• Santé - Activité, Contraction, Muscle

Electro-stimulation musculaire

Je t'explique. il y a 2 éléments déterminants dans l'activité du muscle, c'est l'activité neuronale et la charge appliquée au muscle. L'activité neuronale, ce sont les influx nerveux qui provoquent la contraction musculaire. chaque muscle a une innervation particulière, et ce type d'innervation détermine en partie les caractéristiques du muscle (il y a des muscles lents et des muscles rapides).  [...] L'électrostimulation peut simuler une augmentation de cette activité neuronale (encore faut-il appliquer une fréquence d'influx électrique adéquate...), mais il manque la charge appliquée. Faire travailler un muscle sans charge, c'est nettement moins efficace.  [...]

Comment maintenir une posture instable?

Si un muscle peut être inhiber dans le cas d'un réflexe myotatique dans la mesure où l'un est contracté et l'autre et relâchée (muscles antagonistes).  [...] Au niveau cellulaire, je ne pense pas qu'il y ai un mécanisme d'inhibition. C'est la contraction de l'autre muscle qui entraîne le relachement de l'autre.  [...]

Contraction des cellules musculaires lisses

Il y a quelque chose que j'aimerais éclaircir. concernant les cellules du tissu nodal il est clair qu'elles ne possèdent pas d'activité de contraction mais concernant les cellules du muscle lisse unitaire, peuvent-elles se contracter ou non Elles émettent spontanément des potentiels d'action tout comme les cellules du tissu nodal mais je n'arrive pas à comprendre si elles se contactent ou non.  [...]

[Physiologie] Utilisation des agonistes et antagonistes (système nerveux autonome)

Ex 1. on cherche à comprendre comment fonctionne le muscle de l'intestin, on récupère l'intestin que l'on met en culture (on élimine ainsi la composante orthosympahique car présente en dehors de l'organe considéré). Le système parasympathique peut être activé seul pour la contraction du muscle de l'intestin via le neurone intrinsèque.  [...] Pourquoi utiliser le DMPP Je précise que l'on est toujours au niveau du muscle donc peut être veut-on prouver que l'activation des récepteurs nicotiniques par le DMPP n'entraine pas de contraction du muscle. Mais pourquoi le DMPP qui est un agoniste des récepteurs nicotiniques au niveau des neurones est-il utilisé au niveau du muscle Et donc en conclusion l'atropine bloque les récepteurs muscariniques et du coup pas de contraction musculaire.  [...]

[Biochimie] Neurophysio - Activation motoneurones Gamma

Il y aura également une activité des Ia. Par contre il n'y aura pas de contraction du muscle (je crois) car cela demande une stimulation des motoneurones alpha.  [...] Les fibres Ia qui sont des fibres propriocetives enroulées autour dédits faisceaux vont avoir une activité tonique informant le cerveau et le cervelet de la contraction.  [...]

Questions de neuroanatomie, assez difficile

Pourquoi les motoneurones gamma agissent avant les alpha Ils sont censés servir à ce que le FNM ne soit pas écrasé en le redressant après la contraction musculaire par des alpha (ça confirme encore que l'isométrique est bizarre car si le FNM a besoin d'être redressé c'est que le muscle s'est raccourci et a changé de longueur).  [...] Cependant, grace a la coctivation des motoneurones gamma par la même impulsion qui active le motoneurone alpha, les extrémités du FNM se contractent egalelement étirant ainsi le centre du FNM, ce qui permet de garder ce dernier en activité pour informer en permanence le SN sur la longueur du muscle.  [...]

problème : le neurone

c'est un mécanisme de tétanos du muscle. un seul potentiel d'action (1à 2 ms) n'est pas suffisant pour déclencher une contraction longue et forte d'un muscle… pour que le muscle se contracte longtemps et fortement ils faut le tétaniser c'est-à-dire lui envoyer plusieurs potentiels d'actions se suivant à une fréquence minimale précise (qui dépend du type de muscle).  [...] Tout à fait, ça s'appelle le réflexe d'étirement. si on tire sur un muscle les récepteurs déchargent (d'autant plus que l'étirement est rapide et ample), activent directement (entre autre) les motoneurones correspondants, qui tétanisent le muscle et donc provoque une contraction s'opposant à l'étirement.  [...]

fréquence cardiaque

Lorqu'il y a augmentation de l'activité d'un organe (par exemple le muscle lors d'un exercice physique), il va falloir augmenter l'apport en O2 pour alimenter cet organe. Pour augmenter cet apport en oxygème le coeur va battre plus fort (augmentation de la puissance de contraction) et plus vite (augmentation de la fréquence cardiaque).  [...] Intuitivement, je dirais qu'un sportif améliore par ses entrainement sa fraction d'éjection sanguine ventriculaire. C'est à dire qu'à chaque systole(contraction) ventriculaire, il éjecte une plus grande proportion du sang accumulé pendant la diastole(relaxation), que nous (60-70%).  [...]

sarcomere

1- quelle est l' intervalle de la longueur des sarcomere au niveau de notre corps Tension-longueur.jpg.   [...] 2-quelle sont les élément qui entre lors de la contraction isotonique d'un muscle en experience pas dans notre corps [ couper les fibres afférentes et efferentes [donc le FNM n'aura aucun role ] ==. cela veut dire que le moto alpha ne vas pas produire de contraction au niveau des fibres extrafusal donc les sarcomeres ne travaillent pas (contraction active ne marche pas ) mais il reste le TITIN qui peut etre la cause (contraction passive ).  [...]

[Physiologie] Relation entre force & contraction

Je n'ai pas vu les pièces jointes (pas encore validées) mais j'ai plutôt souvenir que la force maximale d'in muscle se situerait dans les vingt derniers pourcents de contraction maximale.  [...] La fibre musculaire ne varie pas en volume, juste en longueur, ce qui donne une répartition différente selon que la fibre est étirée ou contractée. Aux environs des 50% de contraction, ce doit être le moment où on a le plus de mouvement de volume interne. Probablement le moment le plus fragile de la fibre, et donc le plus fatigant pour le muscle. Beaucoup d'énergie sera dissipée.  [...]