• Santé - Cerveau, Sang, Autrui, Propre

L'hématophobie (phobie du sang)

Cette réaction pourrait être dû à un léger dérèglement du mécanisme qui provoque l'évanouissement en cas d'hémorragie importante. en favorisant la position allongée, l'évanouissement permet un meilleur retour du sang au cerveau.  [...] en fait tu veux dire que si quelqu'un saigne devant un hématophobe cela veut dire que son cerveau assimile le sang d'autrui à son propre corps, l'interprète comme une perte de substance et induit donc un évanouissement qui serait du dans les conditions normales à l'hypovolémie.  [...]

L'ironie sous IRM pour mieux comprendre la théorie de l'esprit

Pour mieux comprendre la théorie de l'esprit, c'est-à-dire l'interprétation des intentions d'autrui, quoi de mieux que l'ironie Des scientifiques ont placé des sujets sous IRM pour cerner les régions du cerveau qui s'activent dans ces situations. Ces travaux permettront de mieux saisir les mécanismes de la communication.  [...] Pour identifier ce réseau, les scientifiques ont fait appel principalement à des tâches non verbales, basées sur l'observation des actes d'autrui. Aujourd'hui, des chercheurs du laboratoire sur le Langage, le cerveau et la cognition ( L2C2, CNRS / université Claude Bernard-Lyon 1 ) établissent, pour la première fois, le lien entre ce réseau neuronal et le traitement implicite des énoncés.  [...]

Ça fait peur : imaginer autrui souffrir plaît aux psychopathes

Le cerveau des psychopathes réagit anormalement à la souffrance des autres. les aires impliquées dans l'empathie ne sont pas stimulées, et d'autres régions cérébrales liées au plaisir s'activent. Imaginer la douleur d'autrui les réjouit.  [...] L' empathie nous motive à prendre soin d'autrui. C'est un processus impliquant plusieurs régions du cerveau. amygdale, hypothalamus, cortex insulaire et cortex orbitofrontal. D'après une étude publiée dans Frontiers in Human Neuroscience, ces aires cérébrales ne sont pas correctement activées lorsque des psychopathes imaginent la souffrance des autres.  [...]

[Biochimie] un drépanocytaire peut-il effectuer un don de sang?

Aussi la drépanocytose n'étant pas contagieuse peu etre un moindre mal pour un hôpital en manque de sang. personnellement je suis AC, 30% DE C et 70%, je ne sais pas si je suis anémiée chronique ou les conséquences qu'aurai mon sang sur un patient, mais je ne prend aucun traitement car je n'ai pas de problème de santé à part mes os fragiles et ma mauvaise digestion, enfin je pense que le sang d'autrui n'est jamais fiable à 100% et qu'il est évident qu'un drépanocytaire ne pourra pas donner son sang en europe.  [...] et le dont d'organe est surement lui aussi proscrit, déjà que les personnes ayant en afrique en asie et en amérique latine ne peuvent donner leur sang dès leurs retour.  [...]

Révision des lois de bioéthique : pas de révolution

En effet, la majorité des lois restent inchangées. En ce qui concerne la procréation médicalement assistée (PMA), elle reste à usage strictement médical mais est désormais ouverte aux couples pacsés. Le transfert postmortem d'un embryon en cas de décès du père est également autorisé, mais dans des conditions restreintes (si son accord avait été enregistré et si le décès a interrompu un processus de PMA).   [...] Quant aux banques de cellules souches autologues (pour soi-même) provenant du sang de cordon ou de placenta, elles restent interdites. Seules sont autorisées les banques publiques, pour un usage thérapeutique de ces cellules sur autrui.  [...]

Bilan | Dossier

Ce serait des êtres humains qui auraient leur propre esprit, comme toute autre personne, malgré leur similitude génétique, mais ils seraient vus comme des répliques à l'identique les uns des autres et de l'individu cloné, dont ils seraient effectivement la copie.  [...] De plus, à la différence de Dolly des clones humains sauraient qu'ils sont des clones et ils se sauraient aussi reconnus tels par autrui. Comment pourraient-on vivre en étant le double de quelqu'un, dépourvu d'identité propre On peut entrevoir ici l'idée de chosification de la personne.  [...]

Cerveau

Situation problème. un homme a vécut quelque chose d'extrême au niveau du jugement envers autrui et envers le réel. Bouleversement de l'esprit de cette personne. Cet homme n'a pas eu de traumatisme crânien (boîte crânienne intacte, pas de tumeur, pas de caillot, cerveau pur, tous les tests sont OK).  [...] Question. pouvez-vous imaginer ce que cet homme peut endurer neurologiquement Etant donné que, on le sait, ce travail de mise à jour doit aboutir sur un cerveau parfaitement clean, un cerveau qui doit réguler toutes ses émotions à la perfection.  [...]

Stimulation du cerveau? possibilité, danger ?

Je voulais savoir si quelqu'un pouvait me dire s'il existe des appareils pour tenter l'expérience sur sois même Es ce dangereux de faire passer du courant dans son cerveau a partir de quel voltage et/ou ampérage Quel risque possible. endommagement du cerveau.  [...] Vous risquez de vous léser plus ou moins gravement certaines parties du cerveau. Quant à le faire sur autrui, outre risquer la même chose, vous tombez sous le coup de la loi et de léthique (humaine ou animale, si ce n'est pas finement contrôlé et régulé dans un but précis).  [...]

Autisme : le syndrome d'Asperger | Dossier

La personne diagnostiquée Asperger éprouve des difficultés à comprendre le sens du monde qui l'entoure car celui-ci ne suit pas toujours les règles de sa propre logique. Socialement, elle craint le contact avec autrui (difficulté pour téléphoner à un inconnu par exemple) et ne parvient pas à déchiffrer les intentions de son interlocuteur ni à comprendre son langage non verbal (notamment les expressions du visage) caractérisant un déficit d' empathie.  [...] Les résultats s'inversent pour les autistes de haut niveau. D'autre part, bien que les deux malades connaissent des difficultés dans la vie sociale, celles-ci semblent un peu moins prononcées chez le patient atteint du syndrome d'Asperger.  [...]

bon ou mauvais?

La société nous transforme c'est indéniable (loi du plus fort ne marchent plus en société), mais je reconnais le penchant de certains pour la vue du sang et de la souffrance d'autrui et la société ne porra ren faire pour eux.  [...] Par ailleurs je doute quelque peu de vos acquis, parce que je perçois beaucoup d'implication de votre ego mais je ne lis guère d'argumentation construite ou d'analyse menée à terme ou ne serait-ce que posée. Au mieux vous balancez au petit bonheur la chance des infos pêcher d'une slave sur Google, le cas particulier d'un enfant, beaucoup de langue de bois où je ne détecte ni données ni analyse rigoureuse, sans compter que vous utilisez vos propres définitions pour certains mots où que vous remplacez ces mots par des termes inexactes.  [...]