• Santé - Pression, Glissement, Fibres, Cellulose

[Biochimie] Aide pour TP

La paroi primaire est essentiellement composé de fibre de cellulose. Pour qu'elle puisse grandir, il faut qu'elle soit capable de s'étendre. Cela est rendu possible grâce au glissement des fibres de cellulose les unes par rapport aux autres.  [...] Lorsque la vacuole va se gonfler, elle va appuyer sur la paroi et va exercer une pression de turgescence. C'est cette pression qui va être responsable du glissement des fibres de cellulose.  [...]

physiologie respiratoire

C'est indépendant. Ou plutôt, le dioxygène lié n'est plus comptabilisable dans la pression partielle de ce gaz ==. la pression partielle baisse à chaque fois qu'un dioxygène se lie à un hème. Il y a donc un glissement + rééquilibrage de cette pression partielle jusqu'à ce que tous les hèmes soient saturés.  [...] Le sang veineux est différent. il a été appauvri en dioxygène (P O 2 = 40 mm Hg), et les hémoglobines transportent également leur part en protons et dioxyde de carbone. En arrivant dans l'alvéole, la P O 2 se rééquilibre, du même coup des molécules de dioxygène se lient aux hèmes, ce qui relarguent protons et dioxyde de carbone, le pH permet alors de fixer plus de molécules de dioxygène sur les hèmes, etc, jusqu'à saturation des hèmes, après quoi la pression gazeuse partielle en dioxygène dissout termine de s'équilibrer avec la pression partielle alvéolaire.  [...]

La globalité corporelle | Dossier

Ce tissu de glissement dit dans les époques antérieures de remplissage en totale continuité au travers de ses fibres et de leurs prolongements se trouve partout.  [...] Des éléments entiers de l'anatomie doivent alors être réexaminés au travers de cette analyse. La souplesse du corps, les phénomènes de croissance, l' apogée de l'âge adulte peuvent s'expliquer par la combinaison, la poussée et la dégradation de toutes des liaisons tridimensionnelles tramées exposant alors ce système constitutif primordial à des principes dynamiques et biomécaniques qui sont soumis à d'autres influences que celle de la gravitation.   [...]

[Divers] Fragilité du rachis,méthodes d'exploration rachidiennes.

-Le terme spondylolisthésis désigne le glissement du corps d'une vertèbre en avant du corps vertébral situé en dessous d'elle. Les vertèbres les plus souvent concernées sont le plus souvent la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire.  [...] -Une hernie discale est la rupture du cartilage d'un disque intervertébral, qui provoque le glissement du noyau pulpeux vers l'extérieur. Il en résulte une pression exercée sur les racines nerveuses à ce niveau.  [...]

[Divers] svt

Va juste falloir que tu mettes tout ça en forme, avec description des qualité des deux types cellulaires, face aux adaptations sportives demandées à ces myocytes.  [...] Pour introduire tes réponses, reprends la constitution d'une cellule (fibre) muscu, théorique. noyaux périf, myofibrilles de deux types, leur glissement grace à l'ATP.  [...]

Son évolution | Dossier

Les zones II et I dite gaine digitale (Fig. 12 B) sont une évolution adaptative du système de glissement MVCAS car les pressions locales sont telles lors de la flexion des doigts au niveau des poulies A1,A2,A3,A4, qu' une autre façon de gérer le glissement tout en maintenant la fonction et l'approvisionnement en énergie s'est développée.  [...] L'oedéme (Fig. 13 A ) post traumatique ou opératoire est une dilatation brutale des vacuoles avec hyperdistension intravacuolaire, extravasation, distension mécanique des toutes les structures fibrillaires. Dés lors le jeu mécanique du glissement est impossible car les fibres déjà distendues ne peuvent par insuffisance à se déplier donner plus de longueur pour permettre le jeu normal de mise en tension progressive du MVCAS.  [...]

Rôle du canevas microvacuolaire | Dossier

L'ensemble des fibres se met en disposition pour répondre à la contrainte locale adoptant immédiatement la solution dynamique la plus adaptée, sollicitant la structure collagénique en compression locale, variant les formes vacuolaires, comprimant les volumes, expliquant la résistance ressentie, progressive et croissante dans le temps et faisant évoquer une relation entre la densité des fibres répondant au stress et la résistance ressentie.  [...] La tension globale qui dés lors se propage dans le système de glissement le long des fibres s'épuise, diminuant graduellement plus elle s'éloigne du mobile et ainsi les structures un peu éloignées restent immobiles.  [...]

Main, peau et glissement : Opinions nouvelles sur la matière vivante | Dossier

Lors des interventions chirurgicales, la souplesse mécanique du tissu assurant le glissement me fascina d'emblée par son extrême finesse et fragilité. Or ce tissu qui assure l'efficacité du glissement, l'indépendance des structures entre elles, est composé d'un réseau de fibrilles collagéniques dont la répartition est totalement désordonnée et sans logique apparente.  [...] Puis la notion de continuité tissulaire s'imposa. La mise en évidence du rôle majeur de ce tissu de glissement longtemps négligé, de son unité fonctionnelle, la microvacuole, et de sa globalisation pour tout le corps m'incitèrent à une remise en question de ma vision du vivant.  [...]

pompe sodium potassium

Des protéines membranaires intrinséques et extrinséques sont également pr ésentes. Certaines sont glycosylées =glycolipides et font partie du cell coat.   [...] Le mouvement de flip flop ou glissement des protéines membranaires est-il fréquent Quels sont les effets trans (venant de l'ext de la cellule) et les effets cis (provenant de l'int) qui commandent ces mouvements.  [...]

La peau en détail | Dossier

Le derme, qui est la partie moyenne de la peau, n'est autre qu'un tissu conjonctif richement vascularisé et innervé sur lequel repose l'épiderme. Il est composé de fibres collagènes, de fibres de réticuline et de fibres élastiques qui baignent dans une substance fondamentale et de cellules comprenant les fibroblastes (qui synthétisent les fibres du tissu conjonctif), les macrophages et d'autres cellules sanguines.  [...] L'hypoderme enfin constitue la partie la plus profonde de la peau. C'est autre un tissu conjonctif lâche contenant une grande quantité de cellules adipeuses dont le rôle est celui d'un tissu de jonction et de glissement au-dessus des muscles.  [...]