• Forum - Transformation, Instabilité, Génétique

Transformation foci

Ils parlent de transformation foci ( foyers de transformation, a priori). Ils comptent le nombre de ces machins là chez les différentes souches, et cela leur permet de donner une estimation de l'instabilité génétique et de la tendance des cellules à accumuler les mutations (beaucoup de transformation foci = grande instabilité génétique).  [...] Les foci de transformation (ou foyers de transformation en français) sont utilisés pour apprécier la capacité de transformation tumorale de cellules en culture. les cellules poussent en colonies, elles ont perdus l'inhibition de contact, etc.  [...]

Repliement de l'ADN

Sauf pendant la réplication, ces structures apparaissent très régulièrement et sont toxiques. On pense aujourd'hui qu'elles sont la cause première d'instabilité génomique, et de ce fait, en partie responsable de transformation tumorale.  [...] Merci pour cette précision interessante. Je ne savais pas qu'on soupconnais les structures secondaires de l'ADN d'etre responsables de la transformation tumorales.  [...]

Les causes du cancer ? - Page 5

Je veux dire que ces nouvelles molécules changent le comportement d'une cellule et tendent à faire revenir une cellule cancéreuse vers la normale, de façon maladroite et encore archaïque certes. C'est différent des stratégies plus anciennes qui visent plutôt à détruire tout ce qui prolifère ou qui a de l'instabilité génétique (anti-mitotique et endommagement de l'ADN respectivement), il me semble donc que ces molécules sont plus propices à être utilisé en prévention (malgré que celle-ci reste, comme tu l'as dit, encore peu envisageable) ou en traitement de fond pour éviter des rechutes brutales (flambée de métastases).  [...] C'est différent des stratégies plus anciennes qui visent plutôt à détruire tout ce qui prolifère ou qui a de l'instabilité génétique (anti-mitotique et endommagement de l'ADN respectivement), il me semble donc que ces molécules sont plus propices à être utilisé en prévention (malgré que celle-ci reste, comme tu l'as dit, encore peu envisageable) ou en traitement de fond pour éviter des rechutes brutales (flambée de métastases).  [...]

Question sur le cancer - mutations

Au niveau génétique, cela occasionne de gros changements puisqu'on assiste à l'apparition de chromosomes surnuméraires dans les cellules cancéreuses, ou au contraire des chromosomes manquants. Cela augmente encore plus la fréquence de mutation génotypique de la cellule cancéreuse.  [...] Cela fait aussi partie des causes de l'instabilité génétique. certains points de contrôle sont inactivés, ce qui empêche l'arrêt du cycle cellulaire et empêche aussi la réparation des erreurs, mais cela augmente la vitesse de prolifération des cellules cancéreuses.  [...]

physiologie du cancer

Oui c'est vrai que j'avais jamais fait cette réflexion. Et ça me saute aux yeux maintenant que ces polymérases sont des proto-oncogènes, puisque leur suractivation provoque un surplus de mutations et donc augmentation de l'instabilité génétique et de là, tendance accrue vers un phénotype cancéreux.  [...] Si ces systèmes de réparation sont inactivés, la polymérase mutagène prendra alors toute son importance dans la transformation tumorale. On peut aussi envisager comme tu l'as dit une inactivation du proof reading sur le spolymérases qui possèdent cette activité.  [...]

[Biochimie] Variabilité d'un gène.

Il est donc possible que ces copies aberrantes et indépendantes soient mutées différemment dû à l'instabilité génétique de beaucoup de cellules cancéreuses. Dans ces cas là, on peut éventuellement considérer qu'on a plus de 4 copies différentes d'un même oncogène, donc plus de 4 allèles différents.  [...] Un gène existant sous 2 formes ou plus d'allèles différents est dit polyallélique. Je ne connais pas d'exemple type pour 4 allèles différents mais j'ai celui du groupe sanguin A B O, il suffirait qu'un individu de cette population connaisse une mutation d'un gène codant le groupe sanguin en question pour qu'il y ai 4 formes allèliques différentes (A B O et X).   [...]

[Biologie Cellulaire] prolifération et différenciation cellulaire

Certaines tumeurs sont associées à un état différencié et sont d'ailleurs souvent de meilleur pronostic. Le blocage de différenciation est quelque fois un accident de la progression tumorale qui n'apporte pas de réel intérêt pour la prolifération mais qui résulte d'anomalies elles mêmes souvent dues à l'instabilité génétique ambiante.  [...] Et par curiosité, c'est myéloid, c'est quoi exactement (je suis pas très informé sur les cancers des cellules du système immunitaire), des monocytes tumoraux Si c'est le cas comment caractériser leurs fonctionnalités, sont ils encore capable d'enclencher des processus de différenciation comme par exemple la transformation en cellules dendritiques par les cocktails de cytokines classiques ou regarde t'on d'autres paramètres.  [...]

[Biologie Cellulaire] Point de contrôle mitotique

Le point de contrôle mitotique constitue un obstacle à l'oncogenèse puisqu'il permet d'éviter l'aneuploïdie, le plus possible du moins. Il est clair qu'un point de contrôle mitotique défectueux sera un avantage pour les cellules cancéreuses puisque augmentant l'instabilité génétique en favorisant l'aneuploïdie.  [...] On a une deuxième alternative. les cellules se bloquent au point de contrôle mitotique et s'ensuit une catastrophe mitotique c'est à dire un glissement mitotique avec reformation aléatoire de l'enveloppe nucléaire autour de groupe de chromosomes. On peut alors avoir plusieurs noyaux au sein de la même cellule, et de différentes tailles (voir micronoyaux par exemple).   [...]

Intégration de VIH-1 dans la chromatine: la chute d'un dogme.

Comment est contrôlée l'activité de ce complexe On a l'impression que l'intégrase recrute un complexe actif en permanence qui va exciser les nucléosomes à proximité du VIH. Cependant, toutes les activités biologiques étant contrôlées (surtout SWI/SNF qui pourrait être responsable d'une instabilité génétique sans contrôle), je suppose que des mécanismes de contrôle existent pour SWI/SNF.  [...] Cette partie de ta réponse me plait particulièrement. En effet, j'imaginais mal le complexe SWI/SNF se faisant recruter par l'intégrase puis exercer son activité partout sans spécificité particulière. Cela amène une autre question. l'intégration du VIH se fait au niveau de zone faiblement denses en nucléosomes (donc plutôt euchromatine, gènes exprimés) du fait d'une accessibilité de l'ADN favorisée, du fait de marques épigénétiques permettant l'activation de SWI/SNF spécifiquement à ce niveau (l'hétérochromatine étant peu dynamique donc peu de recrutement/activation de SWI/SNF), du fait qu'une intégration du VIH dans une zone active du point de vue de l'expression génique favorise probablement l'expression de ses propres gènes une fois intégré, ou un peu de ces trois hypothèses Pour la première hypothèse tu en as déjà parlé, c'est juste pour la confronter aux autres.  [...]

Polypes intestinaux

Qu'appelles-tu spontanément, mais surtout sur quelle durée tu l'entends Car si tu suis ces polypes sur 10 ans, il est probable que l'un d'eux évolue en polype malin, à cause d'un accroissement de l'instabilité génétique, du métabolisme oxydatif et autres, dans ce cas, vu que les facteurs sont intrinsèques, on pourrait parler d'évolution spontanée vers un phénotype malin.  [...] abaisse-t-on alors les probabilités d'une transformation en polypes malignes leur durée de vie étant alors limitée à environ 5ans.  [...]