• Santé - Metabolisme, Consommation d'énergie, Repos

oxydation

L'énergie fait référence à l'énergie nécessaire pour le muscle c'est-à-dire l'oxydation des nutriments ou fait juste référence aux nutriments nécessaire pour produire de l'énergie en kilojoule.  [...] le métabolisme basal est le nombre de kJ minimal dépensé par l'organisme pour le maintenir en vie. ex. Les battements du coeur, les mouvements respiratoires.  [...]

[Physiologie] Physiologie humaine et résistance à l'effort !

Bon en fait on sait que physiologiquement nous avons un mécanisme basal qui nous permet de fonctionner au repos, maintenant est-il vrai que si on pousse trop loin une activité jusqu'à être au mécanisme basal en plein effort alors c'est la mort assurée.  [...] Je ne comprends pas, le métabolisme basal est la consommation d'énergie de notre corps au repos, autrement dit le minimum que l'on peut dépenser. Comment pourrait on atteindre ce minimum tout en faisant un effort.  [...]

catabolisme

Le métabolisme de base, ou métabolisme basal, est la quantité d'énergie minimum nécessaire à notre organisme pour survivre. C'est l'énergie que nous dépensons en 24 heures, en étant au repos le plus complet, pour assurer les fonctions vitales. fonctionnement des organes, maintien de la température corporelle, renouvellement des cellules, activité musculaire.  [...] Le métabolisme basal dépend de plusieurs paramètres. le sexe, la taille, le poids et l'âge. A titre d'exemple, le métabolisme basal d'un homme de 35 ans pesant 70 kilos et mesurant 1 m 70 est d'environ 1640 kcal. Celui d'une femme du même âge pesant 60 kilos et mesurant 1 m 65 est de 1370 kcal.  [...]

Le sport fait-il maigrir ?

Autre conclusion étonnante. faire 30 minutes de sport quotidien permettrait de perdre plus de poids que pratiquer une heure par jour, explique une étude danoise qui a suivi 60 personnes en surpoids pendant 13 semaines. Ceux qui s'entraînaient 30 minutes évoquaient des ressources en énergie plus importantes et plus de motivation pour s'entraîner et suivre un rythme de vie sain, explique ainsi Astrid Jespersen de l'université de Copenhague.  [...] Un troisième effet vient contrecarrer la perte de poids liée à l'exercice. l'adaptation du métabolisme à l'effort. Le métabolisme de base, l'énergie dépensée par le corps au repos, représente ainsi 60 % à 80 % de la dépense énergétique totale. Or, cette activité de base a tendance à ralentir lorsque l'on pratique une activité physique pour économiser l'énergie, ce qui amoindrit le gain de l'exercice.  [...]

[évolution] Et après Homo sapiens sapiens ? - Page 2

Le vol semble une spécialisation très contraignante, en particulier sur le poids et la consommation énergétique. Mais les oiseaux ou les insectes peuvent évoluer vers un vie au sol. C'est arrivé en Nouvelle-Zélande pour les oiseaux, et c'est le cas des fourmis côté insecte.  [...] Une question intéressante est la consommation énergétique du système de traitement d'information. Le nôtre est très gourmant, sa conso au repos est une fraction très importante de la conso totale de repos. Une évolution d'un système puissant demande soit une bonne raison pour une espèce de gaspiller une telle énergie, soit le développement de techniques basse consommation.  [...]

notion d'excitation/inhibition d'un neurone postsynaptique

Le système orthosympathique est lié à la dépense d'énergie. il prépare à la réponse combat-fuite, à fuir un danger, à combattre, et aux activités quotidiennes qui requiert une dépense active d'énergie (faire du sport, se lever, marcher, reproduction...).  [...] Le système parasympathique est lié à l'économie d'énergie. il prépare l'organisme à une ultérieure phase de dépense d'énergie, diminue la consommation et augmente la formation de réserve. Il va donc être en rapport avec le repos, une tâche de basse dépense, la digestion, etc.  [...]

Maigrir...?

Il y a deux causes probables à ce stockage excessif de graisse. 1) la consommation sur une longue durée d'une trop grande PROPORTION d'aliments qui favorisent le stockage (sucres, féculents, graisses cachées). 2) la sédentarité qui abaisse nos dépenses énergétiques, y compris celles de notre métabolisme de base (voir ci-dessous).  [...] Le METABOLISME de BASE est la quantité d'énergie brûlée par notre corps au repos (quand on ne bouge pas). Cette quantité dépend du sexe, de l'âge, de la taille et du poids. Elle avoisine 1Kcalorie par minute. Plus la masse musculaire est importante plus le métabolisme de base sera grand.  [...]

Se nourrir est le propre des êtres vivants, donc de l'Homme | Dossier

Alors pourquoi se nourrir, quand on a de la nourriture à profusion, peut-il poser problème Pourquoi tant de personnes sont-elles en surpoids ou obèses La composition de notre alimentation est aussi importante que la quantité d' énergie consommée.  [...] Le métabolisme de base est la quantité d'énergie brûlée par notre corps au repos (couché sans bouger). Cette quantité dépend du sexe, de l'âge, de la taille et du poids.  [...]

Obésité : l'humanité pèse 287 millions de tonnes, dont 18,5 d'excédent

Dans le top 10 figurent des pays plutôt inattendus, comme le Koweït, le Qatar ou encore les Émirats arabes unis. Ian Roberts, l'un des auteurs de ce travail, explique qu'il existe un lien important entre le poids moyen et la consommation d'essence par personne.  [...] Ce travail révèle finalement plus qu'une liste de poids, il précise l'impact de l'humanité sur son environnement. Chaque être humain a besoin de manger pour vivre, mais les personnes obèses consomment davantage d' énergie pour leur métabolisme, aussi bien pour se mouvoir qu'au repos.  [...]

Âge et minceur : duo inconciliable ou nouveau pas de deux ? | Dossier

Comme nous l'avons vu plus haut, le métabolisme de base est la quantité d' énergie qu'utilise notre organisme, à jeun, éveillé, au repos couché, à une température proche de la neutralité thermique, au calme. Le métabolisme de base correspond aux dépenses incompressibles, c'est-à-dire celles qui permettent d'assurer les activités vitales de l'organisme au repos.  [...] La masse grasse ou réserves adipeuses est peu consommatrice d'énergie. Or, le rapport masse maigre/masse grasse est plus bas chez la femme. C'est parce qu'elle possède proportionnellement moins de masse maigre que l'homme que son métabolisme de base est plus bas.  [...]