de leur cerveau est inversé ou si certaines personnes on une hémisphère droite qui joue le rôle de l'hémisphère gauche.  [...]

Définition | Métabolisme | Futura Santé

l' anabolisme. il permet de synthétiser les constituants nécessaires à la structure et au bon fonctionnement des cellules.   [...] Le métabolisme basal est l'ensemble des réactions qui permettent de maintenir l'organisme en vie et sont donc incompressibles. Il permet d'assurer la respiration, les battements de coeur, l'alimentation du cerveau, la température corporelle, la digestion.  [...]

Jeûne et toxines

Sur un jeûne au long terme, l'organisme ira chercher ce dont il a besoin là où il peut le trouver et ce sera au détriment d'organes moins nobles que le cerveau, le foie, le coeur et les reins.  [...] En fait, c'est le contraire, le corps va puiser dans ses réserves, va avoir tendance a consommer ses propres proteines, catabolisme qui va avoir tendance a produire urée, ammonium, acide urique,..., corps cétoniques et donc tendance a l'acidose.   [...]

Apnées du sommeil : un pacemaker comme solution

Enfin du neuf, et surtout de la simplicité, dans la prise en charge du syndrome d'apnée obstructive du sommeil (Saos). De nouveaux dispositifs sont en effet à l'essai, et donnent des résultats qui semblent prometteurs. La fin des masques et autres prothèses dentaires antiapnées est-elle proche Un pacemaker est actuellement en cours d'essais par une équipe de l' hôpital Foch de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine (92).   [...] Il faut savoir aussi que le Saos retentit sur tout l'organisme. À chaque apnée, le cerveau et le coeur subissent un stress important par manque d' oxygène. En l'absence de traitement, les risques de maladies cardiaques et vasculaires sont augmentés. Et près de 2,4 millions de Français sont concernés.  [...]

Les effets de la drogue | Dossier

Ces effets différents selon la dose prise sont à mettre en lien avec l'action moléculaire de la drogue sur l'organisme. Cette dernière agit en se fixant sur diverses parties du corps - le cerveau en premier lieu, mais parfois d'autres organes comme le coeur - et en modifie le fonctionnement normal.  [...] De plus, la cinétique d'action n'est pas du tout la même suivant la façon de prendre la drogue. Le cannabis fumé agit rapidement sur le corps et ses effets sont observables quelques minutes après le début de la consommation. En revanche, le cannabis intégré à un gâteau, encore appelé space cake, met plus d'une heure à vraiment pénétrer l'organisme et à pouvoir modifier le fonctionnement de celui-ci.  [...]

[Biochimie] Cellules après la mort ?

Donc lors de la mort, ce qui meurt c'est l'organisation générale de l'organisme, qui fait qu'il vit en tant qu'individu. Certaines fonctions peuvent être séparées des autres pour considérer la mort, on parle en effet de mort cérébrale. Mais je pense que généralement on considère la mort après un arrêt trop prolongé de fonctions vitales absolument essentielles comme le cerveau et le coeur, qui rend leur perte irréversible.  [...] Néanmoins, la connaissance de la mécanique quantique pourrait avoir des impacts sur notre compréhension de la biologie, je n'en doute pas (certains pensent que la mémorisation pourrait faire intervenir des mécanismes quantiques, enfin je dis ça je dis rien car ce n'est pas mon domaine).   [...]

Science décalée : les films d'horreur font perdre plus de calories

D'où vient cette dépense excédentaire De la sensation de peur suscitée par la vidéo. Face au danger, l'organisme se doit de réagir et se prépare à la fuite ou au combat. Dans tous les cas, le corps doit pouvoir endurer un effort physique intense. Les glandes surrénales sécrètent alors l' adrénaline.  [...] Autre point qu'il est important de préciser. même allongé sur un lit, notre organisme dépense des calories. Le coeur bat toujours, le cerveau fonctionne, notre température est maintenue aux alentours de 37 °C, nos intestins digèrent, etc. Si bien que, dans ce genre d'étude, il faut prendre en compte le différentiel.  [...]

l'organe le plus important du corps humain pour vivre

Oui ok logane, mais quand meme le cerveau est le siege de l'esprit. C'est l'organe centrale de tout le corp. le siege de ta personalité, de ton etre c'est donc l'organe le plus important. Ton coeur peut servir a quelqu'un d'autre ok alors que ton cerveau non, c'est bien qu'il est iremplacable unique, et important.  [...] Si l'organisme n'est pas nourri, le cerveau reçoit tjs du glucose, parce que les stocks de glycogène du foie sont hydrolisés, et aussi les cellules musculaires (qui contiennent un composé de glucose). C'était le cas dans les camps de concentration. les prisonniers n'avaient plus de muscles parce que tout était parti vers le cerveau.  [...]

métabolisation des toxines et poisons

je définie le poison chimiquement comme un composé qui arrêterait le métabolisme de l'individu, qui une fois ingérée par la cellule après avoir passer la barrière intestinale provoque la cacophonie des cellules humaine, l'organisme aura donc du mal à coordonner ces actions, les poisons mortelle et létaux eux sont des composé qui mime un message nerveux chimique ou qui causent beaucoup de dégât à des organes noble comme le coeur et le cerveau dans une durée record provoquant la mort de la personne, je ne parle pas de ceux là, je parle des poison cumulatifs comme ceux de la cigarette ou les pesticides.  [...] c'est à dire à peu près dire un organisme résistant au tabac et qui même si il stocke l'équivalent de déchets cellulaires de 2 paquet de cigarette, au courant du sommeil il les élimine à 100% quelle série de réactions génétiques embryonnaire doit subir quelles modifications pour arriver à des cellules avec une telle résistance au tabac.  [...]