• Santé - Gaine, Vitesse, Propagation

[Physiologie] Vitesse de conduction du potentiel d'action

Mais comme vous l'avez dits, la vitesse de propagation prend en compte le diamètre de l'axone (plus il est important et plus la vitesse est élevée) mais aussi la gaine de myéline responsable de la propagation saltatoire des PA (plus il y a de cellules de Schwann et plus la vitesse est élevée).  [...] Sachant que la vitesse de propagation est presque (sauf si l'on chipote) constante, alors grâce à la formule on détermine la vitesse de propagation pour ce type de fibre.  [...]

[Divers] Système nerveux 1èreS

un neurone avec gaine de myéline a effectivement une vitesse de propagation des PA plus importante que celui qui n'a pas cette gaine. Les noeuds de ranvier sont des interruptions de la gaine, que l'on trouve régulièrement le long de la fibre nerveuse.  [...] Sans myéline, la propagation a lieu de proche en proche, s'il y a myéline, l'influx nerveux va d'un étranglement de ranvier à l'autre. c'est donc plus rapide ( environ 50 fois mais je n'ensuis plus certain.).  [...]

Définition | Myéline | Futura Santé

Schéma d'un neurone comprenant dendrite (1), axone (2), noeud de Ranvier (3), extrémité de l'axone (4), myéline (5), corps cellulaire (6) et noyau (7). Grâce à la myéline et aux noeuds de Ranvier, la vitesse de progression de l'influx nerveux dans l'axone est maximisée. NickGorton, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0.  [...] En plus de protéger les fibres nerveuses, la gaine de myéline augmente la vitesse de propagation de l' influx nerveux. À certains endroits appelés noeuds de Ranvier, les axones des neurones sont nus. L'influx peut alors sauter d'un noeud à l'autre, ce qui lui permet de parcourir la même distance en un temps moindre. c'est la conduction saltatoire.  [...]

[Biologie Cellulaire] De la myélinisation..

Au contraire, un axone en voie d'être myélinisé est-il, dès sa formation, structurellement différent d'un axone ordinaire Présente-t-il déjà des portions de membranes lisses, dépourvues d'équipements spécifiques (canaux etc...), par opposition à d'autres portions (les noeuds de Ranvier), d'ores et déjà régulièrement espacées, où sont concentrés les dispositifs nécessaires à la conduction saltatoire Le cas échéant, ces portions lisses de membrane seraient les portions à myéliniser.   [...] La gaine est formée afin d'améliorer la vitesse de propagation de l'influx nerveux là où l'information doit parcourir rapidement l'organisme.  [...]

[Biologie Cellulaire] Propagation du potentiel d'action - Page 2

Ensuite, pour ce qui est de votre réponse au sujet de la fibre myélinisé. Je ne pense pas que l'image colle parfaitement, étant donné que nous n'observons pas deux trains différents (les mécanismes de bases étant les même). Mais c'est l'apparition de ces tunnels que sont les gaines de myéline, qui conditionnent une propagation globale plus rapide de l'influx nerveux.  [...] On va donc en quelque sorte sauter une étape, et éviter les mécanismes permettant le passage d'ions Na+ au niveau de la gaine de myéline, pour s'attaquer aussitôt au noeud suivant. Ce qui conduit a une vitesse de conduction plus importante au niveau de la fibre myélinisé, mais ce qui ne se traduit pas biologiquement, par des accélérations et des ralentissements suivant ou non que l'on soit sous la gaine de Myéline. (Enfin je crois pas ).  [...]

Parcours et provenance de l'électricité dans le cerveau

Il ne dure que quelques millisecondes. Le potentiel d'action, ou influx nerveux, se propage de proche en proche le long de l'axone du neurone, ou d'un nSud de Ranvier à l'autre (conduction saltatoire).   [...] Les neurones (et plus particulièrement les axones) ne sont pas de simples bout de fils qui font passer le courant. La vitesse de propagation du signal électrochimique du neurone est beaucoup plus lente que la vitesse d'un électron dans un fil électrique.  [...]

[Biologie Cellulaire] Hétérogénéité/fluidité de la membrane plasmique

La membrane plasmique est hétérogène car elle a une très grande variété de protéines (qu'elles soit intrinsèques ou extrinsèques ), de lipides et de sucres. c'est le modèle dit de la mosaique fluide. Imagine chaque composant de la membrane comme une tessell de mosaique, et toutes les tesselles mobiles les unes par rapport aux autres, ca te donne un aperçu de cette fameuse membrane.   [...] Enfin, la gaine de myéline est un enroulement des cellules de Schwann autour de la membrane d'un axone. Elle a entre autre pour but la meilleure propagation du potentiel d'action le long de l'axone.  [...]

La sclérose en plaque SEP - Page 12

La proportion des malades dont la vitesse de marche s'est améliorée était nettement supérieure dans le groupe traité avec la fampridine (35%) que dans le groupe témoin ayant reçu le placebo (8%), selon les résultats de cet essai.  [...] La SEP, maladie neurologique particulièrement invalidante, provoque une dégradation de la gaine de myéline qui protège les fibres nerveuses (cerveau, moelle épinière et nerf optique), ce qui ralentit la vitesse de conduction de l'influx nerveux.  [...]

Sclérose en plaques : certains lymphocytes T bloquent l'inflammation

Chez les personnes touchées par la sclérose en plaques, qui sont plus de deux millions dans le monde selon l'Inserm, certains lymphocytes T détruisent la myéline des neurones, une gaine lipidique qui les protège et améliore la vitesse de circulation des informations nerveuses.  [...] Cependant, ces travaux n'en sont qu'au statut de tests et les recherches continuent. Une nouvelle étude prometteuse vient de voir le jour dans la revue Nature Medicine. Des chercheurs de l'université de Copenhague (Danemark) ont en effet détecté une nouvelle catégorie de lymphocytes T régulateurs capables de combattre les globules blancs hyperactifs destructeurs de myéline.   [...]

Votre cerveau en 15 chiffres clés

Alors que la semaine du cerveau touche à sa fin, révisons ensemble ses caractéristiques. poids, nombre de neurones, vitesse de l'influx nerveux... Voici quelques-uns des secrets de notre encéphale.  [...] Pour gagner en vitesse, les fibres nerveuses sont recouvertes d'une gaine isolante appelée myéline. Si l'on mettait bout à bout toutes ces fibres myélinisées, on obtiendrait un segment long de 150.000 à 180.000 km selon les estimations. De quoi faire quatre fois le tour de la Terre.  [...]