• Santé - Reconnaissance, Régions, Variables, Chaînes, Légère

LymphocyteB IgM IgD

Ce que je ne comprenais pas bien c'est pourquoi une IgD qui reconnait (eventuellement) l'Ag n'est pas sécretée par le plasmocyte comme l'est l'IgM (avant commutation isotypique).   [...] La reconnaissance de l'Ag est le fait des régions variables des chaînes lourde et légère. Ces régions sont identiques entre l'IgM et l'IgD d'un même clone. Ce qui change, c'est la région constante (constante du point de vue de tous les clones possibles, pas au niveau temporel de la maturation du clone) de la chaîne lourde si ma mémoire est bonne.  [...]

[Biochimie] Ihc

De plus, je ne comprends pas la notion de témoin négatif. On prend des anticorps primaires de même type (isotype) que ceux utilisés dans l'expérience mais non spécifique à l'antigène considéré. Mais si ces anticorps sont isotypes, ça veut dire qu'il vont fixer le même antigène non Donc, je ne vois pas très bien la notion de témoin négatif obligatoire en IHC.   [...] Non car l'isotype est défini par les fragments constants des chaînes lourdes et légères alors que le paratope permettant la reconnaissance spécifique de l'Ag est constitué des fragments variables des chaînes lourdes et légères. Ainsi, deux Ac ayant le même isotype ne reconnaissent pas forcément le même Ag.  [...]

[Immunologie] Fragment Fab / F(ab')2

Voilà, j'ai un petit flou au niveau de la définition du fragment Fab de la molécule. En effet, j'ai lu que ça correspondait aux régions variables (chaines lourdes) et hypervariables (chaines légères) de la molécule. Or, dans mon cours, il est marqué que l'utilisation de la pepsine (enzyme protéolytique) permet l'obtention d'un fragment F(ab')2, qui est en fait 2 fragments Fab reliés par 2 ponts disulfures.  [...] Ma question est. Le Fab correspond à la région variable d'UNE chaine lourde et d'UNE chaine légère Ou de 2 chaines légères et 2 chaines lourdes.  [...]

immunologie

On nous dit qu'elle ne touche que les partis contantes d'une immunoglobuline (chaines lourde et légères) et en aucun cas les parties variables des chaines. Pourtant lors d'une réponse secondaire, après commutation isotypique, le nouvel anti corps a bcp plus d'affinité pour son antigène spécifique, ce qui laisse à penser qu'un remaniement a également eu lieu dans les partis variables donc qui reconnaissent l'antigène lors de la commutation.  [...] Certe lors de la réponse secondaire le pool d'anticorps répondant sera d'isotype IgG, et oui ces anticorps viennent de plasmocytes ayant subis la maturation de l'affinité de leurs anticorps par mutations somatiques.   [...]

[Immunologie] Immunogénétique des immunoglobulines

une immunoglobuline (Ig) est construite de 1336 acides aminés, environ. Chaque chaine (lourde ou légère) est divisée en domaines constants et variables. Donc il y a une multitude de gènes codant pour ces domaines. Par exemple pour la chaine légère Kappa, il existe 76gènes codant pour la partie variable dont 34 à 37 seulement sont fonctionnels, 5gènes pour la partie jonctionnelle (zone charnière) et 1seul codant pour la partie constante.  [...] Qu'est ce qui fait que tel ou tel gène est choisi et exprimé est ce la reconnaissance de l'antigène (sa nature) lors de l'éducation des lymphocytes B au niveau de la moelle osseuse qui détermine la sélection des gènes et je voudrais comprendre ce qu'est le peptide signal L et son rôle ainsi que les séquences de 7 ou 9 nucléotides en amont ou aval des gènes.  [...]

[Immunologie] Régions hypervariables

voila ma question est la suivante. dans un immunoglobuline type TCR/BCR chaque chaîne possède un domaine variable. sur ces domaines variables la variabilité est localisé sur 3 zones appelées régions hypervariables.  [...] Un paratope correspond -t-il au 3 CDR d'une chaîne lourde er 3 CDR d'une chaîne légère mais donc un TCR ou BCR possède bien 12 régions hypervariables en tout.  [...]

[Immunologie] Synthèse d'anticorps

Les genes fonctionnels des lymphocytes B s'expriment ce qui provoquent la production d'anticorps membranaires. Les protéines (différentes selon l'anticorps, donc selon les réarrangements) de la région variable de la chaine lourde d'un anticorps provoqueront la spécificité de l'anticorps.  [...] Cependant, comme les réarrangements sont différents, les séquences en acides aminés le sont aussi, donc les protéines ainsi codées sont différentes, ce qui est visible sur la partie variable de la chaine lourde et légère de l'anticorps, ces parties variables définissetn sa spécificité.  [...]

[Biologie Moléculaire] exprimer un anticorps entier dans des cellules eucaryotes

je travail actuellement sur la production de scFv, c'est une chaine polypeptidique qui contient les fragments variables de la chaine lourde et de la chaine légère d'un anticorps. je produit cette structure à l'aide d'un vecteur eucaryotes dans les cellules HEK293T.  [...] pour la suite de mon travail, je souhaite produire l'anticorps entier. j'ai donc besoin de 2 vecteurs. un avec les parties constantes de la chaines lourde auxquelles j'ajouterais la séquence de la parties variable de mon scFv, et le deuxièmes vecteur avec la même chose pour la chaine légère.  [...]

[Immunologie] IgM, IgG et lymphocyte B

2) L'IgM va avoir une influence positive sur l'expression d'IgG et va influencer pour gagner une plus grande spécificité sur la séquence génique par des mutations ponctuelles sur les parties variables des chaines lourdes.  [...] 2) Je ne dirais pas que l'IgM à une influence positive sur la synthèse d'IgG, par contre retient que le LB activé va se multiplier, et ce faisant va accumuler des mutations ponctuelles au niveau des parties variables des chaines lourdes des Immunoglobulines.  [...]

Généralités sur la protéine Kinase C | Dossier

, Hanks S., 1995). Le séquençage de ces domaines ainsi que des études menées en cristallographie ont permis de montrer qu'ils possèdent des structures similaires. la seule différence notable concerne le site de reconnaissance du substrat qui est variable donnant ainsi la spécificité de chaque enzyme.  [...] La famille des protéines kinases C est hétérogène et regroupe les kinases phospholipides dépendantes. Les différentes isoenzymes sont constituées d'une seule chaîne protéique composée de régions conservées (C1 à C4) et de régions variables (V1 à V5).  [...]