• Forum - Force, Muscle, Contraction

[Physiologie] Relation entre force & contraction

Je n'ai pas vu les pièces jointes (pas encore validées) mais j'ai plutôt souvenir que la force maximale d'in muscle se situerait dans les vingt derniers pourcents de contraction maximale.  [...] Passé ce moment critique, on a donc soit peu de contact entre les têtes de myosine et les filaments d'actine (muscle étiré), soit beaucoup de contacts (muscle contracté). Or ce sont ces contacts actine/tête-de-myosine qui, par leur nombre, fondent la force de contraction.  [...]

[Physiologie] La Tension musculaire

D'accord, merci. En fait je pensais que, vu que le muscle se raccourcit peu à la base, la tension serait la force musculaire (pour ainsi dire sa force de contraction) développée pour supporter le poids d'une charge, autrement dit pour résister au mouvement que nous oppose cette charge.  [...] Dans une contraction isotonique, la force de contraction reste constante et là il y a contraction des sarcomères, compensée par l'élongation des éléments élastiques, ( on en est au même point qu'avant, ), mais là les sarcomères vont encore se contracter, raccourcissant alors le muscle car les éléments élastiques sont tendu au max.  [...]

contraction isométrique, isotonique et anisométrique

Slt. Ben tout est dit dans le titre, si quelqu'un pouvait m'expliquer ça plus en détail. Mon problème c'est que dans la contraction isométrique je comprends pas qu'il y ait développement d'une force sans un raccourcissement du muscle (ça veut dire ça isométrique non) et que cette force ne produise pas de mouvement.  [...] Donc, on peut définir une contraction isomètrique comme une contraction qui ne modifierait pas la longueur du muscle. A l'inverse, une contraction isotonique serait une contraction qui modifierait la longueur du muscle (ici c'est la force qui est constante).  [...]

[Physiologie] Muscle et maintient d'une posture à l'effort.

Si je peux me permettre de reformuler. tu te demande comment un muscle peut exercer une force, un travail constant alors que la concentration en ATP diminue au cours de la contraction.  [...] C'est cet aspect dynamique du maintient de la contraction (les complexes actomyosine se font et se défont sans cesse) qui fait que quand tu arrives en limite de tes possibilités, le muscle vibre. Il faut savoir que le muscle est capable naturellement d'adapter sa force de façon à conserver une taille constante quand tu appliques un effort, sans intervention du cerveau, au moyen d'une boucle reflexe hypersimple, la plus simple de l'organisme impliquant un neurone sensoriel, un motoneurone et aucun autre intermédiaire.  [...]

[Physiologie] relation force-longueur d'un musle

En fonction de la longueur d'étirement d'un muscle, sa force de contraction varie. Pour mieux comprendre, un muscle en état d'hyperétirement aura une force de contraction moindre que si il était à un état se rapporchant plus de son état de longueur physiologique.  [...] Pour une longueur très faible, le sarcomère est complètement ratatiné, peu de myofilaments sont disponibles pour la contraction. Par disponible, je veux dire qui peuvent réaliser le cycle de contraction.  [...]

[Physiologie] role potassium au niveau de la contraction cardiaque

J'aurai voulu savoir pourquoi un coeur isolé perfusé de rat s'arretait après augmentation des contractions après avoir rajouté une solution hyper potassique.  [...] Et bien justement une hyperkaliémie entraine l'augmentation de la contraction du muscle cardiaque et à force le muscle ce fatigue d'où l'arret cardiaque.  [...]

[Biochimie] Force Singes-Hommes

En anatomie (ou en sport), là où le muscle déploie le plus de puissance, c'est sur les derniers centimètres (ou millimètres) d'amplitude de contraction.  [...] Quand à la puissance,qui est le travail divisé par le temps de contraction, elle peut être quasi nulle pour n'importe quel muscle si on met des heures à le contracter (Lors d'un bras de fer, la puissance moyenne du biceps est très faible si cela dure longtemps...).  [...]

retrouver sa souplesse

On constate en effet que le débit sanguin devient nul pour un travail statique entraînant une contraction égale à 70 % de la force maximum du muscle.  [...] Le non-douloureux en souplesse me semble très relatif. à partir du moment où l'on tire sur un muscle plus loin qu'il n'en a l'habitude, ça fait mal. Maintenant, il y a aussi un degré, ça peut 'tirer' sans être insupportable (si la douleur devient trop forte, il est vrai qu'elle conduit potentiellement à une tentative de contraction du muscle, et donc une opposition à l'étirement.  [...]

Potentiel d action

Il faut donc voir le muscle comme. des fibres musculaires responsable de la contraction (les rectangles beiges sur l'image) et des tissus conjonctifs (le ressort) qui jouent le rôle d'intermédiaire entre ces fibres et la charge que l'on soulève par exemple.  [...] Pour qu'il y ait un mouvement il faut maintenir la contraction du muscle dans le temps afin de laisser le temps aux tissus conjonctifs d'exercer leur force sur la charge.  [...]

[Evolution] Origine du neurone - Page 2

Reprenant cette expérience, sur un sujet sain cette fois, on constate que l'intensité de la force de contraction du muscle est proportionnelle à la fréquence des tops. La hauteur (le potentiel) reste pratiquement constante. quelques millivolts. La durée du top est très courte.  [...] Dernière remarque à ce sujet, ce mécanisme peut expliquer le phénomène de crampe dans un membre. à la suite d'une première forte contraction (même involontaire) le muscle se comprime tellement qu'il se met à générer ses propres impulsions, ce qui n'arrange rien du tout puisqu'il ne fait qu'amplifier le phénomène.  [...]