• Forum - Stimulation, Muscles, Intestin

[Physiologie] stimulation des muscles lisses de l'intestin

Les muscles de l'intestin sont appelé muscles lisses, et leurs contraction est contrôlé par le système nerveux autonome.  [...] Par exemple, après leurs stimulations, les cellules de la médulla surrénale libèrent de la noradrénaline et de l'adrénaline dans la circulation sanguine.  [...]

Problème de constipations

Laxatif (par stimulation du péristaltisme du gros intestin). effet après environ 10 heures qui provoque des selles molles.  [...] Pharmacologie. les propriétés des anthracènes (contenu dans la Bourdaine et le Cascara) Ils empêchent la réabsorption d'eau et d'électrolytes au niveau du gros intestin, ce qui provoque ainsi des selles molles.  [...]

Histologi: Myopathie de duchenne?

Bon Comme tu l'a si bien dit, elle assure l'ancrage or si il n'y a plus d'ancrages au sein des cellules (notamment ici musculaire avec ses fibres), elle va perdre toute consistance et sa capacité de 'soutien'. Du coup la cellule va dégénérer et va entrainer une dystrophie(affaiblissement/perte/raccourssissement) de tes tissus musculaires et donc de tes muscles.  [...] Sur ton tissu muscu' tu as des récepteurs à l'ACH (acétylcholine) pour sa contraction. Via le système des synapses. Et cette pathologie en fait est auto immune, c'est à dire que ton système immunitaire (lymphocytes) vont attaquer ces récepteurs et les detruires.   [...]

les ferments lactiques

En ce qui concerne le système immunitaire. Ils permettent un rééquilibre de la flore commensale de l'intestin (en cas de pb à ce niveau) et constituent donc une 'barrière' pour les germes pathogènes. La production de bactériocines, la dégradation des toxines, la stimulation de l'immunité non spécifique, etc.  [...] @ caroline. le produit est danacol, pro-activ étant la margarine, lol. ben, en fait, il est démontré scientifiquement que certains ferments du lait avaient une action sur la fibre intestinale, et aprticulièrement dans l'épuration de graisses saturées. Toutefois, il est nécessaire de préciser que les alicaments n'ont pas tout à fait les preuves à l'appui, pour la bonne raison qu'une étude sérieuse dure longtemps.  [...]

[Physiologie] Différence entre adrénaline et noradrénaline ?

L'effet d'une stimulation sympathique est souvent diffus et s'étend à plusieurs organes effecteurs. elle est stimulatrice sur certains organes (tachycardie, vasoconstriction des vaisseaux cutanés, contraction des sphincters, mydriase, sudation, horripilation) et inhibitrice sur d'autres (relaxation des muscles lisses des viscères creux et des bronches, inhibition des sécrétions des glandes acineuses, vasodilatation des vaisseaux des muscles).  [...] La médullaire surrénale fait partie du système orthosympathique. la sécrétion d'adrénaline répond à une stimulation sympathique transmise par des fibres myélinisées cholinergiques (homologues aux fibres préganglionnaires).  [...]

Electrostimulation

OP. ta courbe n'est pas exponentielle. En continuant d'augmenter l'intensité de stimulation, tu aurais sans doutes vu un plateau au niveau de l'accéleration. Ce plateau pourrait signifier que toutes les fibres du muscle isolé sont recrutés. Mais aussi que, peut etre, des muscles antagonistes sont aussi recrutés et limitent par consequent l accéleration des agonistes.  [...] Sinon pour ta derniere question, non pas vraiment (meme si j espere quand meme que les stimulations sont supervisees par un investigateur expérimenté... ). D'ailleurs, stimuler un nerf durant une contraction volontaire maximale des muscles innerves par le nerf stimule est une pratique courante qui permet de mesurer la capacite du systeme nerveux a recruter les muscles stimules.  [...]

Diabètes

Le D1 provient effectivement d'une défaillance pancréatique directe par destruction auto-immune des cellules qui sécrètent l'insuline, le D2 est dû à une insulino-résistance des tissus périphériques, insulino-résistance secondaire à un excès de graisse au niveau des muscles et au niveau viscéral, et qui entraine une diminution de l'utilisation du glucose par les muscles et une stimulation de la néoglucogénèse hépatique. il ne s'agit pas ici d'un manque d'insuline.  [...] A moins qu'il y est stimulation de la néoglucogénèse hépatique et rénale chez le dibétique de type 1, comme c'est le cas chez le diabétique de type 2. D'ailleurs, je me demande comment la néoglucogénèse aboutit à une glycémie à jeûn très élevée chez un diabétique de type 2 ayant dormi 8h par exemple ( donc 8 h sans manger) alors que j'ai lu sur un site que la néoglucogénèse ne se déclenche qu'au bout de 12h de jeûne chez l'être humaine.  [...]

Le sursaut.

Les réflexes extrinsèques sont déclenchés par la stimulation de récepteurs sensoriels cutanés et musculaires non localisés dans l'organe effecteur. On trouve par exemple les réflexes ipsilatéraux de flexion qui sont les plus caractéristiques. Ce sont en général des réflexes de protection.  [...] Si la stimulation est faible, le réflexe reste situé au membre stimulé. Si l'intensité augmente, la flexion du membre stimulé s'accompagne de l'extension du membre opposé de la même ceinture. Si l'intensité est très forte, on observe en plus, des réponses inversées pour les membres de l'autre ceinture.  [...]

Angiotensine II

Les récepteurs AT1 sont couplés par l'intermédiaire des protéines G à l'activation de la phospholipase C (hydrolyse de PIP2) ou à l'inhibition de l'adenylcyclase et la stimulation de la voie de signalisation MAP-kinase conduisant à l'activation des proto-oncogènes c-fos et c-jun, notamment au niveau du coeur et des muscles lisses vasculaires.  [...] La stimulation des récepteurs AT1 est responsable de la plupart des effets de l'angiotensine II, notamment la vasoconstriction, mais aussi de l'angiogenèse, nécessaire à la croissance tumorale.  [...]

[Physiologie] Besoin d'aide en EMG

Le réflexe H c'est l'évocation de la contraction d'un muscle à la suite de son propre étirement (réflexe myotatique) quand on fait une stimulation électrique d'un nerf périphérique.  [...] Parce que quand tu stimules le nerf, tu ne stimules pas juste les fibres motrices. La stimulation directe du muscle via les fibres motrices fait l'onde M, la stimulation des fibres sensorielles stimule les motoneurones après une synapse au moins, ce qui fait l'onde H, plus tardive que l'onde M puisque la stimulation est passée par la moelle épinière dans ce cas.  [...]