• Santé - Pression, Sommet, Everest, Niveau de la mer

Habiter en altitude pour vivre plus longtemps ?

L'air au sommet des montagnes, de pression plus faible, renferme moins d'oxygène qu'au niveau de la mer. Sanchezn, Wikimedia, CC by-sa 3.0.  [...] En effet, si la concentration de l' air en dioxygène demeure constante (environ 21 %), en revanche, la pression de l'air est plus faible en altitude. environ 560 hPa (hectopascals) au sommet du Mont-Blanc et à peu près 320 hPa au sommet de l' Everest, soit respectivement environ la moitié et le tiers de la pression au niveau de la mer (un peu plus de 1.  [...]

Adaptation à la pression atmosphérique

D'après ce que je crois savoir, la pression totale au sommet de l'Everest est de l'ordre de la moitié de la pression au niveau de la mer (pas sur de la valeur exacte), et celà semble être une limite.  [...] Pourrait-on vivre sans effets indésirables à long terme dans une atmosphère contenant presque autant d'oxygène qu'au niveau de la mer, mais avec une pression totale beaucoup plus faible (tout en restant suffisamment au dessus du point d'ebullition de l'eau évidemment).  [...]

[Divers] Diazote, Dioxygène et l'Homme

C'est la pression partielle d'oxygène (ppo) qui compte, pas le pourcentage. En haute montagne, sur l'Everest par exemple, ils peuvent travailler à l'oxygène pur, ça ne fait qu'une ppo de 0.32 bar, guère plus que l'atmosphère normale au niveau de la mer (0.2 bar de ppo).  [...] Donc, en pratique, ce mélange particulier est utilisé à plus de dix mètres, la plupart des plongeurs brevetés Nitrox étant minimum niveau 3 - soit une profondeur de plongée en autonomie jusqu'à -60~80m. De fait la pression partielle en oxygène grimpe vite.  [...]

Des lésions cérébrales dues à l'altitude chez les pilotes de chasse

Ces engins ne disposent en effet que d'un cockpit partiellement pressurisé, et soumettent leurs occupants à une pression atmosphérique faible avoisinant celle régnant au sommet du mont Everest, à 8.848 mètres.  [...] Ces résultats mettent en lumière l'impact délétère de la décompression sur le cerveau. Ce corps de métier n'est pas le seul à y être exposé. Les alpinistes, et surtout les plongeurs sous-marins, en subissent les effets régulièrement.  [...]

Himalaya : comment les Sherpas ont évolué en surhommes

En altitude, la pression diminue, et avec elle, la pression de l' oxygène inspiré. À cause de ce déficit d'oxygène ( hypoxie ), du mal des montagnes, de nombreux alpinistes échouent dans leur ascension du sommet de l'Everest. À leurs côtés, les Sherpas de l'Himalaya sont très adaptés à la vie à haute altitude et surmontent plus facilement ces difficultés. Comment l'expliquer.  [...] Dans une étude parue dans Pnas, des chercheurs britanniques ont voulu comprendre les bases métaboliques de l'adaptation des Sherpas à l'altitude. Pour cela, ils ont comparé la physiologie de deux groupes de personnes qui ont fait l'ascension du camp de base de l'Everest situé à 5.300 m d'altitude.  [...]

L'étonnante adaptation des alpinistes à la très haute altitude

Une expérience médicale unique vient d'être tentée sur les pentes de l'Everest ainsi qu'à son sommet par une équipe de médecins britanniques conduite par le docteur Michael Grocott, ainsi que neuf confrères et scientifiques du Caudwell Xtreme Everest Team, qui publient leurs conclusions dans le New England Journal of Medicine.  [...] Arrivés à 8.400 mètres, les chercheurs ont volontairement enlevé leurs masques à oxygène et respiré l' air raréfié ambiant durant 20 minutes, d'une température de -25°C. A cette altitude, la pression atmosphérique n'est plus que de 253 mm de mercure (mm Hg), au lieu de 760 mm au niveau de la mer.  [...]

Un gène impliqué dans l'adaptation à la haute altitude

Conclusion des auteurs. l'abaissement du niveau d'endothéline, un puissant vasoconstricteur, résultant de cette variante génétique aide à préserver les fonctions cardiaques dans une hypoxie modérée à sévère. Et ceci à haute altitude comme au niveau de la mer.  [...] Même dans des conditions d'hypoxie extrême avec seulement 5 % d' oxygène - moins qu'au sommet du mont Everest -, les souris dotées du gène muté et produisant donc moins d'endothéline, avaient des fonctions cardiaques et respiratoires nettement meilleures que les autres rongeurs.  [...]

JO : quelle est l'origine de la flamme olympique ?

Débute alors un long voyage jusqu'au jour de la cérémonie d'ouverture. Au cours de ces dernières années, la flamme est ainsi passée au sommet de l'Everest pour les Jeux de Pékin (2008), a plongé dans la barrière de corail australienne pour les Jeux de Sydney (2000) et fut même embarquée dans l'espace à bord d'un vaisseau Soyouz pour l'édition de Sotchi (2014).  [...] Pour ces Jeux de Pyeongchang, la flamme est arrivée en Corée du Sud, à Incheon, le 1 er novembre 2017 et aura été transportée par 7.500 porteurs. Plus que quelques jours pour connaître le dernier d'entre eux et savoir qui succèdera à Vladislav Tretiak et Irina Rodnina, prestigieux hockeyeur et patineuse russes, allumeurs de la flamme des Jeux d'hiver de Sotchi, il y a quatre ans.   [...]

Eléments nouveaux sur l'extinction de masse de la fin du Permien

L'extinction de masse la plus sévère que la Terre ait connue, il y a 251 millions d'années, serait bien due à un impact météorique. Les éléments s'accumulent au sujet d'un objet de la taille de l'Everest qui aurait heurté la Terre au niveau de ce qui correspond aujourd'hui au nord de l'Australie.  [...] L'événement aurait propulsé la roche dans l' atmosphère, déclenché des éruptions volcaniques massives et détruit 90 % des espèces. Dans un article publié dans la revue Science, des chercheurs de l'Université de Rochester et de l'Université de Californie, Santa Barbara (UCSB), indiquent avoir identifié le cratère creusé par ce météore.  [...]

Le mal aigu des montagnes : un risque à ne pas négliger

Généralement bénin, le mal aigu des montagnes (MAM), qui touche chaque année des milliers d'alpinistes ou de trekkeurs et aurait entraîné le décès de quatre alpinistes sur le massif de l'Everest ce weekend, peut parfois être fatal. Maux de tête, nausées, sommeil difficile, vertiges.  [...] Au-delà de 8.000 mètres, comme dans l'Everest, aucune population ne vit, c'est autre chose... C'est dangereux, d'où l'appellation de zone de la mort. Le simple fait de se retrouver bloqué à cause du mauvais temps, vous êtes épuisé et vous ne pouvez plus redescendre, et c'est fini, selon ce spécialiste.  [...]