• Santé - Régions, Variables, Immunoglobulines

[Immunologie] Régions variables des immunoglobulines

[Immunologie] Régions variables des immunoglobulines.  [...] j'aimerais savoir quel est la différence entre les régions HV et CDR dans la régions hypervariables des immunoglobulines. Pour moi les 2 correspondent aux boucles, le reste de la région variable s'appelant Fr.  [...]

[Biotechnologie] Anticorps chimérique

C'est facile, on fusionne les domaines constants des immunoglobulines G humaines aux domaines variables et hypervariables des immunoglobulines G murines. La spécificité d'un anticorps vis à vis de son épitope est déterminée par ses parties hypervariables, donc ce sont elles qui sont vraiment importante.  [...] Le changement de la région constante ne sert qu'à diminuer le pouvoir immunogène de l'anticorps étranger dans l'organisme humain.  [...]

commutation isotypique

es que les commutations isotypiques des chaines lègeres existe.   [...] A ma connaissance, la commutation de classes et la formation d'isotypes d'immunoglobulines ne concerne que les régions constantes des chaines lourdes.  [...]

[Immunologie] IgM, IgG et lymphocyte B

A cet instant le LB va se multiplier et être capable de synthétiser des anticorps (on l'appel le plasmocyte). Cette étape est importante, car lorsqu'il se multiplie, le LB va accumuler des mutations ponctuelles au niveaux des gènes codant pour la chaine variable des immunoglobuline qu'il sécrète, et va donc produire des IgG qui sont plus spécifique du pathogène que les IgM initialement produit.  [...] 2) Je ne dirais pas que l'IgM à une influence positive sur la synthèse d'IgG, par contre retient que le LB activé va se multiplier, et ce faisant va accumuler des mutations ponctuelles au niveau des parties variables des chaines lourdes des Immunoglobulines.  [...]

VIH : pourquoi un vaccin contre le Sida a été partiellement efficace ?

Après la réussite partielle de la vaccination, 246 volontaires de cette première expérience ont accepté de se soumettre à de nouveaux tests. Parmi eux, 41 avaient été infectés entretemps par le VIH, et 205 étaient restés séronégatifs au virus du Sida. Après de longues recherches, les scientifiques ont focalisé leur attention sur 6 variables particulières pour déterminer le rôle des anticorps de la famille des immunoglobulines A (IgA) ou G (IgG) ainsi que des lymphocytes T, cellules du système immunitaire ciblées par le virus.  [...] Dans le lot, seuls deux de ces marqueurs ont montré un lien entre leur taux et l' infection par le VIH. D'abord, l'anticorps V1V2, de la grande famille des IgG, qui cible les régions variables 1 et 2 de l'enveloppe virale. Les patients qui présentaient les taux les plus élevés étaient moins susceptibles d'avoir été infectés (43 % de risques en moins).  [...]

[Immunologie] Immunologie récepteur vs immunoglobuline (anticorps) (incompréhension)

Mon professeur m'a dit que les Lymphocytes B avaient des anticorps ou immunoglobulines alors que pour les lymphocytes T on parle de Récepteur et non pas d'anticorps ou immunoglobuline. Mais pourtant dans mon cours et sur internet je vois écris BCR ou BLR pour Récepteur Lymphocyte B et TCR ou TLR pour Récepteur Lymphocyte T, du coup sa me perturbe un peu, j'aimerai remettre un peu d'ordre.  [...] En effet, les LB sont les seuls porteur d'immunoglobulines sur leur membrane, et ceci est bien logique, car lorsque un LB rencontre son antigène spécifique, il s'active et se met à synthétiser des immunoglobulines, identiques dans la région variable a celles qui sont membranaires.  [...]

Les anticorps, protéines du groupe des immunoglobulines | Dossier

Les anticorps sont des protéines du groupe des immunoglobulines (Ig). Les extrémités des bras du Y formé par la molécule sont variables et constituent les sites de fixation de l'anticorps sur l'antigène. L'anticorps ne reconnaît qu'une partie spéciale de l'antigène, appelée épitope ou déterminant antigénique.  [...] les immunoglobulines IgG représentent environ 75 % des Ig du sang, avec une concentration de 12 g/l dans le sang. Elles ont une durée de vie de 25 jours et traversent le placenta.  [...]

[Génétique] Anticorps = nouvelle protéine; comment?

Les immunoglobulines sont composées de 2 chaînes lourdes identiques et 2 chaînes légères identiques. Ces chaînes présentent une partie constante et une partie variable. C'est la partie variable qui fixe l'antigène. Les immunoglobulines sont formées comme l'a dit mecton par recombinaisons aléatoires.  [...] Les plasmocytes formés par la différenciation sécrètent des anticorps (càd des immunoglobulines sécrétées) Ces anticorps ont la même spécificité que l'immunoglobuline qui a induit l'activation des LB.  [...]

[Immunologie] réarrangement des génes

Svp je voudrais savoir comment se fait le réarrangement des gènes codant la chaîne légère lambda des immunoglobulines parce que dans tous les exemples on trouve que les schéma de la chaine légère Kappa, sachant que la chaine Lambda comporte 4 gènes qui code pour la région constante.. et Mercii.  [...] Les chaînes légères et lourdes ont un domaine V (variable) et un domaine C (constant). Les domaines V sont codés par combinaison aléatoire de plusieurs segments géniques. Les domaines C sont codés par un ou quelques segments. Les domaines V des chaînes légères (Lambda ou Kappa) sont issus de la combinaison d'un segment V (variable) d'ADN et d'un segment J (joining), on a donc un réarrangement V-J.  [...]

Obésité : des anticorps qui donnent trop d'appétit

Dans Nature Communications, les chercheurs ont mis en évidence dans le sang des patients obèses la présence d' anticorps particuliers, ou immunoglobulines, qui reconnaissent la ghréline et modulent l' appétit. En se liant à cette hormone, les immunoglobulines la protègent de sa dégradation rapide dans la circulation.  [...] Cette étude prolonge d'autres travaux de l'équipe de recherche, publiés en 2011, sur le rôle des immunoglobulines interférant avec différentes hormones agissant sur l'appétit, la satiété ou l'anxiété dans des situations d' anorexie, de boulimie ou de dépression, et sur l'implication probable de la flore intestinale dans ces interactions.  [...]