• Santé - Contraction, Muscle, Réponse

[Divers] Reflexe myotatique

Le réflexe myotatique correspond à la contraction involontaire d'un muscle en réponse à son propre étirement.  [...] Une illustration en médecine. quand le médecin te donne un petit coup au niveau du genou et que ta jambe se tend en réponse... le coup sur le tendon rotulien étire le muscle extenseur de la jambe, et en réponse celui-ci se contracte, d'où l'extension de la jambe.  [...]

[Physiologie] fusion tétanique

Quand tu stimule un muscle avec un choc électrique suffisant pour avoir une réponse musculaire, tu obtient une contraction rapide et une décontraction rapide du muscle. Maintenant si tu augmente progressivement la fréquence des chocs (mais de même intensité) tu va obtenir des contraction musculaire de plus un plus rapprocher jusqu'à un moment où la décontraction n'a pu le temps d'avoir lieu avant que la nouvel contraction ne se produise.  [...] c'est la fusion, et si cette fréquence élevé des chocs perdure pendant un certain temps alors tu on obtient un tétanos musculaire, avec fusion de tous les pic de contraction, le muscle reste contracté.  [...]

[Physiologie] Besoin d'aide en EMG

Le réflexe H c'est l'évocation de la contraction d'un muscle à la suite de son propre étirement (réflexe myotatique) quand on fait une stimulation électrique d'un nerf périphérique.  [...] La contraction du muscle ne provoque pas de réponse, puisque les fuseaux sont sensibles à l'étirement, et non à la contraction.  [...]

anéjaculation - Page 2

En conclusion, j'espère, pour ceux qui était dans le même cas que moi que, ma solution n'était pas un placebo mais qu'elle sera bien efficace pour ceux qui ont des problèmes d'ordres psycologiques (par contre, je ne peux rien dire pour ceux qui ont un problèmes physique).   [...] Le muscle pubo-coccygien se situe, comme son nom l'indique, entre l'os pubien et le coccyx. Son rôle dans la réponse sexuel semble être important, sa contraction et son tonus accentuerait la sensation de plaisir.  [...]

Questions de neuroanatomie, assez difficile

3) Je ne saisis toujours pas non plus pourquoi on parle de contraction tonique isométrique pour le réflexe myotatique, en effet le muscle répond en se contractant et en diminuant de longueur pour maintenir la longueur de référence imposée par la boucle gamma (je crois), donc ça veut dire changement de taille, donc c'est pas isométrique.  [...] Pour la 1) j'ai eu un début de réponse, je viens de me rappeler que le réflexe myotatique est à innervation réciproque également, ça veut dire qu'il inhibe la contraction des muscles antagonistes (donc les fléchisseurs). Je ne comprends donc pas ta réponse arthur quand tu parles de contraction passive des fléchisseurs du genou ni quand tu parles d'extension du quadriceps (je croyais qu'on ne devait pas parler d'extension/flexion pour un muscle mais juste pour les articulations).  [...]

[Physiologie] Œsophage

Cela a plusieurs conséquences, notamment sur l'excitabilité et le tonus de contraction de l'oesophage. Je vais tenter de donner une réponse exhaustive tout en donnant des rappels sur les différences entre muscle lisse et muscle squelettique.  [...] Une fois le calcium dans la cellule et lié aux complexes de troponine, ces derniers lèvent l'inhibition, et la contraction peut avoir lieu. Dans le muscle lisse, c'est différent. le calcium se lie à des protéines senseurs du calcium (calmoduline), qui activent les molécules de myosine et permettent les interactions entre les deux types de filaments, provoquant une contraction musculaire.  [...]

Définition | Neurone sensitif - Neurone sensoriel - Fibre afférente | Futura Santé

Le réflexe myotatique correspond à une contraction d'un muscle en réponse à son étirement. C'est le réflexe rotulien testé par le médecin sur les muscles extenseurs des jambes. Lorsqu'un choc est perçu, l'étirement stimule des récepteurs sensoriels. Les neurones sensitifs du ganglion rachidien conduisent alors le message vers la moelle épinière.  [...] Dans la moelle épinière, le neurone sensitif (ou neurone afférent ) possède une synapse en commun avec un motoneurone ou neurone moteur (neurone efférent ). La voie nerveuse efférente envoie un message qui va vers le muscle pour provoquer sa contraction.  [...]

[Physiologie] Curarisation

apres une curarisation au niveau de la jonction neuromusculaire il y a absence de reponse a une stimulation nerveuse le muscle ne se contracte plus. Néanmoins il reste vivant il se contracte encore si on le stimule directement. est ce que la stimulation qu'on induit et alors assimilé a un potentiel d'action musculaire et entraine un relargage du calcium puis la contraction ou est ce que l'on peut expliquer cela autrement.  [...] Ainsi, si tu stimules ailleurs sur le muscle, en imposant une différence de potentiel membranaire supérieur au seuil d'excitabilité, un potentiel d'action est créé, et il se propage normalement.  [...]

[Physiologie] Interactions entres émotions et coeur

Le coeur étant un muscle, sa contraction fait suite à une excitation. De manière générale, une excitation traduit l'arrivée d'un stimulus qui fait varier la différence de potentiel de part et d'autre de la membrane (on parle du potentiel membranaire), et lorsque l'excitation est dépolarisante et assez intense (au dessus d'un seuil d'excitation), l'excitation membranaire aboutit à la formation d'un potentiel d'action, c'est à dire une réponse stéréotypée de la membrane caractérisée par une phase de dépolarisation et une phase de repolarisation.  [...] Sachant maintenant que le cSur est musculaire et fait suite à une excitation, on pourrait penser que le cSur ne peut se passer du système nerveux pour ses contractions. ce n'est pas le cas. En réalité, le système nerveux n'intervient que comme régulateur de la fonction cardiaque, mais un coeur dépourvu d'innervation peut tout à fait fonctionner indépendamment.  [...]

[Physiologie] Différence entre adrénaline et noradrénaline ?

L'effet d'une stimulation sympathique est souvent diffus et s'étend à plusieurs organes effecteurs. elle est stimulatrice sur certains organes (tachycardie, vasoconstriction des vaisseaux cutanés, contraction des sphincters, mydriase, sudation, horripilation) et inhibitrice sur d'autres (relaxation des muscles lisses des viscères creux et des bronches, inhibition des sécrétions des glandes acineuses, vasodilatation des vaisseaux des muscles).  [...] *le système nerveux autonome, sur lequel on ne peut pas intervenir directement. Par exemple, il est impossible d'augmenter/diminuer sa pression arterielle, sa glycémie, la contraction de son estomac, juste par sa seule volonté.  [...]