• Santé - ADN, Intérêt, Biologique

[Microbiologie] Microorganismes comme modèles expérimentaux

Ben pour les bactéries, l'avantage c'est qu'elles se multiplient rapidement, elles on un ADN unique et circulaire ce qui permet de faciliter l'insertion d'un gène d'intérêt biologique pas exemple.  [...] Pour les levures, elles possèdent une organisation génétique et des stratégies de régulation typique des eucaryotes pour étudier la réplication chez les eucaryotes, tout en possédant également une facilité de manipulation et une vitesse de croissance rapide.   [...]

Déterminisme génétique ?

L'ADN a beau être considéré comme étant le livre de la vie, il n'en est pas moins vrai que de nombreux événements biologiques ne sont pas prédéterminés. Les foetus semblent être particulièrement ouverts à des influences externes.  [...] L'hypothèse selon laquelle notre mode de vie et notre environnement influencent le génome va à l'encontre de l'hypothèse d'un ADN dictant notre développement et notre fonctionnement biologique. L'ADN est une molécule avec laquelle le reste de la biologie interagit, déclare Aravinda Chakravarti, qui étudie le maladies génétiques à l'Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland, Etats-Unis).  [...]

Quel est l'intérêt biologique de la mort ? - Page 2

ca ne veut pas dire que c'est apparu dans le but d'aboutir à cet intérêt mais que si ça a été conservé par la nature et donc par la sélection, c'est qu'alors oui, il y a un intérêt a cette caractéristique (ce avec lequel je ne suis pas d'accord dans le cas de la mort, mais en soi la phrase n'a rien de deterministe et donc est bien dans le contexte de la biologie).  [...] Tertio. Il existe plus d'une définitions purement mécanistes de la vie, y compris au sens médical quand on médecin légiste fait un constat de mort par exemple. Se borner à analyser des hypothèses relative à l' intérêt biologique (et non idéologique) de la mort - titre de ce fil.  [...]

Quel est l'intérêt biologique de la mort ?

l'hypothèse de départ n'est pas vraiment le déterminisme mais postule que si tous les individus meurent c'est que cela présente un intérêt biologique (au même titre qu'être noir présente un intérêt quand on vit en Afrique (le soleil... la mélanine... tout ça tout ca quoi) et ce n'est pas non plus du déterminisme que de dire qu'être noir présente un intérêt biologique en Afrique).  [...] De se placer du point de vue de la mort pour se demander d'où serait sont intérêt biologiquement parlant est quand même un comble.  [...]

[Biologie Moléculaire] Histone... et?

-quel est le sens biologique de ce remplacement (pa rexpl, les protamines permettent elles une condensation plus forte de l'ADN ).  [...] Oui il me semble que les protamines permettent effectivement un compactage beaucoup plus important de l'ADN que les histones. (il me semble que j'ai ça dans un cours de prépa véto ou de deug, faudra que je vérifie) D'ailleurs ça doit sûrement être le rôle biologique principal du remplacement des histones par des protamines dans le noyau des spermatozoïdes.  [...]

Passage d'une protéine à ADN??

Quant a l'interet biologique difficile a dire vu que pour l'instant on ne connait pas ce mechanisme mais par exemple on pourrait imaginer la fixation d'un caractere lié a une protéine dans le génome.  [...] Non vraiment, aucun interet. C'est possible qu'au cours de l'évolution, ce mécanisme soit apparu par hasard (après tout, c'est bien comme ça que ça marche, l'évolution, non ), mais il n'a pas dû être avantageux, et même il a du être très désavantageur. résultat, il a disparu instantanément (à l'échelle de temps de l'évolution).  [...]

[Génétique] question sur la reproduction du matriel génétique

L'ADN (acide désoxyribonucléique) est une macromolécule biologique formée par deux chaînes complémentaires qui s'emboîtent tout en s'enroulant l'une autour de l'autre pour former une double hélice droite (Fig. 1). Chaque chaîne est constituée d'un squelette formé de phosphodiesters et de sucres (le ribose) en alternance.  [...] L'ADN est donc le support de l'information génétique mais aussi le support de ses variations. En subissant ensuite les effets de la sélection naturelle, l'ADN autorise l'évolution biologique des espèces.  [...]

Biologie synthétique : une mémoire réinscriptible encodée dans l'ADN

Une mémoire biologique modeste (1 seul bit) mais réinscriptible a pu être encodée dans un brin d'ADN, ce qui constitue une première mondiale. La technique est encore bien mal maîtrisées puisqu'il a fallu 750 essais pour corriger tous les bugs et le jour où des sortes de logiciels à ADN contrôleront les cellules n'est pas encore arrivé. Mais chaque pas nous en rapproche.  [...] L'information génétique contenue dans l'ADN est déjà une forme de mémoire biologique. Mais les chercheurs veulent maintenant créer des logiciels à intégrer dans le monde vivant. La route est encore longue. Pour preuve, dans cette expérience pionnière, il fallait tout de même une heure avant que les recombinases aient changé l'orientation de l'ADN.  [...]

[Génétique] ADN avec 6 bases

et surtout, ce qui me fait penser que la phrase de fuura a ce sujet est juste un peu pompeuse, mais vide d'intéret biologiquement, c'est que meme si on a des anticodons complémentaire, le nombre d'acides aminés reste inchangé, ducoup au final ca codera pour des acides aminés pour lesquels il existe déjà codon et anticodon, et donc on pourra fire exactement les meme protéines qu'avant,  [...] Qund je dis que c'est vide d'intéret biologiquement, je ne parle pas de la technique (comme je disais plus haut, et qu'on retrouve aussi dans la bouche des auteurs. Un garde-fou pour les auteurs, qui permet de contrôler les populations génétiquement modifiées sans risque de les voir se répandre dans la nature.  [...]

[Biochimie] svt: brin transcrit

Attention avec cette appellation. Mon prof de bio mol nous a dit que le brin codant pouvait désigner, selon les biologistes, le brin transcrit ou non transcrit (ça dépend du point de vue qu'on a sur le mot codant ).  [...] Le brin codant est le brin non transcrit. Personnellement je trouve plus biologique d'utiliser le terme de transcrit ou non (qui parle d'une réalité sur le fait qu il sert ou non de matrice pour la transcription par l'ARN polymérase), que d'utiliser codant ou non (terme qui s'intéresse à la ressemblance entre un brin d'ADN, le non transcrit, et l'ARN messager).  [...]