• Forum - Individus, Allèles, Descendants

[Biochimie] Test cross.

Prenons un individu vert dont on veut connaître le génotype. La descendance obtenue après croisement avec un double récessif sera plus ou moins l' image de ce génotype. si 50% des descendants sont oranges et 50% sont verts, l'individu à tester portait les allèles codant pour l'orange et pour le vert (et le vert est dominant sur l'orange).  [...] Si tu croises deux souches pures (F0) de phénotypes A et B et que tu obtiens une descendance (F1) homogène, disons 100% de B, alors tu peux supposer que B est dominant sur A (les individus F1 portant A et B, mais n'exprimant que B).  [...]

Les débuts de la génétique (croisements)

STP, à partir d'un croisement de deux parents de race pure tu vas découvrir les deux allèles dominants ( sauf si codominance of course ) Ensuite c'est plus très compliqué.  [...] On va te donner les aspects ( phénotypes) des descendants. ils seront rouge, lisse cela d'indique immédiatement que ce sont les deux gènes de ces deux caractères qui dominent leurs deux allèles... OK.  [...]

[Evolution] L'évolution, j'y crois pas trop, voici pourquoi. - Page 2

La définition d'une espèce est la suivante. Deux individus sont de la même espèce quand ils peuvent avoir dans la nature une descendance fertile.  [...] La notion de précision des critères d'identification n'y est pas. Si deux individus peuvent échanger du matériel génétique et donner des descendants fertiles, ils sont de la même espèce, qu'ils se ressemblent ou pas (je précise, car on connaît des espèces qui sont quasiment identiques morphologiquement et pourtant différentes, et inversement on connaît des espèces qui sont intrinsèquement très diversifiées).  [...]

[Génétique] La sélection naturelle a-t-elle eu une emprise sur l'homme ?

Mais désolée, je ne comprends pas en quoi le fait de ne pas avoir le même nombre de descendants par personne est dû à la sélection naturelle.. De même pour le choix du partenaire.  [...] b) Proliférer contient bien l'idée de nombre de descendants différent, non Si tout les individus en ont le même nombre, on ne va pas dire que certains prolifèrent et d'autre non.  [...]

Bactérie et intentionalité

Non mauvaise vision du mécanisme, la sélection naturelle ne fait rien apparaitre. Au sein d'une population de la variété existe entre les individus (variété du au hasard) et la sélection naturelle c'est juste le fait certain individus auront plus de descendant que les autres.  [...] On n'a pas le schéma. un plus apparait et on l'utilise ou non suivant l'utilité qu'on, lui trouve, on a le schéma. tout les individus sont différents, certain disposent d'un caractère qui leur donne un avantage reproductif par rapport aux autres, ils ont donc plus de descendants et ce caractère se répand donc dans la population au fil des générations.  [...]

[Evolution] L'évolution, j'y crois pas trop, voici pourquoi.

Et on parle de sexes, car il n'est pas possibles à deux individus du même type de se croiser ensemble (comme chez les levures). deux ovules ne peuvent se féconder. Du coup, les individus des deux sexes restent de la même espèce car il partagent l'ensemble de leur matériel génétique (chaque descendant ayant la moitié des gènes de son père, et la moitié des gènes de sa mère, il y a une homogénéisation des caractères entre ces deux groupes).  [...] Une espèce à reproduction sexuée serait plus robuste face à un changement d'environnement qu'une espèce sans sexes. Mais ce bénéfice est lointain, en ce sens qu'il ne touche pas les descendants directs d'un individu. Ca va à l'encontre de la théorie de Darwin (telle que je la perçois), qui dit que la sélection agit localement.  [...]

[Evolution] phylogénie

Je précise ceci car on voit ici énormément de messages du genre les espèces a, b et c forment-elles un groupe monophylétique. Dans l'absolu, la réponse sera non 99% du temps, car il n'y aura pas tous les descendants de l'ancêtre commun. A la variante les espèces a, b et c appartiennent-elles à un groupe monophylétique, la réponse sera toujours oui (cf plus haut).  [...] Il ne me semble donc pas superflu de rappeler qu'en théorie un groupe monophylétique rassemble tous les descendants d'un ancêtre commun, et qu'il y a donc une différence entre ce qui est considéré dans l'exercice et la réalité (du moins telle qu'elle est vue par la phylogénie).  [...]

Quelques interrogations sur l'évolution du vivant.

Après plusieurs millions d'années, les descendants de cette espèce présenterons peut-être toujours cet organe, pourtant inutile.  [...] Faut s'imaginer se balader dans un labyrinthe qui se modifie de manière chaotique à chaque fois qu'on fait un pas. On peut décrire les chemins passés (par exemple en montrant un arbre avec des branches sans descendants), mais on ne peut plus utiliser des termes comme impasse pour le futur autrement que tautologiquement, en appelant à l'avance impasse une branche qui disparaîtra sans descendants.  [...]

[Divers] But biologique de la vie.

La sélection à fait évoluer les espèces vers des formes et des stratégies de perpétuation très diverse mais il ne semble toujours pas y avoir plus de buts autre que chez les archéobactérie, même l'instinct de survie est un caractère sélectionné puisque ceux qui en était dépourvu (chez les espèces mobile) avaient plus de chance de disparaitre sans descendants.  [...] De plus du point de vue purement évolutif, la reproduction peut n'être considéré que comme un avantage évolutif et donc non une fin en soi. Les descendants étant plus variés qu'après une mitose, la probabilité d'une amélioration du patrimoine est plus importante.  [...]

[évolution] Théorie de l'évolution... avis de recherche !

L'auteur souligne justement les problèmes que posent notre approche actuelle. Concernant le dawinisme (et sa filiation avec le mendelisme), il réfute en partie cette théorie en ce sans qu'elle est en partie tautologique puisque l'adaptation est mesurée par sa conséquence et non pas sa cause (en effet la survie du plus apte est appréciée par le nombre de descendants ce qui revient à dire que ceux qui sont le plus aptes à se reproduire sont ceux qui auront le plus de descendants).  [...] Concernant le dawinisme (et sa filiation avec le mendelisme), il réfute en partie cette théorie en ce sans qu'elle est en partie tautologique puisque l'adaptation est mesurée par sa conséquence et non pas sa cause (en effet la survie du plus apte est appréciée par le nombre de descendants ce qui revient à dire que ceux qui sont le plus aptes à se reproduire sont ceux qui auront le plus de descendants).  [...]