• Santé - Rejet, Greffe, Reconnaissance, Complexe

Reconnaissance entre TCR et complexe HLA-peptide

Le processus impliqué dans le rejet de greffe est représenté par la reconnaissance du complexe CMH-peptide (CMH I) des cellules du donneur par le TCR des LT (CD8+) du receveur. Mais le TCR d'un individu n'est-il pas censé pouvoir se lier uniquement au CMH du même individu peut être que c'est justement cette caractéristique qui fait que le TCR reconnait un CMH différent quand la reconnaissance (liaison) ne se fait pas bien et active la cascade intracellulaire qui favorise la prolifération clonale.  [...]

Causes de la polyarthrite rhumatoïde | Dossier

Les molécules du CMH jouent un rôle dans le rejet de greffe et dans la reconnaissance des antigènes étrangers. Il existe deux catégories de molécules du CMH.  [...] Les molécules de classe II du CMH servent à présenter des peptides étrangers. elles comprennent deux polypeptides, un &alpha. et un &beta.. Les chaînes de ces polypeptides sont codées par différents gènes, dont les gènes DR. Au niveau de la région codant les gènes DR, les allèles DR4 et DR1 semblent favoriser l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde.   [...]

Questions Biologie !

6-Tu as rejet d'un organe greffé à cause du système immunitaire et du CMH (complexe majeur d'histocompatibilité) et du système HLA.  [...] Les marqueurs HLA des cellules de ton organe gréffé ne sont pas les mêmes que ceux de toutes tes autres cellules, car ce n'est pas ton organe. Donc ton système immunitaire va reconnaître des cellules du non soi, dans ton organisme et va engager un processus de rejet de ces cellules. donc de cet organe greffé.  [...]

[Immunologie] rejet d'un greffon

1) La reconnaissance TCR-CMH (HLA) du soi ou du non-soi, c'est cette reconnaissance qui intervient dans le rejet de greffe. Le fait que les marqueurs HLA soient différents ne veut pas dire que les LT ne sont pas capables de les lier, juste qu'ils les identifient comme un marqueur du non-soi.  [...] Bon, tu as un problème avec le terme reconnaissance. En fait, si je reformule plus clairement ce que tu dis. les cellules qui ne reconnaissent pas le HLA du soi sont détruites, ça donne. Les cellules qui reconnaissent le HLA du soi comme du non-soi (= autoréactivité) sont détruites.  [...]

[Biologie Cellulaire] Immunité de greffes !

J'ai dans deux semaines un TPE sur les greffes à rendre, et je rédige en ce moment une partie sur le mécanisme du système immuntaire responsable du rejet de greffes. Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris car le sujet est assez complexe. Il y a donc deux immunités, humorale qui fait intervenir les anticorps, et cellulaire, qui détruit directement Pourriez vous m'éclairer de manière simple sur le rôle de chacune de ces deux immunités, mais toujours concernant la greffe.  [...] Bref un rejet de greffe est juste considéré comme une maladie auto-immune, c'est à dire que ton système immunitaire va se retourner contre des composants NORMAUX de ton corps et les considérés comme ANORMAUX. D'ou le rejet de la greffe qui est considéré comme étranger au corps et donc ton tissu va se faire attaquer, le plus souvent par des lymphocytes T.  [...]

Rejet des greffes

Comment les LTc vont s'accoler au cellules de la greffe et les detruire bien qu'elles ne peuvent reconnaitre que les cellules du soi.  [...] je pense que le rejet des greffes est une reponse immunitaire a mediation cellulaire c.a.d les LT8 st les effectrices de cette reaction immunitaire.Celles ci vont s'accoler sur les cellules de la greffe en faisant une double reconnaissance. Le TCR se lie a la molecule HLA du soi et au peptide du non soi.  [...]

[Immunologie] rejet de greffe et role de LTc

La principale complication de la greffe d'organe est le phénomène de rejet. Ce rejet va dépendre essentiellement de la réaction immunologique du Receveur contre l'organe greffé.  [...] on sait que les LTc -comme je l'ai dit- reconnaissent les cellules cibles par les complexes HLA1-antigène. dans le cas des greffes rejetées les cellules n'ont pas le même HLA1 que celles du soi y compris les LTc. pour mes connaissance les LTc sont activées contre le greffon par les macrophages et les LT4.  [...]

Immunologie de la greffe : le problème du rejet de greffe | Dossier

Pour éviter au mieux le rejet de greffe, il faut que donneur et receveur partagent des gènes d'histocompatibilité. Les gènes codant pour le complexe majeur d'histocompatibilité sont situés sur le bras court du chromosome 6 chez l'Homme. Domaine public, Philip Deitiker, Wikimedia Commons.  [...] Certains tissus expriment peu d'antigènes du CMH, comme le foie, ce qui explique qu'ils soient moins sujets au rejet de greffe que d'autres tissus. De la même façon, la cornée qui est isolée du système immunitaire, est un site de greffe privilégié.  [...]

Définition | Rejet de greffe | Futura Santé

Le rejet de greffe correspond à la destruction du greffon transplanté dans un organisme, du fait d'une réponse immunitaire dirigée contre lui. L'élément étranger est perçu comme un intrus et donc une menace, alors les défenses de l'organisme réagissent. Il constitue la principale complication consécutive à une greffe d'organe, mais peut être limité grâce à des traitements immunosuppresseurs.  [...] Pour limiter les risques de rejet de greffe, les patients transplantés sont soumis à un traitement à base de médicaments immunosuppresseurs qui, comme leur nom l'indique, bloquent le système immunitaire. Bien qu'ils s'avèrent efficaces, ils présentent des effets secondaires importants, rendant les patients beaucoup plus vulnérables à toute infection.  [...]

Les éponges de mer, de précieux alliés pour comprendre le rejet de tissus

Une bonne connaissance de la façon dont les cellules se reconnaissent et s'acceptent ou se rejettent est nécessaire pour comprendre pourquoi certains patients ayant subi une greffe rejettent leur nouvel organe. Un chercheur de l'université de Barcelone a quant à lui découvert un allié de choix pour mener ces recherches.  [...] En greffant ensemble des morceaux d'éponges différentes qui se rejettent les unes les autres - un processus similaire à celui que l'on observe parfois lors de greffes humaines -, les scientifiques ont constaté que certaines cellules, les cellules grises, migraient vers le lieu de la greffe, où elles s'amassaient, ce qui indique clairement qu'elles jouent un rôle dans la reconnaissance et le rejet de tissu étranger.  [...]