• Santé - Organes, Effort, Augmentation, Débit, Muscles

Le sang et l'apport du dioxygène

min à l'effort) et le poumon(augmentation de 19,2 L.min donc là le corps il y a une meilleure transportation de la part du sang à ces muscles principaux. Le poumon va aspirer le dioxygène et le donner au coeur qui est la circulation pulmonaire et ce sang va être délivré à la circulation générale qui nous est montré par les organes tel que les muscles, la peau, les reins.  [...] Conclusion. donc l'augmentation du débit sanguin et les sphincters sont un facteur qui va permettre que le corps s'adapte à l'effort pour offrir les nutriments et le dioxygène.  [...]

Réflexe de peur

Donc on va observer une augmentation de la ventilation, une augmentation du débit cardiaque, une augmentation de la vasodilatation au niveau musculaire, une augmentation de la sudation, augmentation de la glycémie. Comme les muscles vont avoir besoin de sang et de nutriment, l'organisme va privilégier ces zones là pour l'irrigation et on va donc voir l'arrêt de la digestion.  [...] Pas d'accord à 100%. On ne peut pas dire que le SNS est contrôlé par la volonté. En outre, il me semble que le contrôle du SNS s'effectue à partir du tronc cérébral (quoique si je ne me trompe pas, le systeme limbique et sa communication subséquente avec certaines parties corticales ont également une certaine influence sur le SNS).   [...]

[Physiologie] débit cardiaque et vasomotricité

J' aurais besoin d' une explication. Pour augmenter le débit cardiaque lors d' un effort physique, il y a bien augmentation de la vasoconstriction sauf au niveau local ( au niveau du muscle ) où il y a vasodilatation.  [...] Si j'essaie de reformuler ce que vous dites, une augmentation de la fréquence cardiaque entraine, de par le système sympathique, une vasodilatation au niveau cardiaque (pour permettre au débit d'augmenter) et une vasodilatation en aval pour les muscles et autres consommateurs...non.  [...]

[Physiologie] Chute de pression au niveau des artérioles.

La baisse du débit est plus forte que l'élévation de la résistance, ce qui au total aboutit à une baisse de la pression. Le débit au sein des artérioles est naturellement faible de telle sorte à ne pas léser les organes avec un débit fort et d'autre part, l'augmentation de la résistance provoque une baisse de débit (c'est logique.).  [...] C'est faux. L'augmentation de la résistance ne provoque pas une diminution du volume d'éjection systolique mais une diminution du débit alloué à l'organe. L'augmentation de la résistance (due à une vasoconstriction) augmente le retour veineux, donc le VES et donc le débit cardiaque (débit cardiaque = fréquence*VES).  [...]

[Divers] Adaptation de l'apareil ciculatoire à l'effort

Il peut en effet s'agir d'un besoin,mais aussi d'une augmentation du débit provoquée par l'augmentation générale ou d'une adaptation due à une captation supérieure par d'autres organes des éléments considérés.  [...] Attention, augmentation du diamètre des capillaires et du débit ne veut pas dire augmentation de la vitesse de circulation et donc non plus que plus la circulation sanguine est rapide dans les capillaires, plus ils grossissent.  [...]

[Physiologie] Système nerveux sympathique

Il est dit, comme partout ailleurs, que le système sympathique provoque une vasoconstriction des vaisseaux. Or, une vasoconstriction réduit le débit de sang dans les vaisseaux et donc l'apport d'oxygène aux organes. Pourquoi cette réaction alors que le système nerveux sympathique prépare normalement à l'action.  [...] La vasoconstriction persiste durant l'effort dans les vaisseaux des muscles au repos, au niveau rénal et splanchnique afin de diminuer le débit sanguin dans ces secteurs.  [...]

[Physiologie] circulation sanguine & circuit électrique

C'est un livre de physiologie qui me permet d'avancer cela (page 175, chapitre 20, Circulation sanguine, En bref... physiologie ). Cependant, il y est dit que la circulation pulmonaire est alimentée par la pompe ventriculaire droite, placée en série avec la circulation systémique alientée par la pompe ventriculaire gauche.   [...] En fait I, l'intensité, est une histoire de débit. ici par exemple, au niveau des reins, il est de 18 ml/sec, 8 pour la peau, 20 pour ce que tu appelles encore indifféremment les muscles, 14 pour le coeur, 13 pour le cerveau, 10 pour les autres organes.  [...]

[Physiologie] régulation respiration

En cas d'effort physique (par exemple), le débit respiratoire augmente (fréquence * volume). Dans ce cas, l'activité des nerfs sympathiques augmente (ce qui provoque l'augmentation en question) et celle des nerfs parasympatiques diminue (idem). Leur activité est donc coordonnée (au niveau du centre respiratoire, dans le bulbe rachidien).  [...] Il existe également une régulation en amont, par le cerveau et qui agit par exemple lors de l'anticipation de l'effort. Si tu cours un 100m en compétition, sur la ligne de départ ton débit ventilatoire et cardiaques vont s'accélérer, en prévision de l'effort.  [...]

Lien entre la pression artérielle et le débit sanguin

On a une augmentation de la PA donc si le debit augmente ( vu que c'est une multiplication ) et celui ci augmente si le volume sanguin augmente ou si le système sympathique est trop activé. On a aussi une augmentation de la PA quand les résistances art' augmentent.  [...] Pour l'action des diurétique c'est au niveau du co transporteur NA+ CL- une augmentation d'eau dans les urines entrainent une baisse du volume sanguin et donc une baisse du débit et donc une baisse de la PA. Mais aussi une vasodilatation (baisse contraction muscle lisse) donc baisse des résistances et donc baisse de la PA. D'ou traitement de 1ère intention.  [...]

[Vignettes cliniques] Approche systémique de la physiopathologie pour les étudiants en Médecine

L'augmentation de la performance cardio-vasculaire est évidemment parallèle à la demande accrue en énergie des tissus périphérique. On retrouve un débit de perfusion tissulaire augmenté dans la plupart des tissus, dont la peau. la diminution de la résistance de certains tissus, augmentant leur débit de perfusion, provoque une diminution du débit de perfusion d'autres organes normalement hautement perfusés tels que les reins.  [...] Hyperthyroïdien. dysphagie et dyspepsie par l'atteinte des muscles pharyngés (myopathie), une augmentation de la vitesse de conduction des ondes péristaltiques. On retrouve également une augmentation d'agents autacoïdes du système neuroentéroendocrine diffus, tels que la motiline, des complexes moteurs migrants plus fréquents (accompagnés de borborygmes).  [...]