• Santé - Chute, Pression, Résistance

[Physiologie] Chute de pression au niveau des artérioles.

1ère question. Je ne comprends pas pourquoi les artérioles sont le siège d'une chute de pression étant donné qu'elles possèdent une grande vasomotricité et donc une résistance élevée. Qui dit résistance élevée dit pression élevée, non.  [...] Intuituivement, on peut se dire que c'est dans les capillaires que la résistance sera donc maximale, et donc la chute de pression. toutefois, il n'y a pas que la résistance propre à chaque vaisseau à prendre en compte, mais la résistance globale. En effet, il faut tenir compte que ton arbre vasculaire se ramifie et que la somme des surfaces à travers lesquelles le sang s'écoule est très importante à prendre en compte.  [...]

physiologie rénale

(1) la résistance qu'opposent les artérioles de la vasculature rénale augmente. pour une pression d'amont qui reste inchangée, l'augmentation de la résistance fait diminuer le débit de perfusion rénale.  [...] (2) l'augmentation de la résistance engendre une perte de charge (chute de pression) plus importante, faisant diminuer la pression hydraulique d'aval de la résistance, à savoir dans le capillaire glomérulaire.  [...]

Chute de pression artérielle

Je conçois que la résistance est très élevée au niveau de l'artériole compte tenu de son calibre.Au niveau du capillaire la résistance est maximale mais la chute de pression ne s'y fera pas car c'est un lieu d'échanges (c'est le seul argument que je trouve logique jusqu'a maintenant).  [...] Ce que je comprends d'après ce que tu dis aussi est que plus il y a de résistance, plus il y a une perte de charge (chute de pression), je pense que c'est là ou se situe mon problème de compréhension, je ne comprends pas ce qu'est CONCRETEMENT une perte de charge (A savoir.  [...]

[Physiologie] Troubles Obstructifs: VEMS et VIMS

Chez une personne atteinte de bronchite chronique, la résistance augmente donc pendant toute la durée du cycle, mais là où est le problème est que lorsque l'individu va expirer, le point d'égale pression (ou point de fermeture critique, là ou la pression transmurale est nulle) est rapproché, et l'air expulsé des voies aériennes distales est donc diminué.  [...] La résistance est un paramètre qui s'oppose à l'écoulement. pour un gradient de pression donné, le débit va dépendre de la résistance. Plus la résistance augmente, et plus le débit chute et plus il faudra alors augmenter le gradient de pression pour rétablir le même débit.  [...]

Jeux artériole afférente- efférente Rénale et SRA

Le jeu des résistances artériolaire en amont et en aval du capillaire glomérulaire permet de maintenir une pression endocapillaire haute, à environ 45 mmHg, et ce malgré des variations importantes de la pression de perfusion rénale. La pression endocapillaire dépend donc d'une part du débit de perfusion rénal (le débit à l'entrée de l'artère rénale), et du jeu des résistances de la vascularisation du rein.  [...] Le baroréflexe va augmenter la résistance artériolaire efférente et donc la pression endocapillaire glomérulaire, d'où une augmentation de la DFG. La réponse plus tardive implique l'activation du système rénine-angiotensine-aldostérone. Dans un premier temps, l'hypovolémie provoque une diminution de la DFG par la chute du débit de perfusion rénal et la pression oncotique glomérulaire.  [...]

[Biochimie] l'anaérobie existe t elle? non bien sur...

Une porte de maison est entrebâillée, l'air de l'extérieur s'engouffre vers l'intérieur de la pièce ouverte. Cet air, en passant sur la façade de la porte, va créer une dépression sur cette façade ventée, occasionnant une chute de la pression atmosphérique à cet endroit.  [...] Telle est la force de l'air. un millibar de différence suffit pour claquer une porte. Plus la chute de la pression atmosphérique est importante et plus fortement claque la porte.  [...]

[Physiologie] Variations de pressions lors de la respiration (graphique à comprendre)

J'ai également une autre formule. variation de pression (courbe verte) = pression pleurale - pression atmosphérique (constante).  [...] En effet si la pression intrapulmonaire ne commençait à réaugmenter que au début de l'expiration (et pas un peu avant) alors tout au début de l'expiration elle serait encore inférieure à patm et l'air ne pourrait donc pas sortir pendant un petit temps de latence, ce qui fait que le corps réaugmente cette pression pendant qu'on est encore en train d'inspirer.  [...]

Bras mort !!

...c'est donc à dire que la constriction était veineuse et non artérielle...donc que votre main était gonflée à cause du sang. Alors comment expliquer une chute de pression lorsque vous vous êtes levé.  [...] La réalité dans tout ça, c'est que votre chute de pression n'avait certainement rien à voir avec votre main, et que votre paralysie était simplement une compression des nerfs.  [...]

Battements de coeur, fréquence cardiaque et électrocardiogramme | Dossier

Cependant, la pression n'est pas encore suffisante pour ouvrir les valves de l'aorte et du tronc pulmonaire, le volume des cavités ventriculaires ne change pas, on parle de contraction isovolumique. Finalement, la pression ventriculaire dépasse celle de la circulation sanguine et les valves s'ouvrent, le sang est éjecté dans les vaisseaux à mesure que le volume des ventricules se réduit.  [...] Les ventricules commencent à se relâcher, la pression chute et les valves se referment. Durant un temps, toutes les valves sont donc fermées et la relaxation est isovolumique. Finalement, la pression chute en dessous de celle des oreillettes qui se sont remplies à nouveau de sang, les valves atrioventriculaires s'ouvrent et le cycle reprend.  [...]

physiologie respiratoire

Lorsque tu inspires, les coupoles diaphragmatiques tendent à pousser les viscères abdominaux vers le bas, et augmenter la pression intra-abdominale, tandis que la pression intrathoracique chute.  [...] Cette variance provoquée par la respiration s'accompagne également d'une variation du rythme cardiaque, qu'on appelle l'arrythmie sinusale respiratoire, et d'une très légère variation de pression artérielle systémique. Cette variation ne dépasse normalement pas les 10 mmHg en situation physiologique.  [...]