• Santé - Neurones, Muscle, Contraction

[Physiologie] Utilisation des agonistes et antagonistes (système nerveux autonome)

Pourquoi utiliser le DMPP Je précise que l'on est toujours au niveau du muscle donc peut être veut-on prouver que l'activation des récepteurs nicotiniques par le DMPP n'entraine pas de contraction du muscle. Mais pourquoi le DMPP qui est un agoniste des récepteurs nicotiniques au niveau des neurones est-il utilisé au niveau du muscle Et donc en conclusion l'atropine bloque les récepteurs muscariniques et du coup pas de contraction musculaire.  [...] On utilise de la TTX (tétradotoxine) pour inhiber la propagation des PA le long de l'axone du premier neurone. On vérifie que l'ach n'est pas libérée donc pas de contraction du muscle innervé par ex. On injecte ensuite du DMPP pour vérifier la libération d'ach au niveau du neurone 1 et donc la contraction du muscle.  [...]

réflexes spinaux et le systéme nerveux

Ce qu'il faut savoir c'est qu'au niveau de la substance grise on trouve les corps cellulaires dont les prolongements (axones) gagnent la substance blanche pour aller innerver des muscles, etc... On peut diviser la moëlle en deux régions antérieure et postérieure, la première étant essentiellement (ou uniquement) motrice tandis que la seconde est sensorielle.  [...] Par exemple, le réflexe myotatique, qui est la contraction réflexe d'un muscle suite à son propre étiremment, est spinal, car il implique des axones et neurones de la moëlle épinière.  [...]

Définition | Cortex moteur | Futura Santé

le cortex moteur primaire, qui occupe l'aire 4 du gyrus précentral. Une stimulation de cette aire conduit à une contraction d'un muscle situé au côté opposé. Les différentes aires du corps se projettent par somatotopie sur le cortex moteur primaire. Les gros neurones du gyrus sont appelés neurones pyramidaux.  [...] Le cortex moteur primaire stimule les motoneurones de la moelle épinière par la voie corticospinale pour contrôler le mouvement des membres. Si on projette sur le cortex les différentes parties du corps contrôlées, on obtient l'homoncule moteur ( homoncule signifie petit homme ).  [...]

Définition | Neurone sensitif - Neurone sensoriel - Fibre afférente | Futura Santé

Le réflexe myotatique correspond à une contraction d'un muscle en réponse à son étirement. C'est le réflexe rotulien testé par le médecin sur les muscles extenseurs des jambes. Lorsqu'un choc est perçu, l'étirement stimule des récepteurs sensoriels. Les neurones sensitifs du ganglion rachidien conduisent alors le message vers la moelle épinière.  [...] Dans la moelle épinière, le neurone sensitif (ou neurone afférent ) possède une synapse en commun avec un motoneurone ou neurone moteur (neurone efférent ). La voie nerveuse efférente envoie un message qui va vers le muscle pour provoquer sa contraction.  [...]

Questions de neuroanatomie, assez difficile

Ensuite je ne vois pas pourquoi on a juste un tonus musculaire quand on stimule juste les motoneurones gamma, d'accord on ne stimule pas les alpha mais en fait si indirectement, car en stimulant les gamma on étire le fuseau neuromusculaire, les fibres Ia déchargent et font synapse avec des motoneurones alpha qui répondent en contractant le muscle donc on a aussi une contraction normalement, certes de façon indirecte mais elle aura quand même lieu.  [...] Pourquoi les motoneurones gamma agissent avant les alpha Ils sont censés servir à ce que le FNM ne soit pas écrasé en le redressant après la contraction musculaire par des alpha (ça confirme encore que l'isométrique est bizarre car si le FNM a besoin d'être redressé c'est que le muscle s'est raccourci et a changé de longueur).  [...]

[Physiologie] potentiel d'action et contraction du muscle lisse

d'autre part, je me demande pourquoi l'origine du calcium nécessaire à la contraction du muscle cardiaque et du muscle lisse unitaire est d'abord extracellulaire puis à l'origine d'un relargage hors du RS.  [...] Absolument pas. Le NO a un effet myorelaxant, il n'est pas à l'origine de la contraction du muscle lisse. C'est plutôt les catecholamines (noradrénaline) qui provoquent la contraction et leur récepteur est bien membranaire.  [...]

Electro-stimulation musculaire

Je t'explique. il y a 2 éléments déterminants dans l'activité du muscle, c'est l'activité neuronale et la charge appliquée au muscle. L'activité neuronale, ce sont les influx nerveux qui provoquent la contraction musculaire. chaque muscle a une innervation particulière, et ce type d'innervation détermine en partie les caractéristiques du muscle (il y a des muscles lents et des muscles rapides).  [...] L'électrostimulation peut simuler une augmentation de cette activité neuronale (encore faut-il appliquer une fréquence d'influx électrique adéquate...), mais il manque la charge appliquée. Faire travailler un muscle sans charge, c'est nettement moins efficace.  [...]

[Physiologie] La Tension musculaire

Dans le cadre d'une contraction isométrique, une force tension constate est appliquée qui induit le raccourcissement des sarcomères et l'élongation compensatoire des éléments élastiques. résultat le muscle ne se raccourcit pas. (un exemple serait celui que vous avez donné en soutenant en supination un un poids à bout de bras.  [...] Dans une contraction isotonique, la force de contraction reste constante et là il y a contraction des sarcomères, compensée par l'élongation des éléments élastiques, ( on en est au même point qu'avant, ), mais là les sarcomères vont encore se contracter, raccourcissant alors le muscle car les éléments élastiques sont tendu au max.  [...]

[Physiologie] le reflexe myotatique inverse

Le myotatique est un réflexe de contraction du muscle lorsque qu'on l'étire. C'est un genre de compensateur. Imaginez que vous relachiez vos muscles quadriceps en position debout, ce la se traduit par un étirement du muscle. pour compenser cela et éviter la chute, il se créer un reflexe de contraction pour revenir à la normale.  [...] Le myotatique inverse est quant à lui un reflexe qui limite la contraction réflexe myotatique. Quand le muscle est trop tendu, il se créer un réflexe d'inhibition de la contraction du muscle pour éviter la crampe ou la contraction continue.  [...]

Le Botox

De cette substance on tire un médicament qui n'est pas du tout le poison toxine botulique responsable de la maladie, le botulisme, mais un principe actif, exactement comme on tire un vaccin d'un virus. Cette toxine bloque l'action du neuromédiateur responsable de la contraction du muscle, ce qui diminue la ride due à cette contraction.  [...] Il permet de traiter certaines rides du visage sans chirurgie,l'utilisation du Botox (toxine botulique) pouvait avoir des effets dangereux voire mortels. Les doses, que ce soit pour des raisons esthétiques ou médicales, doivent donc être méticuleusement contrôlées.   [...]