• Santé - Charge, Muscle, Contraction

Electro-stimulation musculaire

Je t'explique. il y a 2 éléments déterminants dans l'activité du muscle, c'est l'activité neuronale et la charge appliquée au muscle. L'activité neuronale, ce sont les influx nerveux qui provoquent la contraction musculaire. chaque muscle a une innervation particulière, et ce type d'innervation détermine en partie les caractéristiques du muscle (il y a des muscles lents et des muscles rapides).  [...] L'électrostimulation peut simuler une augmentation de cette activité neuronale (encore faut-il appliquer une fréquence d'influx électrique adéquate...), mais il manque la charge appliquée. Faire travailler un muscle sans charge, c'est nettement moins efficace.  [...]

Potentiel d action

Il faut donc voir le muscle comme. des fibres musculaires responsable de la contraction (les rectangles beiges sur l'image) et des tissus conjonctifs (le ressort) qui jouent le rôle d'intermédiaire entre ces fibres et la charge que l'on soulève par exemple.  [...] Pour qu'il y ait un mouvement il faut maintenir la contraction du muscle dans le temps afin de laisser le temps aux tissus conjonctifs d'exercer leur force sur la charge.  [...]

[Physiologie] La Tension musculaire

D'accord, merci. En fait je pensais que, vu que le muscle se raccourcit peu à la base, la tension serait la force musculaire (pour ainsi dire sa force de contraction) développée pour supporter le poids d'une charge, autrement dit pour résister au mouvement que nous oppose cette charge.  [...] Le muscle qui se contracte exerce sur un obbjet, une force (tension) et l'objet exerce sur le muscle une force égale et de sens opposé (charge). La charge qui détermine la longueur initiale d'un muscle avant sa contraction est appelée précharge et la charge exercée sur un muscle au cours de sa contraction, postcharge.  [...]

[Biochimie] stimulation électrique du muscle

Bonjour, j'aimerais savoir qu'est ce qui fait spécifiquement qu'un muscle puisse se contracter lorsqu'il est stimuler d'un facon électrique.. Mercii de me repondre.  [...] Et bien c'est parce que le courant électrique entraine des modifications de la charge électrique de part et d'autre de le membrane du neurone et par la suite il y'a propagation de l'influx nerveux à travers le neurone et qui lorsqu'il est relié à un muscle entraine ça contraction par la libération de neurotransmetteur.  [...]

[Physiologie] contraction musculaire

Les myofibrilles ne font pas qu'un mouvement de raccourcissement, mais peuvent mettre sous tension. En fait, la contraction va dépendre de l'état d'étirement du muscle AVANT la contraction (ce qu'on appelle la précharge), et de la charge contre laquelle le muscle va se contracter (la postcharge), laquelle reflète la facilité avec laquelle la myosine va glisser le long des filaments d'actine.  [...] il a une chaine peptidique intracytoplasmique qui forme une boucle et s'étend jusqu'au domaine intracytoplasmique du Ryr1 et interagit avec ce dernier. Par conséquent, dans le muscle strié squelettique, il est possible de recréer expérimentalement une contraction musculaire malgré l'absence de calcium dans le milieu extracellulaire, car le couplage entre les deux canaux parvient à ouvrir les canaux RyR à la suite d'une excitation.  [...]

[Physiologie] potentiel d'action et contraction du muscle lisse

Je souhaiterai avoir des explications concernant le potentiel d'action du muscle lisse multiunitaire. Il me semble avoir écrit dans mon cours que sa contraction se faisait en l'absence de la propagation d'un PA.est-ce exact et si oui pourquoi.  [...] Absolument pas. Le NO a un effet myorelaxant, il n'est pas à l'origine de la contraction du muscle lisse. C'est plutôt les catecholamines (noradrénaline) qui provoquent la contraction et leur récepteur est bien membranaire.  [...]

[Biologie Cellulaire] Calcium et potentiel d'action cardiaque

- le potassium est le cation majoritaire intracellulaire. son augmentation augmente le potentiel électrique de la cellule favorisant son excitation et le déclenchement d'un PA (ce qui explique la toxicité cardiaque des hyperkaliémie).   [...] J'ai trouvé un schéma (que je ne retrouve plus maintenant) qui indiquait le fonctionnement du gluconate sur le potentiel d'action d'une cellule cardiaque.   [...]

[Physiologie] le reflexe myotatique inverse

Le myotatique est un réflexe de contraction du muscle lorsque qu'on l'étire. C'est un genre de compensateur. Imaginez que vous relachiez vos muscles quadriceps en position debout, ce la se traduit par un étirement du muscle. pour compenser cela et éviter la chute, il se créer un reflexe de contraction pour revenir à la normale.  [...] Le myotatique inverse est quant à lui un reflexe qui limite la contraction réflexe myotatique. Quand le muscle est trop tendu, il se créer un réflexe d'inhibition de la contraction du muscle pour éviter la crampe ou la contraction continue.  [...]

Questions de neuroanatomie, assez difficile

Ensuite je ne vois pas pourquoi on a juste un tonus musculaire quand on stimule juste les motoneurones gamma, d'accord on ne stimule pas les alpha mais en fait si indirectement, car en stimulant les gamma on étire le fuseau neuromusculaire, les fibres Ia déchargent et font synapse avec des motoneurones alpha qui répondent en contractant le muscle donc on a aussi une contraction normalement, certes de façon indirecte mais elle aura quand même lieu.  [...] Pour la 3 je ne sais toujours pas pourquoi on parle de contraction isométrique en disant que le muscle se contracte, je connais les caractéristiques d'une telle contraction mais justement la longueur n'est pas censée varier, c'est dans le préfixe du terme.  [...]

[Physiologie] Utilisation des agonistes et antagonistes (système nerveux autonome)

Ex 1. on cherche à comprendre comment fonctionne le muscle de l'intestin, on récupère l'intestin que l'on met en culture (on élimine ainsi la composante orthosympahique car présente en dehors de l'organe considéré). Le système parasympathique peut être activé seul pour la contraction du muscle de l'intestin via le neurone intrinsèque.  [...] On utilise de la TTX (tétradotoxine) pour inhiber la propagation des PA le long de l'axone du premier neurone. On vérifie que l'ach n'est pas libérée donc pas de contraction du muscle innervé par ex. On injecte ensuite du DMPP pour vérifier la libération d'ach au niveau du neurone 1 et donc la contraction du muscle.  [...]