• Forum - Niveau, Contraction, Muscle

[Physiologie] Utilisation des agonistes et antagonistes (système nerveux autonome)

Pourquoi utiliser le DMPP Je précise que l'on est toujours au niveau du muscle donc peut être veut-on prouver que l'activation des récepteurs nicotiniques par le DMPP n'entraine pas de contraction du muscle. Mais pourquoi le DMPP qui est un agoniste des récepteurs nicotiniques au niveau des neurones est-il utilisé au niveau du muscle Et donc en conclusion l'atropine bloque les récepteurs muscariniques et du coup pas de contraction musculaire.  [...] On utilise de la TTX (tétradotoxine) pour inhiber la propagation des PA le long de l'axone du premier neurone. On vérifie que l'ach n'est pas libérée donc pas de contraction du muscle innervé par ex. On injecte ensuite du DMPP pour vérifier la libération d'ach au niveau du neurone 1 et donc la contraction du muscle.  [...]

sarcomere

1- quelle est l' intervalle de la longueur des sarcomere au niveau de notre corps Tension-longueur.jpg.  [...] 2-quelle sont les élément qui entre lors de la contraction isotonique d'un muscle en experience pas dans notre corps [ couper les fibres afférentes et efferentes [donc le FNM n'aura aucun role ] ==. cela veut dire que le moto alpha ne vas pas produire de contraction au niveau des fibres extrafusal donc les sarcomeres ne travaillent pas (contraction active ne marche pas ) mais il reste le TITIN qui peut etre la cause (contraction passive ).  [...]

[Physiologie] Neurones et cellules gliales?!!

Concernant la notion de nerf afférent et nerf efférent, on peut dire que le nerf afférent correspond en fait à un groupe de fibres nerveuses qui pénètrent dans la moelle épinière ou le tronc cérébral en provenance de structures périphériques du corps (par exemples les fibres sensorielles qui vont transmettre à la moelle épinière les informations sensitives de la peau).   [...] Un nerf efférent en revanche, va quitter la moelle épinère pour agir au niveau d'un organe ou d'autres structures du corps (par exemple, le nerf moteur qui quitte la moelle pour agir au niveau d'un muscle. Ce nerf transmet donc l'information émise par le cerveau permettant la contraction ou la relaxation de ce muscle).  [...]

sima

-est ce que la différenciation cellulaire change les antigènes de surface.   [...] consernant le riticulum endoplasmique lisse, il possède plusieurs roles suivants la cellules ou il se trouve, au niveau des muscles il est une reserve de calcium, mais est ce que c'est le cas dans tous les types de muscle car au niveau du muscle cardique, l'apport de calcium pour la contraction est externe, alors c'est quoi le role du ritinaculum endoplasmique lisse dans la cellule myocardique.  [...]

Quel est le sens de l'échangeur calcium/sodium ?

C'est un moyen bien utile pour, par exemple, réguler au mieux le couplage excitation-contraction dans un muscle squelettique ou cardiaque. ça permet aussi de mieux gérer les phénomènes d'exocitose au niveau des boutons synaptiques neuronaux.  [...] Mais parfois, cet échangeur peut aussi changer de sens et passer en reverse mode lorsque le taux de Na+ est élevé localement dans la cellule. On pense que ça a lieu pendant le potentiel d'action du cardiomyocyte contractile.  [...]

[Physiologie] Œsophage

Une fois le calcium dans la cellule et lié aux complexes de troponine, ces derniers lèvent l'inhibition, et la contraction peut avoir lieu. Dans le muscle lisse, c'est différent. le calcium se lie à des protéines senseurs du calcium (calmoduline), qui activent les molécules de myosine et permettent les interactions entre les deux types de filaments, provoquant une contraction musculaire.  [...] Dans le muscle lisse, l'excitation se fait de plusieurs façons. (1) excitation par le système nerveux autonome. Les fibres efférentes sont issues de corps cellulaires issues dans des ganglions (ganglions prévertébraux ou disséminés dans la paroi de ton tube digestif/oesophage), (2) excitation chimique, certains médiateurs chimiques endocrines ou paracrines peuvent provoquer contraction musculaire en activant une voie de signalisation intracellulaire, (3) excitation mécanique, à la suite d'un étirement notamment.  [...]

physiologie cardiaque

j'ai un petit détail que j'ai pas bien saisi au niveau de mon cours, en fait on dit que la secousse cardiaque est fonction de la longeur de PA, deja je ne comprend pas trop la notion de secousse, en cherchant sur le net je trouve que c'est une contraction brusque du muscle, en plus la je ne saisie pas qu'est ce qu'en entend par la longueur d'un PA le muscle cardiaque répond à la loi de tout ou rien donc on a toujours la meme longeur de PA non et sinon comment ces deux parametres sont-ils liés merci.  [...]

Lien entre la pression artérielle et le débit sanguin

Pour l'action des diurétique c'est au niveau du co transporteur NA+ CL- une augmentation d'eau dans les urines entrainent une baisse du volume sanguin et donc une baisse du débit et donc une baisse de la PA. Mais aussi une vasodilatation (baisse contraction muscle lisse) donc baisse des résistances et donc baisse de la PA. D'ou traitement de 1ère intention.  [...] Autre exemple de mon cours. les cellules juxtaglomérulaires peuvent se contracter (donc vasoconstriction) pour diminuer le DFG donc là encore augmentation de pression est associé à diminution du débit donc du DFG.  [...]

Comment maintenir une posture instable?

Au niveau cellulaire, je ne pense pas qu'il y ai un mécanisme d'inhibition. C'est la contraction de l'autre muscle qui entraîne le relachement de l'autre.  [...] En faîtes c'est au niveau de la moelle épinière, il y a une fibre sensitive qui arrive avec un message (potentiel d'action) et qui va à l'aide de synaspe activer la fibre motrice qui va excité le muscle qui doit réagir et inhiber l'autre fibre motrice à l'aide d'un interneuronne.  [...]

[Physiologie] Muscle et maintient d'une posture à l'effort.

Oui c'est bien la myosine j'suis allé vite mais c'est pas ça le problème. En fait, la question serait. comment le muscle utilise t il l'ATP pour maintenir une contraction Il existe des muscles de posture(par exemple au niveau du dos) qui maintiennent une contraction pour lutter contre la gravité et qui dépensent de l'ATP.  [...] C'est cet aspect dynamique du maintient de la contraction (les complexes actomyosine se font et se défont sans cesse) qui fait que quand tu arrives en limite de tes possibilités, le muscle vibre. Il faut savoir que le muscle est capable naturellement d'adapter sa force de façon à conserver une taille constante quand tu appliques un effort, sans intervention du cerveau, au moyen d'une boucle reflexe hypersimple, la plus simple de l'organisme impliquant un neurone sensoriel, un motoneurone et aucun autre intermédiaire.  [...]