• Santé - Analyse, Génome, Humain

[Génétique] Génome humain: 22000, 24000, 25000 gènes ?

Il indique que le génome humain baptisé Build 35 aurait 2.851.330.913 nucléotides exactement. Par contre, pour un nombre au gène près, il faut aller sur le site du Human Genome Project.  [...] Il indiquait le nombre exact de 2.851.330.913 nucléotides dans le génome humain analysé (baptisé Build 35 ) et estimait le nombre de gènes codants pour des protéines à 21.787.  [...]

Le génome de l'anémone de mer ouvre de nouvelles perspectives

L'équipe du Pr. Daniel Rokhsar, au Centre de Génomique Intégrative de l'Université de Berkeley vient de publier une analyse du génome de l'anémone de mer qui révèle une complexité très proche de celle du génome humain. En comparant les génomes, les chercheurs du Joint Genome Institute ont déduit que les premiers eumetazoaires avaient beaucoup de caractéristiques associées aujourd'hui aux animaux.  [...] A titre d'exemple, le génome de l'anémone est composé d'environ 18.000 gènes, à comparer aux 20.000 du génome humain. Une grande partie de ses gènes est située sur le chromosome 30 dans un arrangement similaire aux gènes humains apparentés, que l'on retrouve sur le chromosome 46.  [...]

[Evolution] Bientôt l'Homo genetice mutatus (HGM) ?

Un autre point qui m'intéresse est la réduction du risque. Dans un siècle ou deux, le génome humain sera vraisemblablement pas mal modifié (). Mais, des erreurs seront faites qui nécessiteront une restauration de génomes antérieurs. Par comparaison, en informatique, restaurer un PC n'est pas toujours facile.  [...] Dans le cadre du génome humain, il faut anticiper sérieusement l'analyse du risque. Un autre exemple est celui du réchauffement de la planète et ses conséquences dû très certainement à l'action de l'homme et ce depuis longtemps. On ne le comprend pas bien en terme de risques ni de conséquences.  [...]

Séquencée, la truffe noire du Périgord sera mieux cultivée

Cinquante scientifiques français et italiens réunis dans un consortium, une dizaine de laboratoires, cinq années de labeur. c'est un travail énorme qui a dû être mené à bien pour séquencer le génome de la truffe noire du Périgord, Tuber melanosporum de son nom latin.  [...] La lecture complète d'une truffe (récupérée en Provence) a été obtenue en 2007 au Genoscope, le Centre national de séquençage, initialement créé pour l'étude du génome humain. Il a ensuite fallu deux années de plus pour extraire de ces données brutes une analyse fonctionnelle détaillée.  [...]

diagnostic prénatal technique

L'avenir est sûrement dans le séquençage haut débit de l'ADN/ARN qui peut traiter un un génome humain en quelque jours mais après, la quantité de données énorme générée demande un certain temps d'analyse. En plus, tout n'est pas connu sur les maladies génétiques (maladies orphelines, maladies multifactorielles impliquant plusieurs gênes,  [...] Pour les maladies orphelines, la puce à ADN sera d'abord utilisé (beaucoup moins cher que le séquençage haut débit, plus rapide aussi, surtout en terme d'analyse). Comme comparaison, une puce à ADN permet en deux jours d'avoir le niveau d'expression de 30000 gènes.  [...]

Électrophorèse : l'analyse de l'EPO | Dossier

Couramment utilisée par les biologistes et biochimistes, cette méthode d'analyse a montré une grande efficacité dans les études menées sur le décodage des génomes, notamment du génome humain, ainsi que dans l'analyse de l'ensemble des protéines humaines.  [...] elle permet de détecter l'EPO recombinante et de la distinguer de l'EPO endogène. Mais d'autres types d'EPO recombinantes sont conçus de plus en plus semblables à l'EPO humaine pour mieux brouiller les analyses.  [...]

Hépatite B : le plus vieux virus jamais séquencé

Ces deux chercheurs allemands ont analysé trois dents de squelettes datés de 1.000 à 5.000 avant JC. La seconde, dont le principal auteur est le zoologiste Eske Willerslev (université de Copenhague), a été publiée dans Nature le 9 mai dernier. Elle s'est penchée sur des échantillons âgés de 800 à 4.500 ans.  [...] Pour reconstituer les génomes des virus, Eske Willerslev et ses collègues ont un peu fouillé les poubelles, plaisante le chercheur. Ils ont en effet analysé les séquences qui avaient été éliminées parce qu'elles n'appartenaient pas au génome humain. C'est à partir de ces morceaux que l'on peut reconstruire les génomes des virus, un peu comme un puzzle, résume Eske Willerslev, cité par The Atlantic.  [...]

Les microbes aériens, nouvelle marotte de Craig Venter

Craig Venter, qui s'est fait connaître à travers le programme de séquençage du génome humain de sa société Celera Genomics, a décidé de passer en revue les populations microbiennes du ciel new-yorkais.  [...] Capable de filtrer 1400 mètres cubes d'air par jour, l'appareil doit permettre de récolter des milliers d'échantillons de microorganismes dont le génome sera ensuite analysé par les même techniques que celles utilisées pour le Human Genome Project. Car si les particules atmosphériques polluantes font l'objet d'une surveillance importante dans les zones urbaines, on ne dispose que de peu d'informations sur les bactéries et virus qui s'y promènent.  [...]

[Biochimie] Protéine hydrophile ou hydrophobe ?

Il s'agit de la S-Adenosylmethionine décarboxylase (ou AdoMet décarboxylase) qui intervient dans la biosynthèse des polyamines, et est retrouvée dans Archaea Methanococcus jannaschii... Donc pas dans l'organisme humain.  [...] Elle constitue la troisième classe de S-Adenosylmethionine décarboxylase. L'analyse phylogénétique de ce groupe d'enzyme a révélé sa présence dans le génome de nombreuses bactéries incluant les pathogènes humains, bacillus anthracis et pseudomonas aeruginosa.  [...]

Le génome du python pour mieux comprendre les maladies humaines

Les serpents sont des animaux assez exceptionnels. Pour la première fois, le génome complet de deux espèces vient d'être dévoilé. Si l'analyse permet de mieux saisir leur évolution, les auteurs y voient également la possibilité de mieux comprendre et donc guérir des maladies humaines.  [...] Dans la même édition du journal, d'autres scientifiques ont publié cette fois un article sur le génome du cobra royal ( Ophiophagus hannah ), le plus gros serpent venimeux du monde. Leur analyse portait davantage sur les protéines toxiques contenues dans leur venin.  [...]