• Santé - Cerveau, Mort, Sang, Coeur

Mort encéphalique - Irrigation du cerveau

Dans l'immense majorité des cas c'est l'oedème cérébral le responsable. Le cerveau n'étant pas dans un contenant extensible, l'Sdème entraine une compression très importante des tissus et des vaisseaux, donc un arrêt de la circulation.  [...] L'Sdème fait mourir le tissu cérébral, qui en nécrosant crée de l'Sdème etc, c'est un cercle vicieux qui s'auto-entretient, aboutissant à la mort encéphalique à plus ou moins longue échéance.  [...]

[Physiologie] le deces

Vous ne pouvez que considérer l'humain dans son ensemble. On ne peut pas dire, son coeur est mort mais son cerveau est vivant alors il est vivant, c'est un tout cohérent et ces organes vitaux sont dépendants les uns des autres.  [...] le corp dans son ensemble je veut bien mais si l'on peut dire son cerveau est mort mais son coeur est vivant, ca marche aussi pour l'inverse, surtout que parfois quelqu'un fait un arret cardiaque peut s'en sortir. donc le cerveau depent des autres organes a moyen termes mais a tres court terme ils est seul maitre non.  [...]

l'organe le plus important du corps humain pour vivre

oui mais pour un secouriste dans l'immedia c'est le coeur qui fait vivre le cerveau si le coeur s'arrète le cerveau meurt donc de ce point vue la le coeur est l'organe le plus important pour vivre.  [...] Tout dépend ce que l'on entend par vivre... Moi je dirais les 2. Un coeur qui bat ne sert à rien si le cerveau est mort. la mort cérébrale est, selon moi, la véritable mort avant la mort cardiaque proprement dite.  [...]

[Biochimie] mort "naturelle" d'un animal

Plus sérieusement, je dirais question complexe, le simple arrêt de division des cellules me parait pas la seule cause, si mes souvenirs sont bons, les divisions cellulaires sont marginales dans le cerveau une fois l'embryogénèse faite, pourtant c'est un organe qui s'arrête, et c'est presque le plus critique.  [...] je suis pas sur qu'il y ait même une cause de mort naturelle. Ca peut être le coeur, les poumons le cerveau, le système nerveux qui lachent, une seule de ces causes pourraient conduire à la mort de l'animal.  [...]

Peut-on estimer l'espérance de vie en bonne santé et l'âge de la mort ?

Dans un choc hémorragique, ce n'est pas par occlusion des artères irriguant le cSur, mais par un manque global et général de sang ( on parle d'une perte de plusieurs litres, une perte de volémie ou volume total de sang ), telle qu'il n'y en aura pas assez pour tout le réseau vasculaire du corps, et que même en essayant de préserver cSur et cerveau en priorité par divers mécanismes ( vasoconstriction des artères non essentielles, notamment au niveaux des membres ), le corps n'aura pas assez de sang pour en envoyer à débit suffisant dans ces organes dits nobles gros consommateurs d'énergie et ne tolérant aucune pause dans leur nutrition.  [...] Dans tous les cas, le coeur s'arrête parcequ'on l'empêche d'une manière ou d'une autre d'assurer sa fonction de pompe faisant circuler le sang, et que sans cet afflux permanent de liquide nutritionnel, cSur et cerveau meurent très rapidement. Le cerveau est aussi extrêmement sensible, plus encore que le coeur, à l'arrêt de sa nutrition.  [...]

[Biochimie] Cellules après la mort ?

Donc lors de la mort, ce qui meurt c'est l'organisation générale de l'organisme, qui fait qu'il vit en tant qu'individu. Certaines fonctions peuvent être séparées des autres pour considérer la mort, on parle en effet de mort cérébrale. Mais je pense que généralement on considère la mort après un arrêt trop prolongé de fonctions vitales absolument essentielles comme le cerveau et le coeur, qui rend leur perte irréversible.  [...] La physique quantique implique une superposition d'états pouvant être diamétralement opposés - le très célèbre chat de Schrödinger est une expérience de pensée qui met en image ce paradoxe. La physique quantique nous dit que le chat mort et le chat vivant coexistent en même temps tant que le système n'est pas perturbé (dans le cas présent, la perturbation provient de la vérification/mesure de l'état de santé du petit félin).  [...]

[Biologie Cellulaire] Le Cerveau

En fait, entre les deux oreilles des humains se trouve un cerveau (en règle générale). Ce cerveau et sa grande amie, la colonne vertébrale (et ce qu'elle contient, permettent a ce même humain d'interagir avec le monde extérieur (différence avec un navet par exemple).  [...] ben une grande partie de la population dit oh j'ai le coeur fendu ou alors j'écoute mon coeur pour parler des émotions. Ce qui d'un point de vue biologique totalement faux puisque le coeur n'est qu'un muscle qui pompe du sang, en aucun cas il ne s'occupe des émotions et sentiments, tout ça c'est le cerveau.  [...]

Des cerveaux de cochons décapités réanimés plus de 4 heures après leur mort

De façon encore plus lointaine, cela pourrait, théoriquement, ressusciter un cerveau mort, ce qui reste pour l'instant de la science fiction.  [...] Quand le coeur et le cerveau cessent de fonctionner, que la respiration et le système circulatoire s'arrêtent, l'individu est déclaré comme mort. Mais si le corps ne fonctionne plus, cela ne signifie pas forcément que toute vie s'est arrêtée... C'est ce que suggèrent deux articles parus récemment en ligne qui apportent les preuves d'une vie biologique après la mort.  [...]

Définition | Noradrénaline - Norépinéphrine | Futura Santé

La noradrénaline est le neurotransmetteur du système nerveux sympathique. Elle fait partie de la famille des catécholamines, des composés fabriqués à partir de l' acide aminé tyrosine. Elle constitue l'un des précurseurs de l' adrénaline. La noradrénaline fait également office d' hormone lorsqu'elle est libérée dans le sang au niveau des glandes médullosurrénales, souvent en cas de stress ou d'effort physique intense.  [...] Si moins de sang va vers la peau, les intestins ou les reins, d'autres organes comme le coeur, les muscles et le cerveau peuvent à l'inverse être mieux alimentés.  [...]

Définition du mot poison, antidote et mode d'action | Dossier

par voie respiratoire. au niveau des poumons, le poison passe dans le sang qui est pompé par le coeur et renvoyé dans les organes, dont le cerveau.  [...] La dose définit la réaction de l'organisme au poison. il faut une dose minimale pour qu'un effet soit observé sur l'organisme et, passée une certaine dose de poison, le produit devient toxique. Cependant, de petites doses du même produit peuvent avoir des effets positifs.   [...]