• Santé - Quantité, ARNm, Protéines

Trangénèse > caroténoides > cossupression de gène ...

pour moi, la cosuppression d'un gène ou gene silencing est le fait d'éteindre l'expression d'un gène, c'est à dire d'entrainer l'arrêt de la production de la protéine qu'il code, en provoquant la destruction des ARNm de ce gène au fur et à mesure de leur production.  [...] En gros, si tu introduit par transgenèse une construction qui produit l'ARNm de ton gène-cible en grande quantité. Le système de régulation de l'expression du gène va détecter l'excès d'ARNm et détruire tous les ARNm de ce gène. Du coup, au lieu d'augmenter la quantité d'ARNm de ce gène et donc la quantité de protéines, on obtient l'effet inverse.  [...]

[Biologie Cellulaire] Southern Blot, Northern Blot et Western Blot

Petit exemple concret. admettons que tu travailles sur la maladie de Steinert, c'est une maladie musculaire (mais peu importe). Tu découvres une mutation sur le gène DMPK chez les patients qui ont cette maladie. Une question intéressante est de savoir si la protéine DMPK est présente chez ces patients malgré la mutation Pour cela tu peux prendre des cellules de patients et de personnes saines et faire un western blot pour comparer la quantité de protéine DMPK dans ces deux conditions.  [...] En l'occurrence tu trouveras probablement que les patients ont beaucoup moins de protéines DMPK que les personnes saines. Si tu veux pousser plus loin, tu peux mesurer la quantité d'ARNm par northern blot pour voir si la mutation a un effet avant ou après la traduction.  [...]

[Biologie Moléculaire] Transcription ARNr/ARNm

3% contre 30%... Ca fait quand même un facteur 10 Peux-tu expliquer pourquoi une quantité si minime te paraît plus normale Il ne faut pas perdre de vue les gènes ne codant pas pour des protéines, mais qui sont quand même exprimés. donc, donnent des ARNm non traduits.  [...] *d'abord. pour les chiffres une autre réalité me revient. c'est la taille de chaque ARNm en effet chaQUE ARNm code pour une protéine bien déterminée donc a une taille bien déterminée et différente d'autres ARNm d'ou peut-on quantifier toutes l'es ARNm pouvant coder pour toutes les protéines dans une cellule sachant que cette traduction n'est pas simultanée c.  [...]

Surexpression d'un gène

par exemple si on prend le cas des protéines heatshock qui sont des protéines de réponse a un choc thermique, il y en aura des quantité très mince en temps normal, mais au moment d'une chaleur intense, la cellule va se mettre a synthétiser bien plus de cette protéine qu'elle n'en produit en temps normal, car (sans rentrer dans les détails, et en te vulgarisant le principe au maximum,) certaines molécules on senti le choc thermique et ont dit qu'il fallait que les ARN polymerases (les enzymes qui vont faire s'exprimer les gènes pour pouvoir avoir des protéines) se fixent sur le gène de protection au stress thermique et qu'elles en fabriquent beaucoup d'ARNm.  [...] Un gène qui connait une surEXPRESSION et donc une quantité de protéines plus importantes, peut avoir de conséquences d'engendrer des pathologies graves.  [...]

[Biochimie] si RNA

Dans ce cas il ne faut que quelques heures pour que le siRNA pénètre dans la cellule. La transfection ne dure que 4-6 heures. En revanche, pour observer une extinction de la protéine ciblée, il faut attendre plus longtemps. Une fois le siRNA à l'intérieur de la cellule, celui-ci va activer le complexe RISC chargé de dégrader spécifiquement les ARNm porteur de la séquence ciblée par le siRNA.  [...] Le processus de dégradation des ARNm prend un certain temps, mais ce qui va déterminer réellement le temps au bout duquel l'extinction de la protéine sera la plus forte, c'est la demi-vie de la protéine. En effet, les protéines traduites juste avant la dégradation de l'ARNm ont une durée de vie plus ou moins longue qui déterminera le moment où l'on verra une bonne diminution de leur quantité.  [...]

ARN traduction protéique

Les ARNm qui ont une durée de vie courte ont une région riche en A et en U dans la région 3'. Des protéines spécifiques peuvent s'y fixer pour réguler la vitesse de dégradation de l'ARNm. Cette vitesse de dégradation changera donc pour chaque l'ARNm différent selon l'importance de ses régions riches en A,U et la présence de protéines régulatrices.  [...] La séquence riche en A et en U (ARE) se trouve dans une région non traduite en 3'. C'est à partir de cette région que la dégradation des ARNm va commencer. Les protéines qui agissent sur ces séquences régulant la durée de vie de l'ARNm contrôlent la quantité de protéines traduites.  [...]

[Biochimie] Corrélation ARNm et protéine

une question me vient à l'esprit en lisant quelques articles. la surexpression d'une protéine implique-t-elle obligatoirement une augmentation de la quantité de l'ARNm ou peut-elle résulter, par exemple, d'une augmentation de l'activité ribosomale.  [...] Donc, en fin de compte, pour évaluer la surexpression d'une protéine, une QRT-PCR, par exemple, ne suffit pas. Même si la quantité d'ARNm est identique à celle du contrôle cela ne veut pas forcément dire que la protéine n'est pas surexprimée.  [...]

[Biologie Moléculaire] couplage inverse ARNm - protéine ??

En comparant une souche de rat A a un autre B, nous obtenons des quantités protéiques (autoradiographie) augmentées. Mais, les ARNm de ces protéines sont eux diminués (qPCR)… El l'inverse pour d'autres gènes. diminution des protéines couplée à une augmentation des ARNm… Comment expliquer ce résultat.  [...] Ce qui détermine la quantité d'une protéine, c'est la vitesse de la traduction, la quantité d'un messager, mais aussi la durée de vie de la protéine. Il existe une multitude de systèmes qui contrôlent la durée de vie d'une protéine. Peut être que la différence entre tes rats est ici.  [...]

[Biologie Moléculaire] Gène polycistronique??

L'epissage différentiel se situe lui au niveau du pré-ARNm, donc, en amont de la traduction ou différentes combinaison d'exon/introns peuvent exister, générant alors à partir d'une seul pré-ARNm plusieurs protéines différentes. Uniquement chez les eucaryotes.  [...] Chez les eucaryotes, le processus d'épissages différentiels permet la synthèse à partir d'un pré-ARNm (monocistronique. une protéine) de plusieurs protéines par excition d'un exon ou d'un autre et cela de façon tissus spécifiques.  [...]

[Biologie Moléculaire] structure des protéines

D'après le lien, l'immunoprécipitation permet donc d'identifier une protéine qui réagit avec l'anticorps qu'on a ajouté. Ici l'anticorps anti-proinsuline va réagir avec les protéines de proinsuline. On va donc par la suite pouvoir examiner la quantité ou les caractéristiques physiques de la protéine.  [...] Ici l'anticorps anti-proinsuline va réagir avec les protéines de proinsuline. On va donc par la suite pouvoir examiner la quantité ou les caractéristiques physiques de la protéine. On élimine ensuite les protéines qui ne sont pas liées à l'anticorps anti-proinsuline pour ne garder que les protéines de proinsuline.  [...]