• Forum - Point de vue, Biologique, Homme, Espèce

Pourquoi l'homme ? - Page 6

Par des arguments clairs et scientifiques, ils lui ont expliqué que biologiquement parlant, l'homme n'est pas plus évolué que les autres espèces, il est simplement le produit d'un chemin particulier de l'évolution, et que chaque espèce suit son propre chemin.  [...] L'homme a ses particularités, comme chaque espèce, mais d'un point de vue biologique et scientifique les particularités de l'homme ne sont pas supérieures à celles des autres espèces. Elles sont simplement, comme pour chaque espèce, une adaptation à un milieu donné et un moyen de survie de l'espèce.  [...]

Suprématie de l'homme?

Bonjours à tous, j'aimerais savoir si, en tant que biologiste amateur ou confirmé, vous pensez que d'un point de vue biologique vous pensez que l'homme est une espèce supérieure par rapport aux autres animaux.  [...] Maintenant la question initiale précise du point de vue biologique. Qu'est-ce que cela veut dire Si on part de l'idée que la suprématie factuelle (au sens de la consommation de ressources) n'est pas mise en cause, ce du point de vue biologique demande que l'on débatte d'autre chose, d'autre chose que de la position dans la chaîne trophique en particulier. De quoi.  [...]

[Evolution] Domination masculine et parité

juste d'un point de vue biologique ne veut tout bonnement rien dire... le viol est courant dans la nature... peut-on alors considérer qu'il est juste d'un point de vue biologique.  [...] D'un point de vue biologique, le combat n'est ni juste ni injuste. C'est éventuellement d'un point de vue éthique que tu vas interroger, donc dans la section Éthique.  [...]

[Evolution] Redevenir un singe?

D'ailleurs, techniquement, si l'on doit définir le terme singe avec rigueur d'un point de vue biologique (c'est à dire considérer le groupe monophylétique), alors l'homme est un singe, sans hésitation.  [...] Tu parles de poissons comme d'un groupe paraphylétique, c'est-à-dire des vertébrés moins les tétrapodes. c'est un grade évolutif et non pas un groupe monophylétique (les seuls reconnus comme biologiquement réel).  [...]

Un virus responsable de notre faculté de penser?

Pour moi ces affirmations sont passées au spectre d'une vieille pensée philosophique qui voudrait que seul l'homme soit conscient ou du moins intelligent. Hors ces affirmations me paraissent de plus en plus contestables d'un point de vue strictement biologique.  [...] Ici j'en déduis que le virus avait déjà infecté le génome de la lignée des animaux avant l'apparition de l'homme, ce qui rend caduques les affirmations citées plus haut.  [...]

[Evolution] Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

L'homme, n'étant pas le point d'orgue de l'évolution ce ne sont pas des stades transitoires entre l'amibe et l'homme qui apparaitront mais bien des ancètres communs à l'homme et à d'autres espèces, pris dans l'ordre inverse de lecture d'un arbre phylogénétique, jusqu'au mystérieux LUCA (égal parent de l'amibe, de l'homme et de tous les êtres vivants).  [...] Il est d'usage pour l'Homme de s'établir en tant qu'être supérieur, sommet de la pyramide de l'évolution ou centre d'attention d'un Dieu omnipotent or les progrès de la génétique nous invitent à relativiser cette conception fort flatteuse mais fausse d'un point de vue biologique.  [...]

[Divers] But biologique de la vie. - Page 2

Si par cette question, il faut entendre. qu'est-ce qui me fait croire une telle chose, disons qu'il s'agit du consensus général que j'ai cru déceler selon lequel beaucoup d'espèces animales semblent exister davantage pour se reproduire que pour vivre leur propre vie, d'un point de vue biologique.  [...] On pourrait croire que l'Homme, en tant qu'animal doué de raison, de libre-arbitre, n'obéit pas strictement aux mêmes lois que les autres animaux. il possède des instincts différents. Si l'on part du principe que l'instinct est le fruit d'un mécanisme biologique, alors cette hypothèse nous amène à considérer que d'un point de vue biologique, le but de la vie humaine, influencé par les instincts propres à l'espèce humaine, sera forcément différent du but des autres vies animales, influencé par les instincts stéréotypés que l'on trouve chez tous les autres animaux.  [...]

[Divers] Relativité et sélection sexuelle

les hommes choisissent leur compagne selon la capacité qu'elles auront à leur donner une descendance pour assurer la perenité de leus gènes (cf le gène égoiste de richard dawkins dans un prochain communiqué). les caractéristiques morphologiques que les hommes vont regarder.  [...] ces aspects sont regardés par les hommes d'un point de vue biologique comme nous venons de le montrer, mais ces tendances à apprécier les formes revetent un aspect plus holistique, plus global, en effet toujous pour assurer la survie des gènes l'homme va regarder une femme qui s'inscrit dans la nature qui respecte ses règles.  [...]

[Evolution] "Grande question" - Page 5

Mais notez bien la valeur de l'argument biologique qui peut être posé ici. Ces animaux n'ont pas entièrement disparu. Les populations de sauterelles se reforment et recommencent un jour ou l'autre d'épuiser toutes leurs ressources. Et le cycle reprend. Et il se répète.  [...] Donc, du point de vue de la survie de l'espèce, sous l'angle purement biologique, rien ne s'est passé de bien grave puisque l'espèce survit malgré ses déboires. On peut donc penser que si l'humain épuisait un jour ses ressources, il existe de fortes chances pour que quelques centaines, voire quelques milliers ou quelques millions d'humains survivent à la catastrophe, ce qui permettrait de recommencer sur un cycle identique à celui des sauterelles.  [...]

Utilité des moustiques

Dès que l'on considère la nature dans son ensemble, autrement dit la biosphère, d'un point de vue biologique, scientifique, la notion d'utilité devient... inutile (à quoi sert la biosphère ) Quelque soit l'espèce que l'on considère, il y en a au moins une autre à qui elle sert (généralement de nourriture).  [...] L'utilité n'est pas un concept biologique (j'inclus l'écologie là-dedans). On n'a pas de théorie ni de mesure de l'utilité, pas plus que du but d'ailleurs.  [...]