• Santé - Participation, Souffrance, Autrui

Définition | Sympathie | Futura Santé

La sympathie correspond à un attrait naturel, spontané et chaleureux qu'une personne éprouve pour une autre. pfala, Flickr, cc by nd 2.0.  [...] Le mot sympathie vient du latin sympathia, qui désigne le fait d'éprouver les mêmes sentiments, et du grec sumpatheia, participation à la souffrance d'autrui. De nos jours, il désigne le sentiment instinctif d'attraction vis-à-vis d'une autre personne.  [...]

Ça fait peur : imaginer autrui souffrir plaît aux psychopathes

Les chercheurs ont montré aux participants des images illustrant une souffrance physique, comme un doigt pris dans une porte. Les participants devaient imaginer que cet accident arrivait à eux-mêmes ou à quelqu'un d'autre. Des images contrôles, sans lien avec de la souffrance, leur étaient aussi montrées, par exemple une main sur une poignée de porte.  [...] En plus de les réjouir, la souffrance d'autrui ne les incite nullement à leur porter secours. En effet, les chercheurs ont observé que les aires où naît le sentiment d'empathie (le cortex insulaire et l'amygdale) n'étaient pas connectées aux régions importantes dans la prise de décision comme le cortex orbitofrontal, et le cortex préfrontal ventromédian.  [...]

migraiiiines

Par ailleurs (et là, ça ne concerne que les filles bien sûr), j'ai remarqué que la période juste avant et pendant les règles est plus propice au problème. bouleversement hormonal arrêt de la pilule pour une semaine contrariété face à une gêne récurrente anticipation de la douleur de ce côté là (je dois dire que j'ai plein d'hypothèses et pas franchement de certitudes.   [...] Sans doute tes commentaires sont-ils motivés par de bons sentiments. Tu sais comme moi que les migraineux peuvent terriblement souffrir et tu ne comprends pas comment on peut tenir un discours aussi peu scientifique face à la souffrance d'autrui.  [...]

bon ou mauvais?

La société nous transforme c'est indéniable (loi du plus fort ne marchent plus en société), mais je reconnais le penchant de certains pour la vue du sang et de la souffrance d'autrui et la société ne porra ren faire pour eux.  [...] Il semble qu'ils participent de l' empathie et tout ce qui s'y rattache (confrontation soi/autrui, autrui/environnement, soi/environnement, autrui/autrui...). Maintenant prenons l'équité. Elle a été mise en évidence chez de nombreux sujets H. sapde manière spontanée à partir de 36 mois je crois, mais le sens de l'iniquité est encore plus précoce et a été mis en évidence de façon parfois spectaculaire chez les autres primates et bien d'autres espèces à tendance sociale.  [...]

Clonage thérapeutique : l'éthique s'invite dans le débat | Dossier

À partir de prélèvements biologiques, de biopsies, de cellules en culture obtenues de patients souffrant, par exemple, de diabète, de syndromes neurodégénératifs à bases génétiques, ou bien d'autres affections, il serait en effet envisageable par transfert nucléaire d'obtenir des cellules embryonnaires porteuses des déterminants génétiques de ces désordres.  [...] Dans le débat sur la légitimité d'innovations techniques, il n'existe pas de position interdite. il est bon que s'affrontent les analyses et leurs arguments. Encore faudrait-il que ce fut en toute clarté, en se gardant de l'utilisation de la souffrance d'autrui comme moyen de pression.  [...]

FM et supputations - Page 3

C'est clair que le vécu de chacun est absolument irréductible et, surtout dans le cas qui nous occupe, sa souffrance. Ce n'est pas mis sous le boisseau par la science… mais par tout le monde, ou presque. Pratiquement personne n'a de curiosité pour la subjectivité d'autrui et plus particulièrement n'admet de prendre en compte sa souffrance, sauf si elle est spectaculaire et peut donner lieu à des manifestations de compassion démonstrative. Mais c'est une autre histoire.  [...] J'étais en manque d'inspiration pour des messages qui auraient été supprimés par d'autres modérateurs (et peut être participants...).  [...]

Boissons énergisantes : l'Anses les pointe du doigt dans un rapport

Entre 2009 et 2011, les ventes de boissons énergisantes ont bondi de 30 % en France. En 2011, un total de 17 % des Français de plus 14 ans en consommaient. Soit 8,9 millions de personnes. Parmi elles, un tiers déclarait en boire au moins une fois par semaine, et pour 2 % à 3 % des amateurs, la consommation était même quotidienne, preuve de leur banalisation.   [...] Encore pire. huit cas d' arrêt cardiaque en lien avec la consommation de boissons énergisantes ont été portés à la connaissance de l'Anses. Six inquiètent particulièrement les autorités qui mentionnent notamment le décès d'une jeune fille de 16 ans, survenu juste après qu'elle s'est arrêtée de danser, en discothèque.   [...]

Psychologie du chat :-)

Bah, en fait j'ai pas d'explication précise... le truc, c'est que si les deux bestioles étaient socialement très liées (cf. les explications de l'article), il n'y aurait rien d'étonnant que l'absence de l'autre perturbe l'animal, le mette dans un état malheureux.  [...] A vrai dire c'est à prendre avec des pincettes. Etre cruel sous entend savoir qu'on fait souffrir autrui, et/ou un autre être vivant.  [...]

Pourquoi le bâillement est-il communicatif ? | Dossier

Il n'y a pas besoin de caractérisation explicite de l'autre pour subir la réplication. Il faut être à un niveau de vigilance intermédiaire entre somnolence et concentration soutenue, percevoir l'autre de façon inconsciente mais être capable de percevoir une chronologie rigoureuse de la cinématique du bâillement par ces composantes visuelles et ou sonores de l'ouverture de bouche, des modifications spécifiques des autres traits faciaux qui s'y associent, des mouvements et bruits de la ventilation, des reflets de l'inspiration ample et prolongée, de l'acmé et, à un moindre degré, de l'expiration.  [...] l'amygdale, le cortex occipito-temporal, le cortex cingulaire antérieur, le cortex orbitofrontal, avec comme autre caractéristique la prédominance hémisphérique droite. Le cervelet participe également par ses connexions avec les noyaux gris centraux, comme agent de coordination et de modulation de mouvements automatiques innés ou acquis.  [...]

Fumer occasionnellement, votre avis

Bon apparemment le on fait c'qu'on veut ne s'évite pas. Oui je n'ai pas abordé l'aspect nuisance à autrui, c'est ce qu'il s'appelle angler un sujet. L'idée n'était pas de faire une dissertation générale. On sait que le tabagisme passif cause des dégats, et on en a déjà parlé (ici et ailleurs).  [...] Et quand on développe une dépendance, peser lepour et le contre n'est plus si facile parce que la consommation du produit fait autre chose que procurer l'effet qui le caractérise. elle comble un manque. Alors j'imagine que quand on est accro à l'héroine, à chaque fois qu'on se prend un shoot on a l'impression que ça fait pencher la balance très clairement, puisque la vie sans n'est qu'une souffrance.  [...]