• Forum - Rythme, Expiration, Inspiration

rythme respiratoire

Le Rythme respiratoire est tout simplement le nombre de respirations en une minute. Equipe toi d'un chrnomètre et c'est bon.  [...] PS. Pour faciliter le calcul, je propose de conter le nombre d'inspiration + le nombre d'expiration et de diviser la somme par 2 (Assure toi que la somme est bien un nombre pair).  [...]

[Physiologie] Pourquoi la fréquence cardiaque n'est-elle pas constante au cours du temps?

Oui, il y a en tout cas un lien avec le rythme respiratoire, je verrai si je retrouve exactement l'info, mais sauf erreur l'augmentation du volume thoracique à une influence sur le nerf vague (vagus), qui lui même régule le rythme cardiaque. Après, la respiration peut également avoir d'autres effets sur le rythme cardiaque (p. ex manSuvre de Valsalva).  [...] Une variation de la fréquence cardiaque liée à la simple respiration peut quand même être observée. Cette variation appelée arythmie sinusale respiratoire se traduit par une accélération du rythme lors de l'inspiration et une décélération lors de l'expiration.  [...]

Explication scientifique sur le rythme cardiaque ?

j' ai trouvé une partie de l' explication dans les post précédents,,mais voici ma question pour etre le plus stable, faut il se mettre en apnée à une demie inspiration ou une demie expiration.  [...] mais voici ma question pour etre le plus stable, faut il se mettre en apnée à une demie inspiration ou une demie expiration.  [...]

[Physiologie] Variations de pressions lors de la respiration (graphique à comprendre)

Lors de l'inspiration la courbe verte descend, ça veut dire que la pression transthoracique diminue. En gros quand on inspire le volume du poumon augmente et compresse l'espace pleural, du coup la pression dans le poumon diminue mais celle de l'espace pleural augmente, sauf que ça ne colle pas avec la courbe verte car la formule pression pleurale - patm devrait donc amener à une augmentation de la pression transthoracique si pression pleurale augmente, et inversement en expiration.  [...] Ok j'ai compris. Je ne visualise pas mais je vais me contenter de cette explication. C'est difficile à comprendre car ce n'est pas trop intuitif, moi je m'imaginais que quand on inspirait pendant toute l'inspiration la pression ne faisait que diminuer (et que augmenter durant l'expiration).  [...]

[Physiologie] regulation de la ventilation

Dans ton bulbe il ya une substance dites réticulée qui contient des neurones dit inspiratoire qui s'autoexcite de manière permanente et permettent ainsi en innervant le diaphragme de le faire contracter de manière rythmique permettant ainsi l'inspiration. Lors de l'expiration passive ces neurones sont simplement inhibés alors que lors d'une expiration active (d'effort) des neurones expiratoire interviennent en stimulant notament les muscles abdominaux.  [...] Après tu as des afferances(celle qui vont vers ton Bulbe) qui renseignent sur l'état de la ventilation notamment les stimulis chimique(Co2, O2...) et qui permettent d'adapter au mieu la ventilation selon les besoins de l'organisme.   [...]

[Physiologie] Troubles Obstructifs: VEMS et VIMS

Cette augmentation de la résistance va diminuer le débit qui traverse les conduits pour un même gradient de pression (ici, le gradient moteur est la différence entre la pression alvéolaire et la pression atmosphérique). à l'inspiration, la résistance diminue car les voies aériennes s'ouvrent d'avantage, et à l'expiration, la résistance augmente.  [...] En fait, durant toute la durée du cycle, chez une personne normale ou atteinte de BPCO, l'air passe plus facilement à l'inspiration qu'à l'expiration, justement grâce à ce phénomène. chez le sujet normal, le rétrécissement a surtout pour but de pousser l'air hors des voies, mais chez le sujet atteint, les voies vont se refermer avant que suffisamment d'air n'ait été expulsé.  [...]

[Génétique] expiration

Parce qu'il y a d'interressants paralèles entre l'inspiration qui a plus une caracteristique de vie, d'éveil etc.. et l'expiration qui a plus les caracteristiques de la mort, de la détente etc.  [...] si mes souvenirs sont exacts l'inspiration est un mouvement actif (contraction du diaphragme et des autres muscles respiratoires) alors que l'expiration est un mouvement passif.  [...]

[Physiologie] Lien entre Respiration et Pression artérielle

La variation du volume d'éjection systolique est un phénomène naturel qui voit la pression du pouls artériel chuter durant l'inspiration et augmenter durant l'expiration en raison de changements dans la pression intrathoracique suite à une ventilation de pression négative (respiration spontanée).  [...] Sur base de ces deux mécanismes, on peut donc s'attendre à ce que la pression artérielle mesurée à la sortie du ventricule gauche soit augmentée lors d'une inspiration, et diminuée lors d'une expiration.  [...]

[Physiologie] Réflexe d'expiration

Les récepteurs à l'étirement sont situés dans la paroi des bronches, au niveau des muscles lisses et dans la plèvre viscérale. Ces récepteurs sont activés lorsque le volume de l'inspiration est supérieur au volume courant. Leur activation inhibe les neurones inspiratoires du groupe respiratoire dorsal du centre respiratoire bulbaire ce qui induit l'expiration.  [...] Remarque, le réflexe d'expiration est un réflexe de protection mais il ne se déclenche que si on inspire très fort. En temps normal, le simple fait d'arrêter d'inspirer permet l'expiration grâce à la rétractation élastique des poumons qui reprennent leur forme d'avant inspiration.  [...]

[Physiologie] Volume d'ejection systolique ventriculaire pendant la respiration.

Selon moi, pendant l'expiration -. le rythme cardiaque diminue -. le volume d'éjection systolique augmente (le coeur grossi donc davantage durant sa diastole pour avoir une systole plus efficace) -. la pression artérielle augmente un petit peu (entre 5 et 10 mmHg).  [...] Si oui, savez vous pourquoi le volume systolique augmente à l'expiration Pression intra-thoracique qui augmente Ou tout simplement car comme le rythme cardiaque diminue mais le débit doit resté fixe, le coeur augmente volontairement son volume.  [...]