• Forum - Coeur, Cerveau, Mort

l'organe le plus important du corps humain pour vivre

Tout dépend ce que l'on entend par vivre... Moi je dirais les 2. Un coeur qui bat ne sert à rien si le cerveau est mort. la mort cérébrale est, selon moi, la véritable mort avant la mort cardiaque proprement dite.  [...] Pour ma part, en ce qui concerne ma propre existence, je ne verrais pas d'inconvénient à devoir remplacer mon coeur par un appareil si le besoin s'en faisait sentir. Mon cerveau a beaucoup plus d'importance, selon moi. Et j'en viens à penser la même chose pour celui des autres.  [...]

Mort encéphalique - Irrigation du cerveau

Dans l'immense majorité des cas c'est l'oedème cérébral le responsable. Le cerveau n'étant pas dans un contenant extensible, l'Sdème entraine une compression très importante des tissus et des vaisseaux, donc un arrêt de la circulation.  [...] L'Sdème fait mourir le tissu cérébral, qui en nécrosant crée de l'Sdème etc, c'est un cercle vicieux qui s'auto-entretient, aboutissant à la mort encéphalique à plus ou moins longue échéance.  [...]

[Physiologie] le deces

Vous ne pouvez que considérer l'humain dans son ensemble. On ne peut pas dire, son coeur est mort mais son cerveau est vivant alors il est vivant, c'est un tout cohérent et ces organes vitaux sont dépendants les uns des autres.  [...] le corp dans son ensemble je veut bien mais si l'on peut dire son cerveau est mort mais son coeur est vivant, ca marche aussi pour l'inverse, surtout que parfois quelqu'un fait un arret cardiaque peut s'en sortir. donc le cerveau depent des autres organes a moyen termes mais a tres court terme ils est seul maitre non.  [...]

[Biochimie] mort "naturelle" d'un animal

Plus sérieusement, je dirais question complexe, le simple arrêt de division des cellules me parait pas la seule cause, si mes souvenirs sont bons, les divisions cellulaires sont marginales dans le cerveau une fois l'embryogénèse faite, pourtant c'est un organe qui s'arrête, et c'est presque le plus critique.  [...] je suis pas sur qu'il y ait même une cause de mort naturelle. Ca peut être le coeur, les poumons le cerveau, le système nerveux qui lachent, une seule de ces causes pourraient conduire à la mort de l'animal.  [...]

[Biochimie] Cellules après la mort ?

Donc lors de la mort, ce qui meurt c'est l'organisation générale de l'organisme, qui fait qu'il vit en tant qu'individu. Certaines fonctions peuvent être séparées des autres pour considérer la mort, on parle en effet de mort cérébrale. Mais je pense que généralement on considère la mort après un arrêt trop prolongé de fonctions vitales absolument essentielles comme le cerveau et le coeur, qui rend leur perte irréversible.  [...] Bonjour. Je comprend que effectivement, sur un forum scientifique ces recherches sur le paranormal sois parfois modéré. Je connais assez bien le petit milieu des amateurs de fantômes pour savoir que au bout d'un moment ça part un peu sur n'importe quoi. Toutefois a un niveau strictement scientifique, je pense qu'il est important d'entamer des recherches sur ce sujet.   [...]

La Vie ? La Mort ?

Grace a une machine, on maintient les poumons qui marche et font marcher lereste avec (je suis pas certain). En gros, le cerveau du malade est mort donc il ne sera plus jamais conscient, mais son coeur bat, ses poumons respire, son corps biologiquement, vit.  [...] Je n'ai pas confondu tracé plat de l'ECG et cerveau mort. On peut tomber dans un coma très profond sans pourtant avoir subi des dommages cérébraux incompatibles avec la vie. Par exemple lors d'un trauma... etc.  [...]

métabolisation des toxines et poisons

je définie le poison chimiquement comme un composé qui arrêterait le métabolisme de l'individu, qui une fois ingérée par la cellule après avoir passer la barrière intestinale provoque la cacophonie des cellules humaine, l'organisme aura donc du mal à coordonner ces actions, les poisons mortelle et létaux eux sont des composé qui mime un message nerveux chimique ou qui causent beaucoup de dégât à des organes noble comme le coeur et le cerveau dans une durée record provoquant la mort de la personne, je ne parle pas de ceux là, je parle des poison cumulatifs comme ceux de la cigarette ou les pesticides.  [...] 1) Parce que le but n'est pas de laisser mourir la population, or il n'y a pas d'évolution sans sélection naturelle, et il n'y a pas de selection d'un caractère, si on n'a pas la mort ou au moins une diminution de fitness de ceux qui n'ont pas cet avantage, donc la seule option pour une telle adaptation (qui prendrai des centaines voir des milliers d'années) serait qu'il y ait une massive mort dû à l'empoisonnement par pesticides,  [...]

mort cérébrale ?

Pendant ce temps, l'activité du cerveau (ou ce que l'on peut appeler âme ) est réduite, d'où une activité sur l'ECG réduite. Suivant le type de coma (plus ou moins profond), l'ECG se réduit de plus en plus, jusqu'à atteindre le système parasympathique (c'est à dire toute les régulations automatiques que le cerveau contrôle sans que l'on en est conscience - respiration, rythme cardiaque, digestion...).  [...] La mort cérébrale intervient lorsque le cerveau entier n'a plus d'activité, même dans la zone parasympathique (comme vous dites, plat). Cela se traduit physiquement par un arrêt du système respiratoire et digestif. Le coeur ayant un rythme basal (50 pulsations minutes), il continuera de fonctionner tant qu'il a de l'oxygène.  [...]

cerveau et champ magnétique

Bon je sais pas si c'est ce que voulait dire le monsieur, mais il me semble que, les nerf transmettent un ddp qui peut etre representé par un courant electrique. Le poul en est une conséquance puisque c'est la contraction des muscle cardiaque. Le coeur est un muscle indépandant du cerveau je crois, il est automatique, donc a priori aucain rapport, néanmoin, il me semble que, sans nécéssité d'une action a proprement dite du cerveau pour fonctionné, le rythme cardiaque lui, dépant en partie du cerveau ( de maniére indirecte il me semble ).  [...] Bien à l'abri dans la boîte crânienne, l'encéphale, constitué du cerveau, du cervelet et du tronc cérébrale, s'est soustrait au regard de la science pendant des siècles. Aristote croyait que l'encéphale était composé d'eau et qu'il avait pour fonction de refroidir le coeur, siège de l'âme. Nos connaissances ont beaucoup évolué depuis.  [...]

Combien d'images par seconde le cerveau humain discerne-t-il? - Page 2

pour l'analyse d'image par l'oeil je suis d accord avec le fait qu'il en traite une vingtaine mais pour le cerveau c'est autre chose le cerveau est capable lui de traite 50/100 image/s, mais lorsque les battements de coeur son élevé et qu'il y a un choque ( chute ) je pense que sa provoque une suractivité cérébrale, le cerveau traite alors environs 300 images/sec, ce qui provoque ( pendant le temps de chute donc environs 0.  [...] le cerveau est capable lui de traite 50/100 image/s, mais lorsque les battements de coeur son élevé et qu'il y a un choque ( chute ) je pense que sa provoque une suractivité cérébrale, le cerveau traite alors environs 300 images/sec, ce qui provoque ( pendant le temps de chute donc environs 0.  [...]