• Santé - Protéines, Médicament, Cellule

ATP binding cassette et protéines MDR

Bonjour à tous, est ce que quelqu'un peut m'expliquer le lien entre les protéines ATP binding cassette et les glycoprotéine MDR ( multi drug resistance).  [...] je sais que les ATP binding cassette sont des pompes dépendante de l'ATP. elles ont besoin de s'autophoshoryler pour permettre de transporter des médicaments et des drogues.  [...]

[Immunologie] Vih

Il n'y a donc aucune reconnaissance antigénique stable possible, car il n'y a ni cible immunitaire (pour notre propre système de reconnaissance) ni cible pharmacologique. Or un médicament n'a d'efficacité que s'il est ciblé. Vas cibler qqch qui n'est ni reconnaissable (site antigénique caché), ni morphologiquement stable (boucle v3 hypervariable / protéines virales membranaires de la cellule hôte).  [...] ensuite les mécanisme de reproduction du virus doivent reste a peu pres constant puisque les médicament meme si il y a une adaptation final, agissent pendant quelque mois, voir année avant de perdre leur éfficasité, ce qui montre que le virus met un certain temps a s'adapter.  [...]

Des nanorobots d'ADN pour des thérapies anticancéreuses plus ciblées

Ils n'ont rien d'électronique ni de mécanique mais leurs auteurs les appellent malgré tout nanorobots. Ces petites structures de 35 nanomètres sont capables de transporter un médicament et de le délivrer uniquement aux cellules malades. À l'instar des cellules du système immunitaire, ils reconnaissent leur cible grâce aux protéines présentes sur la surface de la membrane plasmique.  [...] Dans cette expérience, le nanorobot adopte plus ou moins la forme d'un tonneau contenant en son centre la molécule d'intérêt, un médicament. À l'une de ses extrémités, il possède deux anticorps complémentaires de protéines présentes sur la membrane de cellules malades.  [...]

Cancer : et si on le traitait à l'aide du VIH ?

Ils ont d'abord introduit dans le génome du VIH un gène humain qui est présent dans toutes les cellules, celui de la déoxycytidine kinase (ou dCK). une protéine permettant d'activer les médicaments anticancéreux. Depuis plusieurs années, les scientifiques cherchent à en produire une forme plus efficace.  [...] Via la multiplication du VIH, une base de données de près de 80 protéines mutantes a été sélectionnée puis testée sur des cellules tumorales, en présence de médicament anticancéreux.  [...]

Les nanoparticules au service de la thérapie génique

L'absence ou la structure défectueuse d'un gène peut modifier la composition des protéines produites par les cellules. Ce défaut est alors à l'origine de certaines maladies, héréditaires ( mucoviscidose, myopathie) ou non ( cancer ). L'idée de la thérapie génique est qu'il suffirait d'introduire un bon gène dans les cellules défectueuses pour corriger ou compenser la production anormales de protéines.  [...] A la différence d'un médicament qui agit sur l'activité des protéines et sur les fonctions cellulaires, la thérapie génique cherche donc à intervenir à la source même des dysfonctionnements.  [...]

[Biologie Cellulaire] "Le" cancer commence par une cellule, non ?

S'il est actif trop longtemps, la cellule va décider d'entrer en apoptose. C'est ce qui fait que les cellules vont finalement mourir. Mais parfois, la cellule possède une répression voire une absence de protéines activant le spindle checkpoint, ou alors une surexpression de protéines inhibitrices de ce checkpoint.  [...] Dans ce cas, le taxol ne marche pas. Ou alors, de façon un peu plus complexe, la cellule cancéreuse peut mettre au point un système de détoxification, tel que la protéine MDR qui va activement exporter le médicament de la cellule...c'est pas gagné.  [...]

La myopathie de Duchenne corrigée chez la souris

Au lieu d'apporter un gène-médicament au coeur de la cellule pour restaurer la protéine manquante, les chercheurs de Généthon ont choisi d'intervenir directement sur le message du gène pour en supprimer l' anomalie. Pour cela, ils ont utilisé la technique du saut d'exon qui intervient au moment de l'épissage.  [...] Pour produire une protéine donnée, le gène délivre à la cellule un code de fabrication. Ce code est notamment composé de briques appelés exons, qui doivent être assemblés bout à bout. c'est l'épissage. Dans le cas de maladies génétiques, le code est erroné car il y a une anomalie sur un ou plusieurs de ces exons.  [...]

HB19, un anticancéreux prometteur et bientôt à l'essai

HB-19 se fixe sélectivement sur une protéine particulière, la nucléoline. Elle doit son nom à sa présence dans le noyau, où on sait qu'elle intervient dans le métabolisme de l' ADN et de l' ARN. On la trouve aussi dans le reste de la cellule (le cytoplasme ).  [...] Sur les cellules en culture, les chercheurs ont observé la diffusion de la molécule HB-19 liée à la nucléoline. Il est clair que seules les protéines présentes sur la membrane des cellules sont détruites. La nucléoline du noyau n'est pas affectée, ce qui constitue un bon point pour une utilisation en tant que médicament.  [...]

Un essai de thérapie génique | Dossier

Après avoir reçu le consentement des parents et l'accord des différents commissions ad hoc, les chercheurs ont entrepris un essai de thérapie génique pour tenter de corriger la maladie. Objectif. introduire une copie normale du gène _c dans les cellules précurseurs de la moelle osseuse des deux enfants.  [...] Pour transporter le gène-médicament au coeur des cellules, le véhicule choisi est un virus de type rétrovirus. Rendu inoffensif, ce virus dans lequel on a greffé le gène _c, pénètre spontanément dans la cellule pour s'intégrer dans son génome. En se divisant, la cellule modifiée génétiquement transmet le gène-médicament à ses cellules-filles.  [...]

VIH : un deuxième patient en rémission durable

Le traitement testé comprend plusieurs étapes et a pour originalité de s'attaquer aux cellules dans lesquelles le virus reste dormant. Tout d'abord, des anti-rétroviraux stoppent le VIH. puis un médicament (le Vorinostat) active les lymphocytes T dormants pour les forcer à exprimer des protéines du VIH.  [...] C'est une excellente nouvelle car les personnes séropositives sont condamnées à prendre à vie leurs médicaments, qui n'éliminent pas le VIH mais le maintiennent à des taux très faibles. Cela montre qu'il est parfois possible de vivre tout à fait normalement, même contaminé par le virus du Sida.  [...]