• Forum - évolution, Avantage, Prédateurs

[Evolution] Régression dans l'évolution

Dans le milieu préhistorique avoir une corne permet de se défendre contre les animaux sauvages et procure un avantage sélectif. Au cours du temps, le milieu change et il n'y a plus de prédateurs. Avoir une corne n'offre plus d'avantage, la pression de sélection ne s'exerce plus sur elle et imaginons pire encore que cette corne devienne un handicape pour je ne sais quelle raison (par exemple elle a tendance à attirer la foudre.  [...] ..) dans ce cas ne pas avoir avoir de corne sera un avantage sélectif et elle finira pas disparaitre. Le milieu change change à nouveau et les prédateurs reviennent (dommage, vous n'avez plus de corne). L'évolution va sélectionner les caractéres qui vont émerger au hasard chez certains individus de la population qui vont leur donner un avantage contre les prédateurs.  [...]

le poisson-pierre et l'évolution

Cependant dans certains papiers ( http.//www.pnas.org/content/110/31/12738.full.pdf, http.//rspb.royalsocietypublishing.o.../1675.full.pdf ) on avance que l'émergence se serait faite vers -20 à -40 millions d'année. Donc bien avant les australopithèques (sans même parler d'humains).  [...] Les aiguilles du poisson ne sont dirigées contre personne. Elles sont là et constituent un avantage évolutif par exemple contre des prédateurs (aux mâchoires puissantes). Elles ne sont peut être pas un avantage pour l'individu mais pour l'espèce.  [...]

[Evolution] L'évolution humaine est-elle différente de celle des autres groupes ?

Puisque l'homme n'a pas de prédateurs en dehors des virus, que ses progrès technologiques sont gigantesques, l'environnement n'est plus vraiment un moteur d'évolution (peut-être la pollution encore un peu).  [...] Les virus et les prédateurs ne sont pas les seuls moteurs d'évolution, la modification de certaines pressions de sélection n'implique pas qu'il n'y a plus de moteur d'évolution.  [...]

LUCA était-il un proto-eucaryote ? - Page 2

Est-ce que ces auteurs émettent des hypothèse quant à l' incitation à l'évolution réductrice Il me semble que les cas connus de pertes de fonctions concernent les organismes en interaction avec un autre organisme (symbiose, parasitisme), où l'un des organismes ou bien les deux délèguent en quelque sorte certaines fonction à l'autre organisme.  [...] Ça va être très métaphorique, mais j'espère que vous me pardonnerez les approximations de langage. En gros, les ancêtres de la lignée des archées actuelles sont allés se cacher dans des niches écologiques impropres à la croissance des prédateurs nucléés, ce qui a mené de facto a une réduction évolutive (dû aux conditions environnementales extrêmes), et les ancêtres de la lignée des bactéries actuelles ce sont simplifiés pour maximiser leur croissance (dans l'idée que, pour assurer la survie de l'espèce, une proie à avantage à se reproduire plus vite que le prédateur).  [...]

[Divers] TPE relation proie prédateur

DV/dt= aV - bVP est l'évolution du nombre de proies. Elle dépend de leur fécondité (a), mais aussi du taux de prédation, qui est le produit du nombre de prédateurs P par leur efficacité de capture b et par le nombre de proies V (plus il y a de proies plus les prédateurs ont de facilité à les attraper).  [...] DP/dt = cVP - dP est l'évolution du nombre de prédateurs. Il dépend de leur fécondité c multipliée par le nombre de prédateurs, mais aussi par celui de proies (car ce sont elles qui permettent aux prédateurs de se développer). Il faut aussi tenir compte de la mortalité des prédateurs, qui a lieu avec un taux d.  [...]

Quelques interrogations sur l'évolution du vivant.

Je m'explique, si on considère une espèce marine, cette espèce à évolué au cours du temps en acquérant des caractères évolutifs sélectionné naturellement et donc sensés être les plus efficaces dans un contexte donné (milieu de vie, contraintes physiques, prédation, etc.  [...] Dans ce contexte (milieu, prédateurs, contraintes physiques), ce nouveau caractère ne présente ni avantage ni désavantage par rapport à la sélection naturelle.  [...]

[Evolution] Comportement sexuel

Cause ultime, les débris servent de repaires visuels a des prédateurs qui viennent piller les nids donc sélection naturelle (probabilité de survie plus grande) alors le comportement a été conservés et transmis car il donne un avantage.  [...] Mon interrogation tourne essentiellement autour de la limite de l'innéité, de la complexité qu'elle peut atteindre et de la façon dont la sélection peut mener à ces comportements innés Puis à partir de quand l'acquis devient avantageux, comment est-il sélectionné, comment évolue-t-il, et comment reste-t-il avantageux alors que justement le lien avec la génétique (au coeur de l'évolution) est de plus en plus ténu.  [...]

questions sur l'apparition des hominidés

Ne voir aucun théorie finaliste dans ma question (genre le grand plan du créateur) mais simplement l'évolution de la branche des primates vers une vie sociale, un language (cris et mimiques), l'utilisation d'outils (la baguette à termites des chimpanzés), le grossissement du cerveau.  [...] .. ne rendait-elle pas l'apparition des hominidés inévitable (en tout cas moins dépendante de contraintes liées au climat, à la disparition de prédateurs ou tout autre phénomène susceptible d'orienter l'évolution).  [...]

[Divers] La vie n'est pas un paradis

Dans un écosystème n'ayant aucun prédateur, le premier prédateur est roi. En effet, alors que chaque organisme sera en compétition avec ses voisins, le premier prédateur n'aura absolument aucun concurrent. Lui assurant alors un immense avantage sur toutes les autres espèces, avec des ressources énergétiques colossales et faciles à obtenir.  [...] Bof... Les producteurs primaires n'ont pas besoin des prédateurs. Par co-évolution, il y a cycle de certains matériaux (peu, et certainement pas l'énergie, comme le texte pourrait faire penser). Mais ce n'est pas une nécessité. Et le recyclage ne nécessite pas de prédateurs, les nécrophages sont suffisants (et ils font d'ailleurs le plus gros du boulot.).  [...]

homo sapiens sapiens, taxonomie douteuse?

Les phalènes du bouleau étaients tous blancs car ils passaient leur temps sur des bouleaux blancs. Mais l'allèle codant pour une cuticule noire est resté conservé même s'il était pénalisant, car il donnait un avantage aux mâles (mieux visibles par le prédateurs mais aussi par les femelles.  [...] De plus il est sûrement beaucoup plus pénalisant pour un homme préhistorique d'être noir en absence de soleil (rachitisme) que d'être blanc sous un soleil africain (cancer de la peau). Ce que je veux dire c'est que la blancheur de la peau (aspect rosé à cause des carotènoïdes et de l'hémoglobine) est un caractère qui a très bien pu apparaître plusieurs fois, et si ça se trouve, c'était un allèle albino déjà présent chez une population africaine qui est devenu très avantageux dans les terres peu ensoleillées quand l'Homme a quitté l'Afrique.  [...]