• Santé - Sommeil, Paradoxal, Note, Nerveux

érection paradoxale ?

Il semble pourtant que pendant le sommeil paradoxal on note une dominance du systhème nerveux sympathique,  [...] Il me semble que tu te trompes...les erections nocturnes ont lieu pendant la phase de sommeil profond...enfin d'après mes souvenirs de fac ^^.  [...]

En quoi le bâillement est-il lié au sommeil paradoxal ? | Dossier

La maturation du système nerveux central, caractérisée par sa myélinisation, suit un parcours caudo-rostral, depuis la moelle puis le tronc cérébral jusqu'aux hémisphères. C'est pourquoi, les mécanismes commandant le sommeil paradoxal sont les premiers fonctionnels et les seuls actifs initialement (Challamel 1992).  [...] La persistance de bâillements au cours de la vieillesse permet de confirmer le parallélisme de l'évolution entre sommeil paradoxal et bâillement tout au long de la vie (Walusinski, 2005). À noter, enfin, qu'expérimentalement, chez le rat, la suppression du sommeil paradoxal provoque des changements comportementaux caractérisés par une augmentation de l'agressivité et une disparition des bâillements (Hipolide, 1995).  [...]

Bébé : à quoi ressemblent les bâillements du foetus ? | Dossier

La maturation du système nerveux central, caractérisée par sa myélinisation, suit un parcours caudo-rostral depuis la moelle puis le tronc cérébral jusqu'aux hémisphères. C'est pourquoi, les mécanismes commandant le sommeil paradoxal sont les premiers fonctionnels et les seuls actifs initialement.  [...] De la vie prénatale à la vie postnatale, un pattern comportemental montre un développement parallèle de l'ontogenèse du sommeil paradoxal et du bâillement. C'est ainsi que la durée du sommeil paradoxal décline de 50 % du temps de sommeil, chez le nouveau-né à une à deux heures chez l'adulte, que le nombre de bâillements passe de 30 à 50 par jour chez le nouveau-né à moins de 20 par jour chez l'adulte.  [...]

L'insomnie et le sommeil

il existe plusieurs types de sommeil et en particulier un sommeil où l'on rêve (qques heures par nuit, même si on ne s'en rend pas compte) qui s'appelle le sommeil paradoxal. La privation de ce sommeil paradoxal a été étudiée chez le chat et elle conduit à la mort.  [...] Mais dans le site, c'est dit que le sommeil paradoxal ne survient jamais pendant l'éveil. Pourtant, dans certains cas, les gens se réveillent en rêvant. Est-ce normal.  [...]

Manque de sommeil : un problème de santé publique | Dossier

Ce sont les privations partielles de sommeil qui ont permis de cerner les fonctions plus subtiles du sommeil. Ainsi sommeil lent et sommeil paradoxal n'ont pas la même fonction. Le sommeil profond est plus spécifiquement impliqué dans la croissance, la récupération des réserves énergétiques du cerveau ou des muscles, et dans certaines formes de mémoire dite déclarative (rappel de liste de mots, d'un itinéraire, etc.).  [...] Le sommeil paradoxal est quant à lui plus impliqué dans la maturation du système nerveux, son adaptation à l'environnement, et plus généralement tout ce qui touche à l'équilibre psychique. Il est également impliqué dans la mémoire dite procédurale, celle du raisonnement et du savoir faire.  [...]

Le rêve, moment crucial du sommeil paradoxal | Dossier

Les cycles d'une nuit de sommeil ne sont pas tous égaux. pendant le premier cycle, la phase de sommeil lent et profond est très longue, celle de sommeil paradoxal est au plus court. Au fil de la nuit, le cycle de sommeil lent devient plus court, tandis que la phase de sommeil paradoxal s'allonge. Cela explique deux phénomènes.  [...] On ne rêve pas non plus de la même façon à tous les âges. Il est d'ailleurs très compliqué de déterminer à partir de quel âge un enfant se met à rêver et les spécialistes ne sont pas d'accord entre eux. Il semble que dans les premiers mois, voire les premières années de vie, le bébé puis l'enfant soient plutôt victimes de terreurs nocturnes, un phénomène qui ne s'apparente pas au rêve et qui survient lors du sommeil lent plutôt que lors du sommeil paradoxal.  [...]

Interview de Pierre-Hervé Luppi sur les rêves | Dossier

Malheureusement, cela arrive parfois avec certaines pathologies, comme la maladie de Parkinson. Le tonus musculaire ne diminue pas en phase de sommeil paradoxal. L'ennui, c'est que cela se traduit par une certaine agressivité. en plein rêve, la personne malade peut ainsi devenir violente et s'attaquer à son conjoint.  [...] La réponse n'est pas très claire. Les expériences menées sur des animaux sembleraient indiquer que non. privés de sommeil paradoxal, ils meurent au bout de trois semaines.  [...]

[Biochimie] TPE 1ère S sur les hypnotiques

Ce déficit s'accompagne ici d'un effet rebond observable dès l'arrêt du traitement. Ainsi, après une prise unique d'hypnotique, on observe, les nuits suivantes, une augmentation du taux de sommeil paradoxal au dessus de la normale. Lors d'une administration continue, la durée de sommeil paradoxal revient progressivement à la normale.  [...] Le sommeil lent léger, et surtout le stade 2, est le seul à voir sa durée augmentée sous hypnotique. Il remplace alors le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal, constituant ainsi la part de sommeil supplémentaire observée. Le nombre et la durée des fuseaux de sommeil du stade 2 sont augmentés par la prise d'hypnotique.  [...]

aveugles/rêve/cerveau

Rêvons nous toute la nuit, ou seulement durant les phases de sommeil paradoxal (REM), ce qui signifierait que nos rêves ne durent pas plus de 20 minutes... et si nous rêvons toute la nuit, est-ce que ces rêves sont semblables ou différents '.  [...] En tout cas, si on supprime le sommeil paradoxal (la nuit d'une cuite par exemple), on le récupérera la nuit suivante au détriment du sommeil profond. En quelques sortes, le cerveau compte le nombre d'heures passées en rem. Il est claire que ce détail montre combien ce sommeil est important, mais les alcooliques chroniques ne devraient alors ne plus avoir de rem.  [...]

Les rêves : des mécanismes biochimiques ultra-complexes | Dossier

Ce que l'on sait, en revanche, c'est que le lobe préfrontal, qui gère en partie la cohérence des informations que nous recevons, est au repos pendant le sommeil paradoxal. Il n'y a donc plus de censure et notre cerveau ne sait plus faire la différence entre ce qui est vrai, ce qui ne l'est pas, ce qui est cohérent ou non.  [...] Ces données ont été confirmées par des expériences histochimiques qui ont permis de montrer l'accumulation d' enzymes, responsable de la destruction des monoamines oxydases au niveau d'une structure toute proche, le complexe céruléen. Cela explique notamment que lorsqu'une personne a été privée pendant un certain temps de sommeil paradoxal, la durée du rêve, chaque nuit, augmente.  [...]