• Forum - Inverse, Cerveau, évolution

[Biologie Cellulaire] Le Cerveau - Page 2

1. Les connaissances sont encore bien insuffisantes pour affirmer qu'une partie du cerveau ne serait pas fonctionnelle. Ce serait de toutes façons très étonnant étant donné qu'on observe en général au cours de l'évolution une régression des organes inutilisés.  [...] À l'inverse le cerveau des homo n'a cessé de croitre au cours de l'évolution, les deux dernières espèces ayant émergé, Neandertal et sapiens, ayant les plus gros ce qui tendrait à montrer l'avantage sélectif que ça représente.  [...]

[Evolution] [évolution] L'évolution implique-t-elle forcément l'intelligence? - Page 3

Pourquoi les appeler contraintes, comme si elles étaient juste là pour contrecarrer l'évolution Ou pourquoi dire que l'augmentation de la taille du cerveau est sous-tendu par les gènes Pourquoi ne pas dire l'inverse, c'est à dire que la taille du cerveau est sous-tendu par les pressions physiques en tenant compte des contraintes génétiques.  [...] Donc ce qui fait le cerveau au final est une imbrication de pressions différentes (dynamique du développement embryonnaire par les interactions des territoires cellulaires entre eux, pressions physiques, pression physiologiques, schéma génétique etc...), indépendantes les unes des autres qui se joignent pour définir la dynamique du développement (ontogénique ou évolutif).  [...]

L'ontogenèse récapitule la phylogenèse..

C'est à voir, puisque Darwin considérait lui-même la similitude à l'état embryonnaire de structures adultes très différentes comme le meilleur argument en faveur de l'évolution. C'est donc l'embryologie qui a permis de confirmer et d'éclaircier l'évolution plus que l'inverse (même s'il ne s'agissait que d'établir l'existence d'ancêtres communs à un niveau très général).  [...] Pour le reste, je ne saurais pas trop dire si c'est les traces embryologiques qui ont précédé la connaissance de l'évolution ou l'inverse, en effet. je dirais plutôt que l'embryologie a pu servir occasionnellement de moyen pour trancher les controverses sur les parentés évolutives et choisir entre des hypothèses déjà en place grâce aux données morphologiques ou paléontologiques.  [...]

l'organe le plus important du corps humain pour vivre

Tout ça pour dire que pour ceux qui ne s'intéressent qu'à la vie (ou la survie) du corps, le coeur doit avoir sans doute plus d'importance que le cerveau. Evidemment on n'en est pas encore comme dans la BD à faire fonctionner des corps totalement écervelés (quoique parfois, quand j'en vois certains autour de moi, je me le demande ) mais on peut déjà voir des gens vivre (ou végéter) avec un cerveau endommagé.  [...] A mon avis, le cerveau est et demeurera le plus important du corps humain car c'est lui qui possède la volonté, la conscience, et tout le reste. Le coeur n'est qu'un instrument qui garde le cerveau en vie, au meme titre que tous les autres organes. Pourquoi n'a t'on pas posé la question sur l'importance de l'intestin ou des poumons Parce que le coeur est symbolique.  [...]

[Physiologie] le deces

le corp dans son ensemble je veut bien mais si l'on peut dire son cerveau est mort mais son coeur est vivant, ca marche aussi pour l'inverse, surtout que parfois quelqu'un fait un arret cardiaque peut s'en sortir. donc le cerveau depent des autres organes a moyen termes mais a tres court terme ils est seul maitre non.  [...] D'accord pour le sang qui va vers le bas et provoque une pression sanguine plus élevée, mais l'éjaculation, ce n'est pas le cerveau qui la commande.  [...]

Pourquoi les singes et pas les autres espèces? - Page 2

Je n'ai rencontré dans mes lectures qu'un auteur ayant proposé quelque chose de clair, c'est Leroi-Gourhan. Il part de l'idée que la taille d'un organe est un compromis entre diverses contraintes, mécaniques en particulier. Dans son analyse de ces contraintes pour le cerveau, deux apparaissent pertinentes, le problème musculaire de la tenue de la tête.  [...] Ca fait beaucoup. Il n'y a pas de raison que ce ne soit pas significatif dans l'évolution humaine. C'est plutôt l'inverse, parce que la sélection sexuelle (la sélection qui apparaît via le choix de l'autre parent de ses propres descendants) est un moteur puissant de l'évolution.  [...]

[évolution][physiologie][embryologie] Mes grandes questions :

- Evolution Je suis désolé mais apres de nombreuses lectures sur l'evolution uniquement dues a des mutations hasardeuses sélectionnées par l'environnement je n'y crois pas completement. En effet je ne remet pas totalement ça en cause mais je pense qu'il doit forcement avoir d'autre mecanismes ou l'individu s'adapterait et pas simplement l'inverse.  [...] Quelques éléments sur l'évolution... dire que la nature sélectionne les bons caractères est réducteur. en fait, lorsqu'un caractère nouveau apparaît (aléaoirement, du fait d'une mutation d'un gène), il peut subsister dans la population s'il ne met pas en jeu la survie de l'individu ou sa capacité à se reproduire (donc à transmettre ce nouveau caractère).  [...]

Jumeaux,individus differents ou copie conforme??? - Page 2

De cette première phrase on déduit une question. les jumeaux monozygotes ont-ils des goûts plus proches ou pas que des jumeaux dizygotes, puis on en vient naturellement à élargir avec Qu'est ce qui détermine les goûts. Nous avons pris les goûts musicaux en exemple, sachant qu'en réalité on peut élargir cette question sans problème à bien d'autres comportements que le choix des goûts.   [...] - Grâce à la capactité d'habituation de son cerveau, il aimera probablement davantage des musiques qu'il entendra beaucoup (il y a aussi la sensibilisation, qui provoque l'effet inverse...).  [...]

Pourquoi on meurt ? - Page 4

À l'inverse, les gènes dont la fonction se manifeste tard dans la vie subissent une faible sélection. Ils ne dérangent pas beaucoup l'évolution puisque.  [...] Et ça fait quelque temps que les papiers se succèdent en faveur de l'une ou de l'autre... Mais les évolutionnistes sont de plus en plus nombreux à conclure que ces deux théories ne sont pas exclusives.  [...]

[évolution] Haeckel, caractères acquis/innés et moi .

C'est une vision des choses assez répandue mais on sait maintenant que l'évolution procède différemment, en enlevant parfois des étapes, en simplification que l'on pourrait improprement qualifier de régression (par ex. les serpents sont des lézards qui ont perdus leurs pattes au cours de l'évolution et non l'inverse comme on pourrait le penser).  [...] J'aime la tournure ue prend ce fil. Sans détenir l'absolu vérité je sais par mes orservatins qu'il y a quelque chose là. J'ai assez observé les enfabts depuis leur venue au monde que je sais que les mouvements qui se doivent étre sont, toujours et pour tous, les même que l'on devrait supposer si l'on imaginait l'évolution d'un poisson jusqu'à singe évolué ( On s'entends que par évolué je veux dire différemment et non pas intellectuellement ).  [...]