• Forum - Forces, Survie, Espèce

[Génétique] Si Lamarck a faux alors pourquoi certaines espèces mutent-elles faces au réchauffement climatique ?

je pense que l'erreur provient dans la façon dont tu conceptualises les théories de l'évolution de Lamarck et de Darwin. Une mutation est toujours aléatoire. ce sont les forces sélectives de la nature qui tendent à favoriser certains caractères phénotypiques en raison des avantages qu'ils portent sur la survie de l'espèce et sur sa perpétuation.  [...] ce n'est évidemment pas toujours le cas, et l'évolution est un phénomène macroscopique. il faut considérer des populations entières pour parler d'évolution. Si le milieu vient à changer brusquement, comme c'est le cas du réchauffement climatique, de nouvelles forces sélectives rentrent en jeu, et les caractéristiques qui autrefois étaient avantageuse à la survie d'une espèce peuvent ne plus l'être, voire même devenir défavorable.  [...]

l'hominisation comment elle s'est déroulée?

La transmission des caractères héréditaires à l'échelle de l'individu est soumise aux forces sélectives de la nature. par exemple, certains allèles de gènes rendent certains organismes d'une même espèce plus visible par certains prédateurs, diminuant leur survie.  [...] ..) et exercer de nouvelles pressions, mettant au défi la survie de l'espèce. Il faut en plus prendre en compte la disponibilité en ressources pour ladite espèce, le flux génétique, les effets fondateurs, les effets d'étranglements,  [...]

Pensez vous que l'homme va évoluer?

Tiens il me vient tout d'un coup une idée. l'intelligence est un caractère récent qui n'est peut-être pas encore complètement rentré dans les critères de sélection sexuelle, sélection basée sur des aptitudes, aujourd'hui devenues obsolètes, de survie dans un environnement naturel hostile, révolu en ce qui concerne l'espèce humaine.  [...] En effet les trois forces de l'évolution d'une espece sont la mutation qui crée de facon continue des nouvelles caracteristiques (plus ou moins utiles) dans l'espece, la reproduction qui brasse ces caracteristiques et enfin la mort, de preference avant l'age reproductif, qui selectionne les moins adaptés à leur environnement.  [...]

Hypo-osmotique et éclatement cellulaire

son mouvement, il n'est pas exposé à des pressions du milieu car il est toujours en mouvement ( a part pendant le stockage dans l'isthme de la trompe) et tous ces mécanismes sont liés bien sur pour sa survie. Tout est dans les mouvement et sa membrane à mon avis par rapport a des forces osmotiques négligeables.  [...] La théorie c'est bien mais quand même quand je vois la tronche qu'ils ont quand ils sont dans mon bain chaud, ils n'ont plus l'aire très en vie, le liquide coagule et se transforme en un espèce de chewing-gum...probablement du au protéines qu'il contient.  [...]

[Evolution] [évolution] L'évolution implique-t-elle forcément l'intelligence? - Page 3

Sur l'apparence des structures cérébrales... Oui, leur apparition est liée au hasard (comme n'importe quel autre caractère). Mais une fois les gènes apparus, ou plutôt les allèles, par mutation, donnant un cerveau plus performant (je ne dis pas forcément plus gros, et la performance ne se juge qu'en fonction des traits d'histoire de vie de l'espèce et de son environnement), la sélection a bien dû jouer un rôle aussi.  [...] Je considère les conditions physiques comme extérieurs aux êtres vivants parce que ce ne sont pas des propriétés inhérentes à ceux-ci. Mais entendons-nous bien, je ne parlais pas du milieu/environnement (biotope/biocénose) propre à chaque espèce, seulement des forces physiques identiques pour des espèces considérées.  [...]

Si l'homme disparaît, est-ce qu'il peut ré-apparaître?

Si uniquement l'être humain disparaît, alors hypothétiquement, un primate non humain peut d'ici plusieurs miliers d'années (voir plus) se dresser sur ses pattes, apprendre a fabriquer des outils simples (lance, couteau), se développer, et que parmi eux certains développent une capacitée plus élevée que leur congénères dans le langage, et hop c'est reparti pour un tour (Nous n'aurions pas forcément des humains mais tout du moins, des bipèdes érectés, avec un langage complexe et la transmission du savoir (pour peu qu'ils se mettent a faire du feu et c'est jackpot), mais il est tout a fait possible que ces changement n'arrivent dans aucune espèce primates, et que cela reste à l'état animal à jamais.  [...] toute espèce toute population évolue au cours du temps, ce n'est pas l'individu lui même qui évolue avec ces forces intrinsèques c'est sa descendance...oui, l'information génétique se transmet sous une autre version et une nouvelle combinaison entre les générations et pas aux cours de la vie d'une génération.  [...]

[Evolution] Evolution prévisionnelle et autres questions.

Donc j'accorde que c'est une question plus philosophique que scientifique, mais entre les deux la frontière est parfois mince et elles peuvent se rejoindre. -. Y'a t'il une interpretation scientifique à ce principe fondamental de survie de l'espèce (les recherches dans ce milieu doivent sans doute se trouver dans les études du comportement et de la sociologie animale).  [...] Je suis pas sur de comprendre, mais je dirais que ça dépend des espèces. Exemple simple, les tortues. Je crois que les experts estiment que même pas 5 % des bébés tortues survivent et se développent à un processus de sélection naturelle particulièrement sévère.  [...]

[Biologie Cellulaire] Potentiel de membrane : diffusion et électro-diffusion

Point 2/ pourquoi dites vous que la deuxième est croissante La situation d'équilibre résulte de l'égalité de ces deux forces, de sens opposé. Pourquoi croissante Tout dépend de l'espèce. Pour les ions K+, ça se fera vers un mouvement net hors de la cellule (le K+ tend à aller du compartiment intracellulaire vers le compartiment extracellulaire), tandis que pour l'ion Na+, ça sera l'inverse.  [...] Vous restez sur le fait qu'une des forces s'accroit,mais je ne vois pas sur quoi vous basez votre raisonnement. Dans le cas du K+, le potentiel transmembranaire en faveur d'une rétention des charges positives ne parvient pas à empêcher la sortie net de K+ selon son gradient de concentration.  [...]

Sélection naturelle et envie de croire

Notre espèce survie en partie grâce à l'expérience qu'ont accumulée les générations précédentes et pour que les enfants soient protégés et vivent dans de bonnes conditions, il faut que cette expérience leur soit transmise. Il y aurait un avantage sélectif pour les cerveaux d'enfants qui possèdent cette règle d'or.  [...] si rien ne s'est opposé à cette transmission au fil des générations (et là bien sur, je refais référence aux premiers hommes, car il est évident qu'il n'y a plus maintenant d'avantage sélectif à transmettre nos connaissances, savoirs, croyances..), cela est peut-être du au fait que ou la croyance ne présente aucun désavantage sélectif, ou peut être même qu'elle est un avantage, non Il est possible que des activités, des rites liés à ces croyances, voire même simplement d'une manière psychosomatique, aient avantagé la survie et la procréation de nos ancêtres non Voila pourquoi je disais plus haut que c'est surement parce que la plus part de leurs interprétations mystiques d'évènements naturels leurs ont permis de mieux coexister avec les forces de la nature, même indirectement.  [...]

[Evolution] "Grande question" - Page 5

Donc, du point de vue de la survie de l'espèce, sous l'angle purement biologique, rien ne s'est passé de bien grave puisque l'espèce survit malgré ses déboires. On peut donc penser que si l'humain épuisait un jour ses ressources, il existe de fortes chances pour que quelques centaines, voire quelques milliers ou quelques millions d'humains survivent à la catastrophe, ce qui permettrait de recommencer sur un cycle identique à celui des sauterelles.  [...] Cette idée n'est absolument pas liée à un quelconque pessimisme. C'est la conclusion d'une observation, selon laquelle les environnements changent (modification climatique, apparition de nouvelles maladies etc), et que les espèces qui survivent le mieux à ces changements sont généralement celles qui ont une variabilité génétique suffisante pour s'adapter.  [...]