• Santé - Humain, Rayonnement, Thermique

Comment maintient-on notre température en dessous température ambiante?

En cas d'air saturé d'humidité, ce rayonnement réchauffe l'air environnant le corps, la vapeur d'eau étant un gaz à effet de serre, cet air plus chaud provoque autour de lui un courant convectif qui favorise l'évaporation de la sueur.  [...] L'autre effet du réchauffement de l'air ambiant par le rayonnement humain est qu'il fait baisser la saturation en eau de cet air, ce qui tend à favoriser le refroidissement par évapo-transpiration.  [...]

Decouverte therapie preventive

Dans les 5 sens du corps humain, aucun ne perçoit les ondes électromagnétiques dans cette gamme de fréquence (GHz et subGHz). Il faut monter au dessus de 30THz pour que cela devienne perceptible par le sens du toucher (chiffre obtenu par application de la loi de Wien et considération du rayonnement thermique d'un corps à température supérieure à celle de la peau prise à 17°C).  [...] En comparaison, chercher à faire pour de bon de l'annulation de bruit électromagnétique rayonné ambiant dans la gamme GHz, bonne chance. Physiquement, c'est pas comme un casque audio à annulation de bruit, pour lequel le temps de réponse capteurs-traitement-émetteur est suffisamment long pour bricoler quelque chose, et où en plus on n'a besoin que d'adresser deux petits bouts d'espace (les oreilles).  [...]

[Physiologie] Pourquoi expire t'on de la vapeur d'eau ? - Page 2

Maintenant, le corps humain n'est pas vraiment un corps noir idéal, c'est-à-dire qu'il n'absorbe pas la totallité du rayonement qu'il reçoit. Et je crois (à confirmer) que ça va dans les deux sens, et que le corps humain n'émet pas un rayonnement thermique qui obéit à la loi de Planck.  [...] Du coup, je me demande si l'apport en sang vers la périphérie a vraiment une influence sur le rayonnement thermique du corps, puisque ce rayonnement est trèèès loin dans les IR (si on suit la loi de Wien, la longueur spectrale dominante, en terme de luminance énergétique, est proche de 9000 nm), du coup ce rayonnement traverse facilement la peau et autres organes.  [...]

Voir la chaleur avec la thermographie | Dossier

Un moyen de thermographie très sensible consiste à mesurer l'échauffement d'un corps absorbant le rayonnement infrarouge émis par la source. Certains serpents utilisent ce procédé pour capturer leurs proies dans l'obscurité totale. La nuit, les petits mammifères émettent un rayonnement thermique plus intense que celui du sol, car leur température est plus élevée.  [...] Si celui-ci est trop important, le signal émis par la source est noyé dans un bruit de fond indésirable. Pour pallier cet inconvénient, les astronomes sont contraints de refroidir leurs détecteurs à infrarouge dans de l'azote liquide pour réduire leur rayonnement thermique propre et améliorer la sensibilité de leurs mesures.  [...]

Le rayonnement thermique et les longueurs d'onde | Dossier

Toute matière, dont la température est supérieure au zéro absolu (-273,15 degrés celsius ), émet des ondes électromagnétiques qui forment le rayonnement thermique.  [...] Le rayonnement des braises rougeoyantes d'une cheminée est essentiellement composé de lumière infrarouge dont la longueur d'onde est voisine de trois micromètres. Avec une température de 750 degrés, les braises rougeoient, preuve qu'elles émettent aussi un peu de lumière visible.  [...]

[débat] Point de vue des biologistes : la vie, une structure dissipative ?

La surface de la Terre en tant que structure dissipative est motorisée par le différentiel entre le rayonnement incident venant du Soleil (à 5800 K) et le rayonnement thermique émis (vers les 260 K). L'augmentation d'entropie au bilan est entre ces deux rayonnements, et elle est quantitativement énorme, des ordres de grandeur au-dessus ce qu'on imaginer être nécessaire pour la vie.  [...] Le vivant s'intercale entre les deux, prenant l'énergie libre du rayonnement solaire en déséquilibre avec la température ambiante, en capturant une partie sous forme d'énergie chimique, pour la relâcher finalement par réchauffement de l'atmosphère, et de là, sous forme de rayonnement thermique infrarouge.  [...]

Temps de survi dans l'espace.

En outre, en matière de froid, la déperdition thermique est réelle mais relativement lente dans l'espace, puisque la déperdition thermique s'effectue uniquement par rayonnement.  [...] Je suis au courant du rayonnement mais comme je l'ai mentionné, il s'agirait d'un temps TRÈS bref (maximum quelques secondes pour ensuite revenir dans un environnement normal).  [...]

Vision : d'où viennent les superpouvoirs de Superman ? | Dossier

Voir, c'est capter le rayonnement émis, réfléchi ou diffusé par l'objet et le transformer en un signal sensible. Nos yeux réagissent à tout rayonnement lumineux dont la longueur d'onde est comprise entre 400 et 800 nanomètres.  [...] Ainsi, l' abeille voit la lumière jusqu'à 300 nanomètres, alors que les serpents peuvent détecter le rayonnement infrarouge grâce à leurs fossettes loréales. Et pour Superman De quels organes doit-il être doté pour réaliser ses exploits Attention, ça va chauffer.  [...]

LEs rayonements du corps humain,...

Biophoton Non il n'y a que des photons, pas de biophoton. En fait notre corps émet de la lumière sous forme de rayonnement thermique (rayonnement du corps noir). Sauf chez certaines espèces bio-luminescentes (méduses, vers luisants et autres).  [...] Si c'est pour partir dans un délire ésotérique comme dans le post épigénétique et astroparticules c'est clairement pas la peine...Mais bon je suis pour le benefice du doute ^^.   [...]

Conditions nécessaires a l'apparition de la vie ?

Non. Faut que la source d'énergie initiale dure, au minimum suffisant longtemps pour que des mécanismes se développent permettant d'exploiter d'autres sources d'énergie, etc. La vie sur Terre est motorisée principalement par le rayonnement solaire (en déséquilibre thermodynamique), une source suffisamment pérenne, mais qui a priori n'est pas exploitable sans mécanismes évoluées (elle n'est pas un bon candidat comme source d'énergie initiale).  [...] Après lecture de l'article, il semblerait que ce soit le rayonnement thermique. Le déséquilibre serait donc simplement celui entre la température de l'effluent (370° C) et celle de la bactérie. utilisation directe du flux d'énergie thermique interne de la Terre irradié vers l'espace.  [...]