• Forum - Probabilité, Frère, Malade

[Génétique] Problème avec une probabilité

Mais si on cherche à déterminer la probabilité d'être hétérozygote pour un individu dont la frère (ou la soeur) est homozygote malade, on a une probabilité de 2/3, et la je ne comprend pas. Mon prof a dit ça en cours et c'est dans un article de wikipédia. Pour moi ça devrait être 1/2.  [...] Enfin si c'est pas le cas je vais préciser ma pensée. Pour moi le fait d'avoir un frère atteint de la maladie (et donc homozygote malade) ne change pas la probabilité d'être sois même hétérozygote, qui devrait donc être de 1/2.  [...]

[Génétique] La phénylcétonurie

La probabilité pour que III6 soit hétérozygote est de 2/3 car il a un frère malade. Pour lui et son épouse, qui a 1 risque sur 60 d'être hétérozygote, il y a chacun 1 chance sur 2 de transmettre p. Soit 2/3 x 1/60 x 1/4 = 1 / 360.  [...] Pour moi, I1 et I2 ont chacun une probabilité de 1/60 d'être hétérozygote et donc chacun 1/2 de transmettre le gène malade donc 1/14 400 (1/60*1/60*1/4) d'avoir un enfant malade, c'est bien ça Mais II, 4, il a quoi comme probabilité d'être hétérozygote.  [...]

[Biochimie] La consanguinité un faux problème ... !

Imaginons un allèle récessif d'un gène conférant une maladie X (cas dans lequel la maladie a le moins de chance de survenir) présent dans la population avec la probabilité, disons, de 1/5000.  [...] Bien, mettons qu'un frère et une soeur se disent qu'ils se trouvent bien ensemble. Quelle est la probabilité que leur enfant soit malade.  [...]

[Biologie Moléculaire] Consanguinité sur l'être humain, mythe ou réalité ?

Ce qui se passe en revanche avec la consanguinité, c'est que cet homme et cette femme, s'ils sont cousins germains ou frère et soeur, ont probablement le même génotype en un grand nombre de loci (de gènes). Et si une maladie génétique est liée à un ensemble de gènes, il y a certainement une probabilité plus grande de produire le mauvais assemblage d'allèles dans ce cas (s'ils en sont porteurs).  [...] Ce n'est donc pas la consanguinité en soit qui est dangereuse tant qu'elle est contrôlée et pas répétée mais bien une histoire de compatibilité des gênes entre les personnes qui peuvent être porteurs de maladies AR. Il y a une plus grande probabilité d'avoir des gênes homozygotes entre des apparentés qu'entre des non apparentés.  [...]

[Génétique] transmission héréditaire

Ainsi, on peut donner ce que l'on apelle un conseil génétique. Mademoiselle A, dont le frère est malade, a la chance d'avoir 2 chrosomes X sains, aucun souci. Mademoiselle B, dont le frère est malade, a un de ses 2 chromosomes X abimé. Si Mlle B veut avoir des enfants, on l'informe que s'agissant d'une fille, elles n'auront rien, et qu'un garçon sur 2 aura la maladie.  [...] admettons que le problème se situe sur le chromosome 17 et que la maladie soit récessive. il faut bien beaucoup de malchance pour que 2 parents sains, avec un des 2 chromosomes abimés se rencontrent et que le bb aie la malchance d'avoir 2 chromosomes 17 abimés (une probabilité sur4).  [...]

recherche d'une maladie congénitale

Je recherche le nom d'une maladie congénitale qui a pour symptomes l'absence de toute sensibilité, aucune douleur ressentie lors d'un choc, d'une brûlure... Je dois faire un exposé dessus mais je n'ai même pas le nom de la maladie pour pouvoir l'étudier.  [...] Ainsi, le frère en bonne santé va faire de son mieux pour que les derniers mois de son frère malade soient les plus beaux de sa vie. Seulement voilà, il me faudrait trouver une maladie mortelle, dont on sait qu'on en est atteint, mais qui n'affaiblit l'organisme, ou provoques des effets tel que des vomissements, que dans les derniers jours du malade. (en admettent qu'une telle maladie existe).  [...]

Génétique gène ethique

ce qui pose un petit problème de recherche de fratrie (bon la probabilité flirte avec le zéro. Mais elle existe ) alors qu'un cousin lointain pourra être plus proche génétiquement qu'un frère.  [...] La probabilité pour un individu d'avoir un frère avec qui on ne partage aucun caractère parental (les 50% complémentaires pour la mère et pour le père) existe bien mais est très faible, d'ailleurs ça doit être la même pour avoir un frère avec exactement la même combinaison allélique.  [...]

Un ptit probleme, heredité.

-. Si ils ont des freres et soeurs malades alors on sait ques leur parents etaient hétérozygotes. Du coup avec des parents tous deux hétérozygites, les enfants seront 1/4 malade, 1/4 homozygotes sains, 1/2 heterozygotes. ennsuite si ils ont des enfants il te reste a recalculer les probabilité pour chacune des probabilité ci-dessus.  [...] Ensuite, tu utilises ton arbre pour determiner la probabilité que les parents soient heterozygotes (que tu multiplieras par 1/4 pour avoir la proba que l'enfant soit malade). alors on a 3,3 qui a 2 chances sur 3 d'être heterozygote car on sait qu'il est pas malade (tu fais un tableau à double entrée et tu comptes le nombre de cases où tu as un heterozygote que tu divises par le nombre de cas possibles, donc tu exclues la case malade de ton univers. 2/3).  [...]

[Biochimie] Bébé médicament et thérapie génique germinale

Lorsqu'un enfant naît malade, peut se présenter la solution de fabriquer un donneur saint. Dans ce cas on repasse par une fécondation in vitro, on s'assure d'avoir un embryon non atteint et possédant un CMH le plus compatible possible avec le grand frère ou la grande soeur malade, puis quelques temps après la naissance on procède à la greffe inter-frater.  [...] Le problème étant que dans ce cas on procède par une infection virale de cellule souche (on peut par exemple infecter des cellules souche de la moelle pour les maladies touchant les cellules sanguines) mais on ne controle pas l'insertion de notre gène qui peut aller se placer un peu n'importe où, du coups tu as une probabilité non négligable de développer un cancer.  [...]

La maladie d'Alzheimer est-elle héréditaire ?

On maîtrise mal l'étiologie de la maladie d'Alzheimer. Actuellement son héritabilité est estimée à environ 60%. Comme pas mal de maladie neurodégénérative, on pense qu'elle est multifactorielle.  [...] Enfin il existe en plus très probablement des facteurs non héréditaires comme le montre les études de vrais jumeaux qui ne sont pas atteints dans 100% des cas lorsque leur frère est malade.  [...]