• Santé - Virulence, Capacité, Virus, Maladie, Sida

Beljanski - Page 3

Affirmation malheureusement bien rapide (petite remarque le VIH est le nom du virus, et le SIDA le nom du syndrôme qu'il entraîne, si la maladie se déclare, ce qui arrive le plus souvent au bout de pas mal d'années, même sans traitement. Je trouve d'ailleurs bizarre pour un séropositif une telle confusion.  [...] On a assez peu de recul dans le temps sur cette maladie, et il se peut de plus que certaines souches aient évolué vers moins de virulence. De plus les traitements ont pas mal évolué, de même que le suivi des personnes infectées. Donc dire que le Sida se déclare à tous les coups au bout de 10-15ans est aller un peu vite à mon avis.  [...]

[Biotechnologie] Clonage Eucaryote

Mais le le virus a ete debarassé de tous ses genes de virulence, du coup on ne se sert que de sa capacite a fortement trasncrire un gene grace a des promoteurs tres forts.  [...] Oui, en gros c'est ainsi que les cellules souches à partir de peau ont été créées. Mais on a peur que la grande variabilité des virus provoque quand même des mutations (donc, des cancers, en général...).  [...]

[Immunologie] Vaccin

Je suis moyennement d'accord avec ça. Si le virus perd sa virulence, il perd son pouvoir pathogène puisque ce dernier ne sert à rien sans la capacité qu'a le virus à se répliquer et disséminer dans l'organisme. A la limite, il conserve sa potentialité de redevenir pathogène.  [...] Virulence. n.f. subst. Capacité d'un germe infectieux de se multiplier dans l'organisme et d'y provoquer un état pathologique. caractère nocif, violent.  [...]

Pouvoir pathogène ou virulence?

Mais non ça n'a pas la même signification, et votre exemple le montre bien. le pouvoir pathogène est la capacité à provoquer une maladie ( en gros) tandis que la virulence signe la rapidité de l'atteinte.  [...] et c'est un facteur de virulence. car sa concentration, le degré de son agressivité, le temps nécessaire à son action pathogène influent sur la morbidité(pathogénicité).  [...]

[Biologie Cellulaire] Besoin d'infos à propos des bactéries

Est ce qu'une bactérie ou virus par la même occasion peut annihilée toute trace de vie sur terre clairement non. Les pathogènes ont tous une spécificité plus ou moins étendu d'hôte et je vois mal une bactérie capable d'infecter et de tuer l'homme, etc.. et une autre bactérie X Y ou Z.  [...] il doit être extrêmement difficile (impossible ) à éradiquer - difficultés à l'éradiquer de l'environnement (multiplicité des réservoirs), difficultés à détecter sa présence avant l'apparition des premiers symptômes (porteurs infectés [non sains] mais virus discret ou non détecté), difficultés à limiter sa propagation (multiplicité des modes de contamination-infection, grande résistance à l'environnement), difficultés à l'étudier (grande discrétion incubatoire accompagnée d'une forte virulence lors de la maladie, ne permettant pas sa mise en culture [la grippe aviaire H1N1 est difficile à cultiver notamment parce qu'elle est trop létalement efficace sur ses hôtes de culture, le VIH se propage en détruisant le système censé l'éradiquer, etc.  [...]

angine

d'abord la fievre n'arrive pas forcement tout de suite quand tu es malade et puis ça dépend de la virulence du virus (car c'est plus souvent un virus).  [...] je pense que ce qu'il faut retenir c'est que selon la maladie tout le monde réagit différement mais aussi selon le virus, il y a toujours des exceptions même si très souvent une angine est accompagnée de fièvre.  [...]

Taux de succés de la vaccination

La virulence de la maladie jouera aussi (une maladie qui tue rapidement a moins de chances de se transmettre qu'une maladie qui met plus de temps...).  [...] Cependant on tente de recréer ce virus par génétique inverse afin d'expliquer pourquoi le virus H1N1 avait été aussi virulent. Il semble même que les molécules actuellement utilisées dans le cadre d'un traitement antiviral (amantadine) seraient inéfficaces contre le H1N1.  [...]

Quelle est l'espèce possédant le système immunitaire le plus puissant ?

Au fait, les chauves-souris ont un mécanisme de défense très particulier qui leur permettent de résister à a peu près n'importe quelle maladie. dès qu'un virus pénètrent dans leurs cellules, elles déclenchent l'apoptose et empêchent donc ce virus de se multiplier.  [...] Quand les virus s'adaptent à leurs hôtes, il y a en général augmentation de la contagiosité et baisse de la virulence. Les maladies infectieuses les plus sévères comme ebola sont provoquées par des agents pathogènes habitués à un autre hôte (ici la chauve-souris) et quand le virus franchit la barrière d'espèce, les conséquences peuvent parfois être gravissimes avant que le virus s'adapte à son nouvel hôte.  [...]

[Microbiologie] Grippe A : la seule à pouvoir causer une pandémie ?

Attention, il ne faut pas confondre virulence et contagiosité. Un virus peu contagieux peut provoquer des maladies gravissimes et à l'opposé un virus très contagieux peut provoquer des maladies tout à fait bénignes. En général, il n'y a aucun lien entre pouvoir contagieux et virulence.  [...] Du point de vue épidémiologique, la plus grosses différences entre les trois virus est sans doute la liste des animaux qu'ils peuvent infecter. Influenza B est un virus essentiellement humain (même si il y en aurait aussi chez quelques autres mammifères comme le phoque), l'influenza C provoque assez rarement une maladie chez l'homme et infecte quelques mammifères dont le porc.  [...]

Questions en immunologie , vaccination

1), dans les méthodes classiques de l'atténuation, il est écrit dans le cours que la voie d'administration peut modifier le caractère immunogenique des microorganisme, je n'arrive pas à comprendre comment cette voie intervient dans l'atténuation de ces microorganismes, je sais que cette méthode basée sur la localisation de contacte de l'Ag avec les cellules immunocompétents, mais je ne vois pas que la relation de l'endroit de ce contacte avec l'élimination de l'agent pathogène, de la bactérie ou le virus, en conservant l'intégrité structurelle.  [...] bien sur que non, on n'injecte pas la protéine responsable de la pathogénicité non modifiée. je pense que l'atténuation par recombinaison de l'ADN consiste à enlever le gène responsable de la virulence. donc on a bien une E coli mais sans le gène du facteur de virulence, elle déclenche la réaction immunitaire sans donner la maladie.  [...]