• Santé - Corrélation, Complexité, Organisme

[Génétique] Fougere et chromosomes ...

Pourquoi la fougère possède 1200 chromosomes et ne semble pas capable de fabriquer des fusées alors que nous avec seulement 46 pouvons le faire Ou dit autrement pourquoi n'y a t-il apparemment pas de corrélation entre nombre de chromosome et complexité d'un organisme.  [...] Ceci dit, il n'y a pas corrélation entre le nombre de chromosomes et la complexité de l'organisme, mais cela se montre avec d'autres données que l'homme.  [...]

L'homme évolue ?

Au-delà de la blague, tout l'organisme est très complexe. C'est peut-être paradoxal, mais il se peut que le cerveau soit physiologiquement bien plus simple que d'autres fonctions de l'organisme. La complexité peut être induite par l'interaction entre le cerveau et l'environnement, bien plus que par les gènes.  [...] Toute la suite du raisonnement part de l'idée d'une corrélation entre complexité (relativement au reste de l'organisme) de la fonction cérébrale, et complexité des gènes qui influencent cette fonction.  [...]

taille du génome.

C'est parce que tu as pris seulement des espèces qui respectaient la corrélation entre complexité et longueur des génomes. Le plus gros génome connu est celui d'une amibe, donc un organisme unicellulaire (200 fois la taille du génome humain). Chez les vertébrés, ce sont les amphibiens et les dipneustes qui ont les plus gros génomes donc je ne vois pas bien ce qu'on peut ressortir comme logique.  [...] C'est parce que tu as pris seulement des espèces qui respectaient la corrélation entre complexité et longueur des génomes.  [...]

[Biotechnologie] creation virus

Prenez les mimivirus et vous avez un génome de 1M de bp ce qui est loin d'être court. Ensuite qu'est ce qu'il vous fait dire que les organismes au génome court ont moins de possibilités de s'adapter, pensez vous qu'il y ai une corrélation directe La complexité allant dans le sens de l'évolution les petits génomes ont surement très bien réussi à s'adapter sinon je pense qu'on serait pas là.  [...] En effet, supposons qu'on arrive a synthetiser completement le virus du SIDA et qu'on l'injecte, est-ce qu'il va infecter l'organisme, est-ce qu'il aura une forme d'intelligence en mutant en cherchant un moyen d'infecter...humm je me suis toujours pose des questions sur la mutation des bacteries et de virus.  [...]

La complexité du cerveau associée à l'évolution des gènes

L'équipe de Bruce Lahn, de l'Howard Hughes Medical Institute (Maryland), a montré une corrélation entre la complexité du cerveau humain et l'évolution des certains gènes spécifiques.  [...] Pour les auteurs de l'étude, cette étude contredit l'hypothèse selon laquelle les différences cérébrales entre le chimpanzé et l'Homme résultent de quelques modifications ponctuelles sur un groupe restreint de gènes. Elle associe au contraire l'augmentation du volume du cerveau humain à un remaniement moléculaire important du système nerveux affectant un grand nombre de gènes, en particulier ceux liés au développement cérébral.   [...]

Le scénario de l'origine de la vie enfin déterminé ? - Page 7

c'est évidemment l'Univers, ensuite c'est la Terre et dans la Terre il y a à la fois la croûte terrestre et l'eau et c'est différent, évidemment parce que comme je vais le dire il y a des problèmes de solubilité et enfin, dans un tissu vivant et on verra que même si, à la fin, je vais conclure sur la validité du principe d'abondance, qui est en fait la corrélation entre la disponibilité des atomes et leur présence dans un organisme vivant.  [...] Et si on admet que les organismes vivants ont surtout utilisé les éléments qui étaient solubles dans l'eau de mer, évidemment, une telle information vous explique pourquoi le fer qui est si abondant à la surface de la Terre, globalement, comme vous le voyez ici, il n'est en fait pas dans la corrélation, il est très peu abondant dans l'eau de mer.  [...]

Incinérateurs : un risque de cancer avéré

Au-delà de la complexité des chiffres avancés, l'étude a mis en évidence des relations significatives entre l'exposition [aux polluants] et l'incidence de plusieurs cancers précisent les auteurs. La corrélation est particulièrement nette chez la femme et pour toutes sortes de cancers.  [...] Mais les rédacteurs restent prudents en refusant d'établir toute relation de cause à effet. Nuance linguistique oblige, ces derniers ne parlent que d' éléments convaincants [apportés] au faisceau d'arguments épidémiologiques qui mettent en évidence un impact des émissions des incinérateurs sur la santé.   [...]

taille du génome. - Page 2

Effectivement, le nématode Halicephalobus mephisto ne fait pas encore parti de la liste des organismes eucaryotes (149 à l'heure actuelle) dont les génomes ont été complètement séquencés. Il y a, pour l'instant, seulement 6 espèces de nématodes dans cette liste.  [...] Je crois moyennement à une corrélation âge/longueur toute simple. Pour moi ce n'est pas un facteur suffisamment sélectif pour systématiser une simplification du génome ou au contraire une complexité croissante.  [...]

La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

Plusieurs études ont été faites pour analyser les apports alimentaires en vitamine C et le risque d'apparition de certains cancers. Le résultat montrait qu'il existe une forte corrélation entre la faible quantité de vitamine C présente dans notre organisme et le risque de cancer.  [...] Néanmoins, je dois te dire que concernant les effets indésirables, notamment la diarrhée (qui est un symptôme bénin), cela apparaît lorsque notre organisme est saturé en vitamine C. C'est ce qu'on appelle l'atteinte du seuil de tolérance intestinale. La médecine utilise cette méthode afin d'identifier le seuil de saturation intestinal chez leurs patients.  [...]

Une cure de sommeil contre l'obésité chez l'enfant ?

Les résultats sont sans appel. Les auteurs ont montré que plus les enfants dormaient, moins ils mangeaient de calories et plus ils perdaient du poids. Plus précisément, en comparant la semaine de repos normal à celle de repos abrégé, ils ont observé une différence de 134 calories ingurgitées par jour et une perte de poids de 220 g par semaine en moyenne.   [...] Les chercheurs ont également observé une corrélation entre le temps de sommeil et les niveaux de leptine, plus connue sous le nom d' hormone de la faim, une molécule qui régule les réserves de graisse dans l'organisme et contrôle l' appétit. Les conclusions de cette étude montrent qu'en augmentant le sommeil des enfants, on peut limiter leur prise de poids, résume Chantelle Hart, l'auteure principale de ces travaux.  [...]