• Santé - Femme, Neurones, Hypothalamus

Hommes et femmes : quelles sont les hormones du désir ?

La testostérone n'est pas l'apanage des hommes. Chez la femme, elle est produite par les glandes surrénales et surtout par les ovaires. Elle fait partie des hormones androgènes.  [...] Les oestrogènes influenceraient aussi la libido chez la femme grâce à leur effet sur des neurones de l'hypothalamus. Ils agiraient également au niveau de la peau, structure centrale pour les stimuli sexuels externes. Ces hormones interviendraient enfin sur la lubrification vaginale.  [...]

Définition | FSH - Hormone folliculo-stimulante - Follicle Stimulating Hormone - Folliculo-stimuline | Futura Santé

La sécrétion de FSH est pulsatile, mais, chez la femme, la fréquence et l'amplitude des pulses varient au cours du cycle menstruel. La FSH est sécrétée par les cellules à FSH, qui sont sous le contrôle de la GnRH (gonadolibérine), une neurohormone produite par des neurones de l' hypothalamus.  [...] La FSH est soumise chez la femme à un rétrocontrôle négatif dû notamment à l'action des oestrogènes. cependant, à l'approche de l'ovulation, le fort taux d'oestrogènes conduit, en dépassant un certain seuil, à une rétroaction positive sur l'axe hypothalamo-hypophysaire.  [...]

Anorexie : le contrôle de la prise alimentaire | Dossier

dans l' hypothalamus. le noyau arqué contenant des neurones à NPY et AGRP ( molécules qui stimulent la prise alimentaire) et des neurones à &alpha.MSH et CART (qui inhibent la prise alimentaire. le noyau paraventriculaire, qui représente le centre intégrateur.  [...] le noyau ventro-médian, centre de la satiété, contenant des récepteurs de leptine. le noyau dorso-médian, qui initie la prise alimentaire et l'hypothalamus latéral, centre de la faim, avec des récepteurs à NPY et des neurones sensibles au glucose.  [...]

Des nouveaux neurones qui traiteront un jour les maux de coeur ?

Si ces dernières années, on a découvert des neurones sous la dépendance du système nerveux, ils n'avaient jamais été retrouvés dans l'hypothalamus, structure impliquée à de nombreux niveaux de l'organisme, comme la thermorégulation. Jens Mittag et al.  [...] Personne ne soupçonnait leur existence, et pourtant, ils sont bien là. Des neurones qualifiés de parvalbuminergiques, situés dans l' hypothalamus, au milieu du cerveau, viennent de se montrer pour la première fois dans la revue Journal of Clinical Investigation.  [...]

Votre cerveau contiendrait un pétaoctet, soit dix fois plus que prévu

Le transport de l'information nerveuse. des dendrites à l'axone Ce cliché permet de comprendre pourquoi on parle de neurones pyramidaux. Les dendrites, ces prolongements qui forment des touffes au niveau basal, reçoivent l'information nerveuse, la transmettent au corps cellulaire (le disque noir) qui la fait suivre jusqu'à l'axone, ce long filament très peu ramifié, pour qu'il la transmette au neurone suivant. CNRS Images.  [...] Neurones de l'hypothalamus, au coeur du cerveau Non, ce n'est pas un champ de tournesols coupé en deux par une faille. Il s'agit de neurones de l'hypothalamus, région interne du cerveau impliquée dans de nombreuses fonctions, dont la prise alimentaire. CNRS/IPMC.  [...]

[Biologie Cellulaire] Régulation du taux plasmatique de testosterone

Tu as des neurones parvocellulaires de l'Hypothalamus qui déchargent et libèrent de la GnRH, une neuro hormone dans l'espace porte hypophysaire, en réponse à cette gnRH, certaines cellules de l'antéhypophyse, les cellules gonadotropes, vont en réponse secréter dans le sang de la LH et de la FSH, qui sont toutes deux des hormones, donc qui vont aller agir sur leurs cibles, lesquelles sont principalement l'ovaire d'une part, et le testicule d'autre part.  [...] C'est la testostérone qui va exercer un rétrocontrole négatif sur la libération de lh par les neurones de l'hypothalamus, capables de détecter la testostérone. Donc si tu as des taux élevés de testostérone, les neurones à GNRH vont décharger mais de façon moindre, ce qui libèrera moins de GNRH -.  [...]

[Physiologie] Différence entre adrénaline et noradrénaline ?

Cette molécule est un neuromédiateur synthétisé dans les neurones adrénergiques (peu nombreux et surtout identifiés dans le tronc cérébrale et dans l'hypothalamus).c'est aussi une hormone synthétisée et sécrétée principalement par les cellules chromaffine (spongiocytes) de la médullosurrénale dont le cytoplasme renferme la phényléthanolamine-N-MéthylTransférasr(PNMT), enzyme nécessaire à la méthylation de la noradrénaline.  [...] Cette molécule est un neuromédiateur synthétisé dans les neurones adrénergiques (peu nombreux et surtout identifiés dans le tronc cérébrale et dans l'hypothalamus).  [...]

sucre=énergie?

Tu dis peut-être vrai mais je trouve assez bizarre que le sucre se fixe sur les neurones. Je pense plutôt qu'il est absorbé par les neurones, à travers leur membrane plasmique. Après je ne pense pas que le fait de ressentir une certaine fatigue après les repas soit dû à l'effet du sucre sur les neurones car est-ce que tu ressent par exemple de la fatigue lorsque tu fais un goûter sucré à 16 heures, je ne pense pas car ce n'est pas un vrai repas.  [...] Je te rappelle en plus que les neurones sont de grand consommateur de sucre. Donc même quand tu ne manges pas, ils sont très approvisionnés en sucres, et heureusement que ces derniers n'ont sans doute pas l'effet que tu prétends car sinon pour les exams, tout le monde pioncerait sur sa feuille.  [...]

[Divers] Neuroanatomie

ces axones sont issus de neurones magnocellulaires qui résident dans les noyaux supra-optiques et paraventriculaires de l'hypothalamus, et ils aboutissent dans la neurohypophyse au niveau de la pars nervosa. l'infundibulum est donc la partie de la neurohypophyse qui relie l'hypothalamus à la pars nervosa.  [...] La pars tuberalis de l'adénohypophyse vient recouvrir antéro-latéralement l'infundibulum comme une gaine. Parfois, la définition de tige pituitaire englobe également la vascularisation, puisqu'elle est parcourue à sa partie proximale d'un premier réseau capillaire (le plexus primaire) et de deux veines portes hypothalamohypophysaires, puis un deuxième réseau capillaire en série à son extrémité distale (plexus secondaire).  [...]

Infertilité : une hormone régulatrice dans le cerveau

Ces travaux, publiés le 5 septembre 2011 dans le journal Pnas, sont peut-être un premier pas dans le traitement des troubles de la fertilité d'origine centrale ( aménorrhée d'origine hypothalamique, retard pubertaire, puberté précoce).  [...] La fonction de reproduction est déterminée par des événements qui prennent place dans le cerveau. Au moment de la puberté, l'activation d'une poignée de neurones très spécialisés (les neurones à GnRH ), localisés dans l' hypothalamus, conduit à une sécrétion pulsatile de gonadolibérine ou GnRH ( Gonadotropin Releasing Hormone ).  [...]