• Forum - Méthane, Toxique, Concentration

[Physiologie] est ce que le méthane est toxique ou pas

Comme tout gaz autre que l'oxygène, le méthane est toxique lorsqu'il représente un pourcentage trop élevé dans l'air, en ce sens où la disponibilité de l'oxygène en sera amoindrie. Le résultat est que chaque inspiration est beaucoup moins efficace dans l'absorption d'oxygène et cela peut conduire à l'asphyxie si le méthane est en trop grande concentration dans l'air et/ou si son inhalation est prolongée.  [...] Certains gaz comme le monoxyde de carbone sont toxique à faible dose car ils ont des propriétés chimiques particulières (fixation irréversible à l'hémoglobine pour cet exemple). Je ne pense pas que le méthane soit toxique à faible concentration (nous avons des bactéries méthanogènes au niveau du gros intestin, responsables en partie des flatulences constituées de méthane).  [...]

Stocker chez soi du CO2

Ce n'est pas si simple. Le vivant ne participe par beaucoup au réchauffement climatique car le Carbone qu'il rejettent est d'origine principalement organique, alors que le transport rejette du Carbone fossile.   [...] Oui, beaucoup moins. Le CO est un toxique, il y a chaque année quelques dizaines de morts par intoxication. Le CO2 n'est pas toxique, le seul risque, c'est qu'il prenne la place de l'oxygène dans l'air. Donc il en faut pas mal.  [...]

[Physiologie] gaz toxique passage vers les alvéole et conséquences

Les gaz passent du milieu le plus concentré vers le moins concentré. Dons si on respire un gaz toxique comme le méthane ça va rentrer à travers les alvéoles est ce que c'est ça Et après une fois dans le corps comment va t'il être nuisible Quel genre de réaction ça va provoquer.  [...] un exemple tout con. le dioxygène, à 20% dans l'air t'est plus que benefique, il est vital. par contre en trop fortes concentration, il devient toxique.  [...]

Le scénario de l'origine de la vie enfin déterminé ? - Page 4

Le système hydrothermal de Lost City a démontré pléthore de composants chimiques, parmi lesquels une concentration de méthane relativement importante. On a démontré que le méthane peut être formé sous relativement haute température à partir de H2 et de CO2, par une réaction catalysé par des minéraux riches en Fe et en Ni.  [...] En résumé, la réaction de serpentinisation de l'olivine a lieu sous le plancher océanique à une température estimée approximativement à 120–250°C. On observe de grandes concentrations de produits abiotiques, c'est-à-dire de l'hydrogène (jusqu'à 15 mM), du méthane (jusqu'à 2 mM) et du formate (jusqu'à 158 µmol/kg). L'acétate produit est d'origine biotique.  [...]

Le scénario de l'origine de la vie enfin déterminé ? - Page 3

It is a striking fact that this process of unknown functioning, carried out by very few phylogenetic groups of archaea, substantially effects atmospheric concentrations of methane (Hinrichs and Boetius 2002).  [...] En ce qui me concerne, l'expérience présentée dans le papier au message #54 de cette discussion, publié le 18 novembre 2010, fournit de quoi invalider ces critiques. le pH de l'océan Hadéen simulé est de 5,3 et surtout, la concentration en fer est de 10 mM/L seulement.  [...]

Le scénario de l'origine de la vie enfin déterminé ? - Page 8

The reaction of ultramafic rocks with water during serpentinization at moderate temperatures results in alkaline fluids with high concentrations of reduced chemical compounds such as hydrogen and methane. Such environments provide unique habitats for microbial communities capable of utilizing these reduced compounds in present-day and, possibly, early Earth environments.  [...] La réaction de roches ultramafiques avec l'eau durant la serpentinisation à des températures modérées entraîne des fluides alcalins avec de fortes concentrations de composés chimiques réduits tels que de l'hydrogène et du méthane. De tels environnements fournissent des habitats incomparables pour les communautés microbiennes capables d'utiliser ces composés réduits dans les environnements actuels et éventuellement, ceux de la Terre primitive.  [...]

Origine de la vie : analyse critique de documentaires

Il faut voir si les estimations des concentrations de méthane à l'époque dans l'atmosphère pourraient le permettre. Le niveau actuel (~1800 parties par milliard) ne provoque pas des déflagrations dignes d'un coup de grisou.  [...] Je suis assez d'accord avec toi. Je trouve qu'il ressemble beaucoup à l'émission Cosmos (1980), avec Carl Sagan. Non seulement pour ses quelques envolées lyriques (dans le commentaire), sa musique (ce qui est tout à fait normal vu l'époque), mais aussi par le fait qu'elle se concentre principalement sur les résultats de l'astronomie et de l'exploration spatiale.  [...]

Le scénario de l'origine de la vie enfin déterminé ? - Page 6

Aussi, si 4 L/s paraissent peu, je tiens à rappeler que la consommation d'énergie d'une bactérie est d'environ 1 picojoule par seconde. À combien de bactéries peut-on permettre de vivre avec une concentration en hydrogène de 15 mM/L.  [...] J'ai beaucoup aimé aussi ce qui est expliqué pour la diffusion thermique. Même si là, ça ne me posait pas de cas de conscience (les mécanismes de concentration possible sont multiples, mais ce n'est pas plus mal d'avoir de la recherche expérimentale derrière).  [...]

En quoi la présence de méthane est elle un indice de vie ?

Bonjour ^^, voilà je voulais savoir en quoi la présence de méthane est elle un indice de vie présente ou passée dans un environnement Je me pose la question car Curiosity n'a pour l'instant détecté aucune trace de cette molécule.  [...] Quant à la détection du méthane, tout dépend de la distance à l'étoile - les UV ont tendance à dégrader facilement le méthane je crois.  [...]

Réaction chimique

Lol il y a quelque temps j'ai vu un site (je ne me rappelle plus du nom, pardonnez-moi) où l'on parlait justement du méthane provoqué par les flatulences, et les résultats engendrés lorsque l'on approche une flamme lors du pet, eh bien la flamme est tout de même assez grande pour donner des idées rigolottes quant à cette expérience originale.  [...] Non serieusement, le gaz est liberé normalement dos aux bruleurs et en principe en dessous du plan de travail. Ca serait franchement serieux si un pet etait tellement long qu'il pouvait concentrer le methane jusqu'a embraser la piece.  [...]