• Santé - êtres, Virus, Complexe

Le virus à la limite du vivant - Page 2

.. Et on peut même pousser le bouchon en concevant les êtres cellulaires comme étant des virus plus complexe (écris autrement. virus et cellule partage un ancêtre commun).  [...] Je n'ai jamais dit que les premiers êtres vivants avaient un métabolisme complexe etc. ca m'étonnerait que la succinate déshydrogénase se soit assemblée par hasard dans un fumeur noir... Simplement on parle de la vision actuelle du monde vivant, pas des origines.  [...]

Conclusion : l'évolution de l'évolution et le transfert latéral | Dossier

Ce modèle ne prévoit pas non plus l'évolution d'entités (les virus, les plasmides, les agents de transfert de gènes, les nanotubes, etc.) remplissant le rôle tout à fait inattendu de passeurs de gènes. Aussi, le modèle standard de l'arbre universel des espèces semble a priori insuffisant pour rendre compte de la très grande dynamique des instructions génétiques au coeur du vivant et de ses conséquences sur l'évolution.  [...] L'évolution de la majorité des êtres biologiques - virus, bactéries, archées et eucaryotes - est plus compliquée à comprendre qu'on ne l'avait anticipé. Elle suppose la prise en compte d'interactions fonctionnelles et génétiques entre des formes qui évoluent très différentes, en plus de l'étude de la généalogie de ces êtres.  [...]

problème exercice: quels organismes est-ce?

Ca dépend si on prend en compte la phylogénie des êtres vivants, où les virus dériveraient d'une cellule, par simplification extrème.  [...] Il y a quelques décennies, certains chercheurs avaient proposé de placer les virus comme intermédiaires entre le non vivant et le vivant (en argumentant à partir de leurs formes géométriques entre autres).  [...]

[Divers] La veritable identité des virus

au fait les virus sont des acaryotes,j'insisterai sur le suffixe caryotes car un noyau ils n'en n'ont pas,mais ils ont une molécule qui se trouve dans tous les noyaux des ètres vivants c'est à dire l'ADN,ou l'ARN.Seulement à la fac,on nous a dit que les virus étaient des ètres vivants,or un ètre vivant obéît à des caractéristiques très élaborés.  [...] Mon avis la dessus, même si je sais que la question n'est pas tranchée, c'est que les virus ne sont pas des êtres vivants, du moins pas plus que n'importe quel acide nucléique qui, une fois dans la cellule, conduit à la production d'une protéine.  [...]

[Immunologie] Les virus sont vivants! Ils peuvent même être malades!

Beh soit le spectre est étroit, soit le génome jolie mosaïque de gènes de bactériophages et autres virus comme tu dis existe. Autrement dit, comment Spoutnik aurait acquis des virus d'autres hôtes si ce n'est en les mangeant directement à la source Ou il faut supposer que ces gènes en question sont présents dans Mamavirus par des voies bizarres et que Spoutnik les a piqués de là.  [...] Je ne comprends pas bien pourquoi cette découverte permettrait de classer les virus dans les êtres vivants alors qu'ils conservent les caractéristiques (parasitisme absolu, état acaryote...) qui ont jusqu'ici faits d'eux des non vivants.  [...]

[Biologie Cellulaire] Nombre de molécules dans une cellule

J'aimerais savoir de combien de molécules est composée une cellule et de quels types de molécules il s'agit. Je suppose que ça dépend fortement du type de cellules donc voila les cas qui m'intéressent.   [...] Par contre, si le nombre de type de protéines suit la classification EC (ce qui m'étonnerait beaucoup quand même), ça n'est pas étonnant, puisque les nombres EC attribués par la Commission des Enzymes était en 2012 (je ne connais pas de données plus récentes) de ~4800 protéines différentes dans le vivant.   [...]

[Immunologie] A propos du VIH

Le VIH est juste un rétrovirus assez mal adapté à son hôte pour le moment, that's all. Il n'est pas LE représentant des virus en général, donc vaut mieux éviter d'extrapoler le comportement de l'organisme face à cette multitude uniquement à partir du cas du VIH.  [...] Les virus détournent les composants intracellulaires (notamment les ribosomes) pour se multiplier. La cellule hôte va donc forcément en pâtir, et le bourgeonnement de nombreux virus à sa surface ne va pas arranger les choses.  [...]

Une guerre océanique est-elle à l'origine de la sexualité ?

huxleyi. Ce virus est très commun, et réputé pour décimer de très importantes quantités de ces algues, dont les fortes concentrations sont quelquefois visibles depuis l'espace. Alors totalement invisibles pour le virus, car elles présentent une surface impénétrable, ces cellules permettraient à l' espèce de vivre en paix en attendant la dilution des virus par les courants océaniques, poursuit l'auteur.  [...] Cette découverte à la fois unique et surprenante suggère que cette transformation serait à l'origine de la sexualité, basée sur un même processus de séparation et de recombinaison des brins d' ADN. Cette parade aurait ainsi permis aux premiers êtres vivants de notre planète d'échapper à une lutte perpétuelle avec les virus, leur permettant ensuite d'évoluer en des organismes plus complexes, pluricellulaires, dont l'espèce humaine est issue.  [...]

Passage de la vie à la mort

C'est bien ce que je pensais. les virus et les nano-bactéries ne sont pas considérés comme des êtres vivants. Et ainsi mon intervention sur le topic La théorie de l'évolution de l'homme était vraiment pertinente.  [...] Je ne suis pas daccord. Une équipe française (Marseille) vient de publier la séquence du mimivirus dans Science, ce qui amène à penser que les virus sont bel et bien vivant...car ce mimivirus possède un nombre de gènes très élevé (environ 1000) et aussi parce que son génome possède des gènes qui sont également présent chez les organismes vivant classiques (eucaryotes, archéobactéries et bactéries).  [...]

Vivant vs non-vivant

on n'oppose pas les termes vivant et mort mais vivant et non-vivant. On considère vivant tout être possédant la capacité de se multiplier par lui-même comme les cellules animales, végétales ou bactérienne. Les virus sont considérés comme non-vivant car ils dépendent de la présence d'une cellule-hôte pour réaliser leur multiplication en se servant de la machinerie cellulaire pour dupliquer leur information génétique.  [...] On considère vivant tout être possédant la capacité de se multiplier par lui-même comme les cellules animales, végétales ou bactérienne. Les virus sont considérés comme non-vivant car ils dépendent de la présence d'une cellule-hôte pour réaliser leur multiplication en se servant de la machinerie cellulaire pour dupliquer leur information génétique.  [...]