• Forum - Génétique, Taux, Mutation

[Génétique] Qu'est-ce qui détermine le taux de mutation d'un gène?

Ma question est la suivante. le taux de mutation d'un gène est-il lui même déterminé génétiquement, auquel cas ce que j'ai décrit plus haut est une simple forme de sélection génétique, ou bien s'agit-il d'un autre processus de sélection naturelle, le taux de mutation d'un gène étant déterminé par d'autres facteurs biochimiques.  [...] On peut donc dire que les outils qui permettent une certaine flexibilité dans le taux de mutation sont eux-même toujours codés génétiquement.  [...]

[Evolution] [évolution] L'évolution implique-t-elle forcément l'intelligence? - Page 4

On peut considérer que ce taux est à recalculer pour chaque nouvelle génération, puisqu'il dépend de l'intensité de la sélection qui se modifie à chaque mutation (nouvel environnement génétique, entre autre). On a deux termes variables Is et N (intensité de sélection et effectif), avec une proportionnalité qui lie les différents termes. Donc une équation non linéaire.  [...] On peut considérer que ce taux est à recalculer pour chaque nouvelle génération, puisqu'il dépend de l'intensité de la sélection qui se modifie à chaque mutation (nouvel environnement génétique, entre autre).  [...]

[Biologie Cellulaire] Transmission des mitochondries

Je ne comprend pas bien pourquoi l'ADN mitochondrial est un meilleur traceur de généalogie que l'ADN nucléaire. Est ce due à l'abscence de brassage génétique à un taux de mutation plus faible.  [...] Ya pas de brassage génétique.(pas de crossing over pas de mélange etc..) Tu avais émis la bonne hypothèse. C'est beacoup plus facile pour retracer une généalogie à partir de l'ADN mitochondrial.  [...]

[Evolution] [évolution] Pourquoi certaines espèces n'évoluent-elles pas?

On comprend ça lorsqu'on compare ce qu'on appelle des espèces jumelles. ce sont des espèces qui se sont séparées il y a déjà un moment mais qu'on arrive très difficilement à différencier sur des critères morphologique... lorsqu'on y regarde de plus près généralement on trouve pas mal de différence au niveau physiologique, génétique, du comportement, preuve que dans le temps même si l'aspect reste identique beaucoup d'autres choses ne le restent pas.  [...] En fait au niveau génétique les mutations, très souvent neutre (ne donnant ni avantage ni désavantage) s'accumulle au cours du temps indépendamment du changement morphologique. On pendant longtemps crus que ces mutation (neutre) s'accumulait a taux constant, c'était l'hypothèse de l'horloge moléculaire.  [...]

Mon médecin est-il bizarre??

Il m'a immédiatement diagnostiqué une allergie au gluten, ce qui m'a surpris parce qu'il me semblait qu'une allergie devait avoir d'autres effets indésirables et que je n'en ai jamais remarqué. Bref, à 16 ans on se tait et on obéit sagement au docteur. j'ai banni le gluten de mon alimentation pendant quelques mois (sans vraiment de résultat.   [...] La tolérance au lactose, c'est-à-dire la capacité de digérer le lait à l'âge adulte, est largement répandue en Europe du Nord. Mais le taux d'adultes pouvant digérer les produits laitiers diminue à mesure qu'on descend vers le Sud. La persistance de la lactase (enzyme permettant la digestion du lactose) à l'âge adulte est rendue possible grâce à une mutation génétique qui est apparue, environ 7'000 ans av.  [...]

mode de resistance aux antibiotiques

Concernant le mécanisme génétique, il y a 2 origines. mutations chromosomiques, et acquisition de gènes (plasmides-transposons).  [...] Enfin il ne faut pas oublier que bien sur le taux de mutation est identifique (ou quasi identique) pour la plus part des genes. Mais plus un gene est grand plus il aura tendance a muter et inversement. Cela peut donc etre aussi une explication.  [...]

taille du génome.

Quand je dis hypercompact, je sous-entend qu'il est sans doute difficile de condenser davantage l'information génétique, à partir d'un certain taux de condensation (gènes aussi courts que possible + chevauchants), la moindre mutation peut avoir des conséquences sévères puisque la moindre mutation peut affecter un grand nombre de processus.  [...] Cependant, il existe quelques cas d'animaux à ADN mitochondriaux sans ARNt. En fait, il n'y a probablement aucun élément ribosomique dont la présence dans l'ADN mitochondrial est absolument indispensable. Au final, des mitochondries sans ADN mitochondrial (et donc sans information génétique) sont tout à fait envisageables.  [...]

[Evolution] biodiversité des insectes et évolution.

Et pour ce qui est de la spéciation par dérive génétique, la dérive génétique à elle seule ne suffit pas pour une spéciation, en d'autre terme le fait qu'une espèce perd une richesse allélique et génotypique tout simplement par mort de l'individu porteur du génotype avant qu'il n'aille eu l'occasion de procréer a certes un effet évolutif mais ça ne se concrétise en spéciation que lorsqu'il y a mutation sélectionné par la sélection naturelle.  [...] j'ai bien lu ta réponse shmikkki je te répondrai plus tard, je suis à sec d'argent de poche, mais bon c'est un souci personnel...mais j'aurais une question à te poser, c'est quoi au juste le rôle de la mutation génétique suivant la dernière version de la biologie évolutive que tu semble détenir jalousement, et j'ai bien réviser mon cours 2, 3, 5 fois sur la dérive génétique, je comprends toujours ce que je t'ai expliqué.  [...]

Hérédité culturelle

Sinon, dans le cas de variabilité environnementale classiques à laquelle une espèce est régulièrement soummise, je pense que l'évolution favorisera une plasticité phénotypique (évolution de gènes contrôlant cette plasticité) bien plus qu'une variabilité génétique par mutations (qui ne permet ensuite pas facilement de revenir en arrière).  [...] Dans le cas des bactéries, l'augmentation des mutations délétère n'est pas tant que ça un problème grace aux capacités reproductrices des bestioles. Et les transmissions horizontales dont tu parles permettent un brassage génétique qui permettra de récupérer plus facilement les combinaisons de gènes favorables.  [...]

[Génétique] Adam et Eve ....

C'est un facteur accélérant la survie des populations cellulaires dans des conditions néfastes. Il peut aussi y avoir des causes héréditaires (oncogènes par exemple) augmentant les taux de mutation. Sur une certaine durée (plusieurs générations) il y a aussi sélection, élimination ou.  [...] Je ne suis donc pas du tout certain que l'âge d'Adam et Eve soit entièrement lié au taux de mutation. Les chiffres sont en fait fort difficiles à interpréter. La seule chose qu'on peut affirmer avec une certaine certitude est qu'il y a eut un goulot d'étranglement au début de l'histoire de notre espèce, impliquant probablement une dérive importante et l'évolution vers Sapiens, mais pas besoin d'Adam et Eve pour cela (il suffit de voir la variabilité génétique particulièrement faible de notre espèce et qui ne s'explique pas que par notre propension à beaucoup voyager), disons que c'est plutôt une confirmation.  [...]