• Santé - Volume, Espace, Mort

biophysique respiratoire

L'espace mort reste fixe donc on augmente le volume alvéolaire en augmentant le volume courant mais pas en augmentant la fréquence.  [...] On voit que si on augmente la fréquence, on doit diminuer le volume courant et proportionnellement, il y aura moins d'air alvéolaire pour les échanges. les 150 ml de l'espace mort restent fixes et si on augmente la fréquence suffisamment, on aura un V olume courant qui ne correspondra plus qu'a l'espace mort et ne ventilera rien du tout.  [...]

Quotient respiratoire

Sache aussi que l'air expiré est notablement enrichis en O2 par l'espace mort. En effet lorsque tu inspires, une partie du volume passe dans les poumons, mais une partie reste dans l'arbre trachéo-bronchique, non utilisé ( il faut bien que cet espace là soit rempli lui aussi, même s'il ne permet aucun échange de gaz ).  [...] En revanche Pelkin, tu assimile l'espace mort à l'équation de la CV ( capacité vitale ), qui est le volume qu'on peut obtenir par inspiration et expiration maximale... or ici on parle de condition de respiration standard, le Vt ( volume courant ) est a peu près de 7mL/kg soit autour de 500mL.  [...]

mécanique ventilatoire

* lors de l'inspiration le volume de la cavité pleurale augmente par éloignement des 2 plèvres ou par distension.  [...] * Si le volume de l'espace mort est compris dans le volume résiduel et où sont localisés ces 2 volumes.  [...]

Ventilation alvéolaire et ventilation de l'espace mort

Intuitivement, j'aurai tendance à dire que ça augmente la ventilation de l'espace mort et que ça diminue la ventilation alvéolaire. Ai-je tord.  [...] En prenant une amplitude respiratoire constante (VI, VE), l'espace mort est donc plus souvent ventilé de la même façon par unité de temps donc ventilé davantage, de même pour la ventilation alvéolaire (hyperpnée).  [...]

embolie pulmonaire

L'oblitération vasculaire de tout ou partie du poumon embolisé aboutit à une redistribution de la perfusion du poumon occlus vers le poumon sain. Le poumon des territoires vasculaires occlus est donc le siège d'un effet espace mort. L'air inspiré n'est pas en contact avec un territoire vascularisé et il n'y a donc pas de possibilité d'échange gazeux.  [...] En outre, le territoire occlus peut dans certaines circonstances perdre son surfactant d'où abaissement de la tension superficielle alvéolaire et collapsus alvéolaire. Ce mécanisme est à l'origine de l'atélectasie observée dans certaines embolies pulmonaires (inconstant).   [...]

[Physiologie] Physiologie respiratoire

Il est dit dans mon cours que l'air expiré contient plus d'O2 que l'air dans les alvéoles, et que l'air (toujours expiré) contient moins de CO2 que l'air dans les alvéoles ceci due à l'espace mort.  [...] Or, l'espace mort sert d'humidification, de changement de température pour l'air inspiré, je ne vois pas en quoi il relarguerait de l'O2 et utiliserait du CO2 Je commence à me dire qu'il y a un soucis dans le cours.  [...]

Adaptation effort physique

meme volume de sang dans plus d'espace = diminution de la pression.  [...] Oui c'est ce que j'ai écrit dans mon cours entre parenthèse et je connais la loi de Poiseuille mais je ne comprends quand même pas.   [...]

Ses constituants et sa forme | Dossier

Ces protéoglycanes dont la nature est difficile à analyser constituent la partie intravacuolaire et représentent sous la forme de gel, un espace hautement hydrophile, dont le volume est sûrement constant mais dont la pression interne est changeante.  [...] Ce sont des protéines comme la décorine, glycosylées grâce à des liaisons covalentes anioniques avec des glycoaminoglycanes ou polysaccharides sulfatés. Leurs fortes charges négatives facilitent le passage ionique et attirent les molécules d'eau à l'intérieur de la vacuole expliquant leur rôle d'adaptation aux changements de volume, de résistance aux contraintes de pression, créant de l'oedème, remplissant les espaces et facilitant la charge hydrique.  [...]

Lien entre la pression artérielle et le débit sanguin

Une augmentation de ta pression arterielle est du à une augmentation de la pression exercée par le sang sur ton artère, donc à une augmentation de volume et donc de débit... Donc si maintenant tu as une vasoconstriction, ta pression va augmenter car moins d'espace. Le contraire pour la vasodilatation.  [...] Pour la vasodilatation c'est pareil, les artères se détendent comme lors de l'augmentation du volume mais là le volume reste pareil donc on a bien une diminution de la pression, cela fait que plus de sang pourrait passer s'il y a plus d'espace pour passer or c'est marqué le contraire, à savoir vasodilatation = diminution de la pression = diminution du débit sanguin.  [...]

Sinus de la face

n'y aurait-il pas dans ces espaces intrigants un rôle protecteur et tampon vis-à-vis du cerveau, séparant ainsi la zone faciale de la zone cérébrale Evitant par ce rôle de sas, une infection bien plus létale des zones supérieures, par ex. les canaux lacrimaux ou via les mastoides, les nerfs optiques etc.  [...] Juste en passant, pour humidifier et réchauffer l'air inspirer, il faudrait qu'il passe dans les sinus (ce qui ferait un espace mort supplémentaire).  [...]