• Santé - Règles, Femmes, Homme

l'influence des règles de la femmes chez l'homme

ça fait plusieurs fois qu'il a des altercation avec des femmes(dont moi) et à chaque fois qu'il pètes les plombs,il se trouve que le fille avec qui il s'engueule a ses règles.  [...] donc j'ai réfléchi à ça et je me dis que peut-être il a un instinct animal surdéveloppé et qu'au moment des règles...il débloque.  [...]

[comportement] biologie de la séduction - Page 3

l'exemple qui montre de facon irréfutables que les phéromones agissent sur l'homme est par exemple la synchronisation des règles chez les femmes qui vivent ensembles. si elle ne sont pas ensembles elles n'ont pas leurs menstruations à la même période alors qu'en vivant quelque temps ensemble cette période devient commune.  [...] Il me paraît difficile de savoir si la référence pour la taille préférée par les hommes est basée sur une valeur innée (préférence sélectionnée au cours du temps) ou simplement sur la moyenne observée dans la population (apprentissage que les femmes ont en moyenne ces proportions, donc ce sont celles-ci que je reconnais comme féminines.  [...]

Science décalée : la ménopause, ce serait la faute des hommes

Vers la cinquantaine, les femmes n'ont plus leurs règles et deviennent infertiles. c'est la ménopause. Et si tout ça était de la faute des hommes DR.  [...] Cette recherche ne fait pas l'unanimité dans la communauté scientifique spécialisée. Sur la BBC, Maxwell Burton-Chellew, de l'université d'Oxford, se demande par exemple si le problème n'est pas pris à l'envers. Car pour lui, les hommes préfèrent s'accoupler avec les femmes jeunes justement parce qu'elles sont les plus fertiles.  [...]

Vitesse de sédimentation

Les femmes ont, à la base, moins de globules rouges que les hommes. A mon avis, c'est ce qui accélèrerait la vitesse de sédimentation non.  [...] (L'hématocrite signifie le pourcentage du volume sanguin occupé par des globules rouges. Donc comme les femmes en ont moins, leur hématocrite est légèrement plus faible que celles des hommes.).  [...]

Anémie?

Le plus important est surtout de connaitre la cause de l'anémie. Un ulcère qui saigne lentement mais surement provoquera sans doute une anémie bien supportée ce n'est pas pour ça qu'il ne faut pas explorer ni traiter. De même que des règles abondantes qui auront tendance à manger les réserves en fer de l'adolescente qui se nourrit comme chacun sait de frites et de kebabs (on dit d'ailleurs que c'est à cause des règles que les femmes ont un taux d'Hb inférieur aux hommes).  [...] Les valeurs de physiologiques du taux d'Hb pour un adulte sain sont connues. Les femmes enceintes, les nourrissons, les enfants sont à part et eux aussi ont leurs valeurs physiologiques puis pathologiques.  [...]

[Evolution] Pilosité et évolution - Page 2

Donc, oui, le fait que les femmes soient sexuellement attractives pour les hommes d'un bout de l'année à l'autre et non pendant une période limitée est un facteur de désordre permanent et non limité à cette période.  [...] Rassure-toi, ce sont les femmes qui choississent le partenaire dans la plupart des sociétés animales. Ce sont les mâles qui convoitent et qui essaient. Le viol n'existe pas dans la nature. Dire que toutes les sociétés civilisées ont établi des règles pour contrôler les pulsions surtout des hommes est sexiste et faux.  [...]

Machisme : les misogynes ont plus souvent des problèmes de santé mentale

Les inégalités entre les sexes perdurent au travail comme à la maison et de nombreuses femmes souffrent de harcèlement et de comportements sexistes au quotidien. Et si les hommes qui affichent leur machisme étaient en fait psychologiquement fragiles C'est ce que suggère une recherche de l'université Bloomington (Indiana), publiée par l' American Psychological Association.  [...] D'après les résultats, les hommes qui se voient comme des playboys ou comme ayant du pouvoir sur les femmes auraient une moins bonne santé mentale. Le fait de se conformer à des règles masculines était corrélé à un mauvais fonctionnement social.  [...]

L'énigme du sexe des mains négatives des grottes préhistoriques résolue

Chazine voit apparaître sur son ordinateur le panneau de mains qu'il étudiait depuis des années, mais cette fois-ci, avec des marques rouges pour les femmes, bleues pour les hommes... La paroi parle enfin. il y a une organisation délibérée des mains. Et bien plus, il apparaît clairement sur l'image que mouvements et répartition entre hommes et femmes ne sont pas les mêmes d'un endroit à l'autre.  [...] .. Donc si à certains moments des hommes sont venus spécialement là pour y apposer leurs mains, c'est certainement dans un but très précis, et selon certaines règles. Hommes et femmes n'ont d'ailleurs pas mélangé leurs mains. Mais le chercheur a sa petite idée.  [...]

[Divers] L'origine de l'homosexualité - Page 2

Le plus étonnant étant que c'est actuellement accepté comme prouvé et allant de soi par la majorité des gens... or quand on se penche sur la littérature on est parfois étonné par le peu d'études sur lesquelles sont basées certaines affirmations, voire même l'existence d'études réfutant les études précédentes mais dont personne n'a rien à faire (je cherche toujours une véritable preuve scientifique que les règles se synchronisent vraiment chez les femmes, que les femmes parlent en moyenne plus que les hommes.  [...] ça a en fait été infirmé récemment, ou que les femmes utilisent plus certaines zones du cerveau que les hommes, sont moins douées pour les maths...).  [...]

Femmes hémophiles

X dont généralement un avec un allèle normal. Jusque là pas de problème. Seulement ma collègue me dit que l'hémophilie n'existe pas chez les femmes car c'est létal et oui en période de règles ça ne coagule pas... Donc pour elle pas de problème les femmes homozygotes récessives même si elles sont porteuses vous de toute façon mourir Et là je reste perplexe car je n'ai jamais entendu dire cela.  [...] Non il y a aussi des femmes hémophiles. la proportion n'est pas de 100% d'hommes. Et je dois ajouter que de toutes façons avant une époque récente, les femmes hémophiles ne pouvait mourir de leurs règles. elles n'atteignaient même pas la puberté. C'est une maladie très lourde non viable sans transfusions sanguines (partielles je crois) régulières.  [...]