• Santé - Rôle, Sommeil, Paradoxal

L'endormissement

A cause du stade du sommeil profond qui joue le rôle d'un démagnétiseur (perte de mémoire) avant d'atteindre le sommeil paradoxal. Son rôle principal est justement de séparer les deux pour avoir un esprit hors des problèmes journaliers au moment de rêver et une concentration accrus au moment de la journée (hors influence émotionnel intense que peut provoquer les rêves).  [...] En y réflechissant, c'est faux au moin pour la conscience de soi. En effet il est possible de faire des rêves lucides, dans lesquels le rêveurs se rend compte qu'il est en rêve et peut alors contrôler celui-ci.. ce qui prouve qu'habituellement, on est pas lucide (dans le sens qu'on a pas une conscience de soi) durant le sommeil.  [...]

Ces gènes qui commandent nos rêves

C'est pendant la phase de sommeil paradoxal que naissent nos rêves. Sous nos paupières, nos yeux s'animent. Les spécialistes parlent de mouvements oculaires rapides. Les mécanismes moléculaires à l'oeuvre à ce moment-là restent mystérieux. Mais des chercheurs de Riken (Japon) affirment aujourd'hui avoir découvert deux gènes qui déterminent la durée de ces phases de sommeil pendant lesquelles nous rêvons.  [...] Les chercheurs signalent par ailleurs que les souris privées de rêves ont tout de même survécu. Une découverte surprenante si l'on considère l'importance que les spécialistes accordent traditionnellement à cette phase du sommeil paradoxal. Elle est en effet supposée jouer un rôle capital dans des fonctions biologiques telles que l'apprentissage et la mémoire.  [...]

Cerveau : lire dans les rêves par IRM

En parallèle, l' imagerie par résonance magnétique fonctionnelle ( IRMf ) scannait le cerveau à la recherche des régions actives durant le sommeil jusqu'au réveil.  [...] Grâce à cette étude et aux suivantes, les chercheurs nippons espèrent mieux comprendre le rôle des rêves. C'est pourquoi ils comptent reproduire cette expérience en s'intéressant cette fois au sommeil paradoxal, une autre phase dans laquelle on rêve également.  [...]

L'insomnie et le sommeil

Drôlement édifiant, le sommeil paradoxal serait donc indispensable par déduction simple. Et le rêve justifierait ce type de sommeil.  [...] Je pense que les connaissances ont bien progressé sur le sommeil paradoxal (période où l'on rêve) mais il y a encore beaucoup à apprendre. A une époque, je me souvenais bien de quelques rêves, et certains répétitifs, mais depuis dix ans, c'est assez rare (dommage).  [...]

Définition | Sommeil paradoxal | Futura Santé

Au cours d'une nuit de sommeil, alternent des phases de sommeil lent (notamment le sommeil profond ) et de sommeil paradoxal, le sommeil paradoxal recommençant toutes les 90 mn environ. Les phases de sommeil paradoxal deviennent plus longues au fil de la nuit, avec les rêves les plus longs au matin. Un cycle du sommeil dure de 1 h 30 à 2 h.  [...] Les personnes privées de sommeil paradoxal peuvent présenter des troubles émotionnels. Des substances, comme l' alcool et les barbituriques, suppriment le sommeil paradoxal. Enfin, les personnes souffrant de narcolepsie peuvent entrer immédiatement en sommeil paradoxal dans la journée.  [...]

Définition | Neurone à orexine - Orexine | Futura Santé

Les neurones à orexines sont situés dans l' hypothalamus latéral. Ces cellules sont connues pour jouer un rôle important dans l'éveil et l' inhibition du sommeil paradoxal. Ainsi, ces neurones sont plus actifs de jour que de nuit, et leur mauvais fonctionnement peut entraîner des narcolepsies.  [...]

Envie d'une sieste ? Le coupable est le glucose !

Denis Burdakov et ses collègues de l'université de Manchester ont étudié les neurones à orexines, situés dans l' hypothalamus. Ces cellules sont connues pour jouer un rôle important dans l'éveil et l' inhibition du sommeil paradoxal. Ainsi, ces neurones sont plus actifs de jour que de nuit, et leur mauvais fonctionnement peut entraîner une narcolepsie.  [...] Ainsi, selon les chercheurs, l'effet inhibiteur du glucose sur les neurones à orexines pourrait expliquer pourquoi nous nous assoupissons facilement après nous être restaurés, et pourquoi la faim nous empêche de trouver le sommeil. plus le taux de glucose dans le sang est faible, plus les neurones sont actifs.  [...]

Interview de Pierre-Hervé Luppi sur les rêves | Dossier

Contrairement à la phase de sommeil lent, il semble que le cortex se réveille. l'expérience a permis d'observer qu'un neurotransmetteur très utile, l' acétylcholine, revient en force pendant le sommeil paradoxal. Certains réseaux de neurones sont hyperpolarisés, cela signifie qu'ils travaillent, exactement comme pendant la phase d'éveil.  [...] Nous avons pu observer que les systèmes liés à la conscience sont désactivés. tout semble donc venir de l'intérieur. À l'inverse, nous savons aujourd'hui que le système limbique [relié notamment à des émotions telles que le plaisir, la peur ou l'agressivité, NDLR ] est particulièrement sollicité pendant le sommeil paradoxal, contrairement au système du cortex [souvent assimilé à l' intelligence et à la prise de conscience des émotions, NDLR] préfrontal qui, lui, semble inactivé.  [...]

Le rêve, moment crucial du sommeil paradoxal | Dossier

Ainsi, les personnes que l'on réveille pendant le sommeil paradoxal se souviennent de leur rêve dans 85 % des cas, contre 10 % à 15 % pendant le sommeil lent.  [...] les seniors dorment souvent moins longtemps que les plus jeunes. or, on l'a vu, le sommeil paradoxal s'allonge en fin de nuit, lors des troisième et quatrième cycles. Il est donc probable que les personnes âgées aient tout simplement moins de temps de sommeil paradoxal à leur disposition pour rêver.  [...]

[Biochimie] TPE 1ère S sur les hypnotiques

Le sommeil paradoxal est, quant à lui, affecté dans de moindres proportions par les hypnotiques, avec souvent un impact plus important sur l'aspect phasique (diminution du nombre de mouvements oculaires rapides) que sur l'aspect tonique (durée totale du sommeil paradoxal).  [...] Le sommeil lent léger, et surtout le stade 2, est le seul à voir sa durée augmentée sous hypnotique. Il remplace alors le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal, constituant ainsi la part de sommeil supplémentaire observée. Le nombre et la durée des fuseaux de sommeil du stade 2 sont augmentés par la prise d'hypnotique.  [...]