• Santé - Demande, énergie, Digestion

Manger trop vite ferait grossir, une fourchette vous aide

il me semblait que plus un aliment est ingéré vite - c'est à dire avec moins de mastication - il demande plus de travail au système digestif, il demande donc plus d'énergie pour la digestion, et plus l'énergie dépensée à digérer est grande plus la demande énergétique est grande.  [...] il me semblait que plus un aliment est ingéré vite - c'est à dire avec moins de mastication - il demande plus de travail au système digestif, il demande donc plus d'énergie pour la digestion, et plus l'énergie dépensée à digérer est grande plus la demande énergétique est grande...CQFD Non.  [...]

Une fois rassasié, le python a un grand coeur !

Lorsque le python molure passe à table, son organisme en est ensuite tout retourné. La digestion demande une telle énergie que le volume cardiaque du serpent augmente de façon considérable. La digestion. l'heure de la sieste, vous dites Ah, pas pour tout le monde.  [...] le python molure ( Python molurus ). Il a de l'appétit lorsqu'il se met à table, mais s'il faut reconnaître qu'il peut manger beaucoup en une fois, il se nourrit peu souvent, à intervalles espacés parfois de plusieurs mois. Une équipe de chercheurs de Californie, dirigée par James Hicks, vient de se pencher sérieusement sur la digestion de ce gigantesque animal friand de rats, oiseaux, animaux domestiques ou autres grands mammifères qu'il avale en une simple bouchée.  [...]

manger trop de viandes provoque til des problemes ?

J'ai eu exactement les mêmes symptômes que toi, en revanche ça tenait surtout au fait que je mangeais, et trop vite, et que j'ingurgitais trop d'air. Lors du processus de digestion, parce-que que je n'avais pas assez mâché les aliments, mon estomac était trop sollicité, faisait une trop grande demande d'énergie à mon organisme afin de compenser, d'où une accélération du rythme cardiaque.  [...] On ne peut pas dire que ce soit normal, mais la viande fait partie des aliments les plus longs à digérer, il n'est pas impossible que si vous en consommez beaucoup, votre système digestif peine un peu.  [...]

[Evolution] Did cooking make dogs more human ?

-Comme la cuisson rend assimilable par le corps jusqu'à 50% de nutriments supplémentaires tout en demandant 25% d'énergie en moins pour la digestion, l'énergie disponible a considérablement augmentée et pouvait être redirigée vers le développement du cerveau, la taille de ce dernier augmentant en conséquence.  [...] - En contrepartie, la taille de notre système digestif a diminué et nous rend presque incapables de vivre uniquement de fruits et légumes crus contrairement à nos ancêtres primates, comme semble le montrer une expérience de nutrition mentionnée dans le début du documentaire.  [...]

Informations nutritionnelles : calcul des calories

En réalité, d'après mes calculs, l'hydrolyse aérobie du glucose (le meilleur des cas) ne rapporte en réalité que 1.5 kcal/g. Sachant qu'on ne compte pas l'énergie consacrée à la digestion. A la limite 2.25kcal.g car je n'ai pas compté la réutilisation de l'ADP.  [...] l'hydrolyse aérobie du glucose (le meilleur des cas) ne rapporte en réalité que 1.5 kcal/g. Sachant qu'on ne compte pas l'énergie consacrée à la digestion. A la limite 2.25kcal.g car je n'ai pas compté la réutilisation de l'ADP.  [...]

Alimentation et rendement métabolique

Pas basique du tout mais je dirais non au vu des plateaux et des variations de courbes de poids d'un nombre certain de gens suivis avec pourtant des rythmes et puissances d'exercices (énergie fournie) et alimentations stables.  [...] En ce qui concerne la température des aliments, je calculerais simplement l'énergie nécessaire pour les amener à 37° sachant qu'un certains nombre de réactions nécessaires à la digestion (que je serais bien en peine d'évoquer) pourrait forcément fournir cette énergie.  [...]

bilan energetique de l homme

Je m explique, l homme (femme), mange disons 3 repas par jour, qui ont une valeur energetique en joules. Lors de la digestion une partie seulement va etre utilisee pour fournir de l energie au corps, quelle est en pourcentage l efficacite energetique de la digestion pour un repas equilibre.  [...] Dépense énergétique quotidienne en joules (en fait c'est ce qu'il faut ingérer. en effet, il faut aussi prendre en compte l'énergie qui reste bloquée en énergie chimique lors de nos synthèses, etc.).  [...]

qui dort dîne?

je n'en verrais pas la raison. en effet, il faut déjà environ 3h à l'estomac pour se vidanger totalement, la digestion se poursuit dans l'intestin avant l'absorption des nutriments... c'est seulement ensuite que le corps peut utiliser ce qui a été ingéré, pour se fournir en énergie, se construire ou faire des réserves, par exemple sous forme de lipides dans les adipocytes.  [...] En faite, le fait de dormir réduit tes dépenses énergétiques, mais ton corps utilise de l'énergie quand même. Je suis pas un pro de la diététiques mais je pense qu'il ne faut pas se coucher juste après avoir mangé histoire de ne pas gêner le processus de digestion.  [...]

notion d'excitation/inhibition d'un neurone postsynaptique

Le système orthosympathique est lié à la dépense d'énergie. il prépare à la réponse combat-fuite, à fuir un danger, à combattre, et aux activités quotidiennes qui requiert une dépense active d'énergie (faire du sport, se lever, marcher, reproduction...).  [...] Le système parasympathique est lié à l'économie d'énergie. il prépare l'organisme à une ultérieure phase de dépense d'énergie, diminue la consommation et augmente la formation de réserve. Il va donc être en rapport avec le repos, une tâche de basse dépense, la digestion, etc.  [...]

Perte de poids / Mode famine / Sport / Métabolisme, mythes ?

Lors d'une période prolongée d'un régime hypocalorique, votre organisme réagit comme s'il s'agissait d'un jeune et s'adapte de plusieurs façons. d'une part, il diminue sa consommation d'énergie, et brule donc moins les graisses. On peut considérer un régime hypocalorique comme une pseudo-période de jeune prolongé, à laquelle on retrouvera plusieurs phases.  [...] ainsi, vos tissus périphériques vont naturellement utiliser moins d'énergie, et diminuer leur activité. Votre organisme est au ralenti. Le système nerveux central est également en alerte. votre système nerveux végétatif a deux modalités opposées qui sont orthosympathique vs parasympathique (l'orthosympathique est activée en cas d'exercice, de stress, de fuite, et doit mobiliser l'énergie, et le parasympathique en cas de digestion, de repos, et vous permet de stocker l'énergie et préparer à un futur stress), et tend vers une situation orthosympathique, c'est à dire à mobiliser l'énergie.  [...]