• Forum - Contraction, Muscle, Différent

Muscle lisse vasculaire

de plus, le couplage excitation-contraction du muscle lisse et différent de celui du muscle strié squelettique (= mss). aussi, l'orientation des filaments contractiles dans la cellule ne donne par l'aspect strié caractéristique du mss.  [...] Je pense que tu fais une erreur de dénomination. il n'existe pas de muscle lisse vasculaire à proprement parlé. On parle de cellules musculaires lisses vasculaires (smooth muscle cells) qui sont contenues dans la média et sont capables de contraction.  [...]

[Physiologie] Œsophage

Cela a plusieurs conséquences, notamment sur l'excitabilité et le tonus de contraction de l'oesophage. Je vais tenter de donner une réponse exhaustive tout en donnant des rappels sur les différences entre muscle lisse et muscle squelettique.  [...] Dans le muscle lisse, il n'y a pas de réticulum sarcoplasmique mais bien un simple réticulum endoplasmique lisse. En fait, le mécanisme par lequel le calcium provoque une contraction est différent dans les deux type de muscles. Dans le muscle squelettique, le calcium se lie à des complexes de troponine qui, normalement, inhibent la contraction en empêchant les interactions entre filament d'actine et de myosine au sein des sarcomères via une protéine appelée tropomyosine.  [...]

Myothérapie

que veut dire rétrécir un muscle. si c'est une diminution de longueur, c'est une contraction donc le contraire de la détente, un muscle au repos s'allonge (cf les manoeuvres que l'on voit sur les terrains de foot au cours des prolongations où on cherche par une flexion forcée du pied à étirer les muscles du mollet pour faire céder la crampe = contracture).  [...] Cependant il existe différentes techniques pour détendre un muscle dont la myothérapie. (Attention. raccourcir un muscle pour le détendre ensuite, peut être fait sans aucune contraction grâce à quelqu'un d'autre. Néanmoins l'étirement est bien sûr aussi un mode pour décontracter un muscle.).  [...]

Muscles antagonistes et reflexe myotatique

Les mouvements de la jambes par rapport à la cuisse sont réalisés par différents muscles. un muscle extenseur (le quadriceps crural), et deux muscles fléchisseurs antagonistes de ce muscle (le semi-tendineux et le biceps crural). On enregistre les variations d'intensité de la contraction du muscles extenseur.  [...] DOC 2. C'est une courbe representant l'intensité de la contraction du muscle extenseur en fonction de differents parametres. En abscisses le temps en secondes, l'ordonnée est la force en N. On remarque que de 0 à 0,5 s la courbe croit rapidement pour atteindre 20N puis baisse un peu pour atteindre 17N, et à ce moment là c'est l'étirement du muscles semi-tendineux (S).  [...]

[Physiologie] Neurophysiologie

Le réflexe myotatique, c'est la contraction réflexe d'un muscle déclenchée par son propre étirement. Par exemple. les réflexes de percussions de différents tendons.  [...] Alors que le réflexe myotatique inverse, c'est une inhibition de la contraction du muscle. Si le muscle est étiré trop brutalement ou de trop, les structures de Golgi situées dans le tendon vont transmettre l'info pour que la contraction musculaire soit inhibée et que le muscle se relâche.  [...]

[Physiologie] Relation entre force & contraction

Je n'ai pas vu les pièces jointes (pas encore validées) mais j'ai plutôt souvenir que la force maximale d'in muscle se situerait dans les vingt derniers pourcents de contraction maximale.  [...] La fibre musculaire ne varie pas en volume, juste en longueur, ce qui donne une répartition différente selon que la fibre est étirée ou contractée. Aux environs des 50% de contraction, ce doit être le moment où on a le plus de mouvement de volume interne. Probablement le moment le plus fragile de la fibre, et donc le plus fatigant pour le muscle. Beaucoup d'énergie sera dissipée.  [...]

[Physiologie] Gradation des contractions musculaires

J'ai besoin de quelques avis pour une question portant sur la gradation physiologique des contractions musculaires. Lors d'un tp, on a stimulé (avec un logiciel) un muscle à des intensités différentes. Par exemple, pour 50, 100, 150 mv, je n'obtiens rien. A partir de 200mv, j'ai un très très légère contraction, et à partir de 250mv j'observe une contraction ect.  [...] Ma question se pose sur l'interprétation de cette courbe. En faisant des recherches, il est dit que la gradation des contractions résulte du nombre d'unités motrices mises en jeu. Je ne comprends pas comment et pourquoi,lorsqu'on augmente l'intensité de stimulation, il y a plus d'unités motrices recrutées.  [...]

[Physiologie] le reflexe myotatique inverse

Le myotatique est un réflexe de contraction du muscle lorsque qu'on l'étire. C'est un genre de compensateur. Imaginez que vous relachiez vos muscles quadriceps en position debout, ce la se traduit par un étirement du muscle. pour compenser cela et éviter la chute, il se créer un reflexe de contraction pour revenir à la normale.  [...] Le myotatique inverse est quant à lui un reflexe qui limite la contraction réflexe myotatique. Quand le muscle est trop tendu, il se créer un réflexe d'inhibition de la contraction du muscle pour éviter la crampe ou la contraction continue.  [...]

Questions de neuroanatomie, assez difficile

3) Je ne saisis toujours pas non plus pourquoi on parle de contraction tonique isométrique pour le réflexe myotatique, en effet le muscle répond en se contractant et en diminuant de longueur pour maintenir la longueur de référence imposée par la boucle gamma (je crois), donc ça veut dire changement de taille, donc c'est pas isométrique.  [...] Pourquoi les motoneurones gamma agissent avant les alpha Ils sont censés servir à ce que le FNM ne soit pas écrasé en le redressant après la contraction musculaire par des alpha (ça confirme encore que l'isométrique est bizarre car si le FNM a besoin d'être redressé c'est que le muscle s'est raccourci et a changé de longueur).  [...]

[Physiologie] Utilisation des agonistes et antagonistes (système nerveux autonome)

Ex 1. on cherche à comprendre comment fonctionne le muscle de l'intestin, on récupère l'intestin que l'on met en culture (on élimine ainsi la composante orthosympahique car présente en dehors de l'organe considéré). Le système parasympathique peut être activé seul pour la contraction du muscle de l'intestin via le neurone intrinsèque.  [...] Pourquoi utiliser le DMPP Je précise que l'on est toujours au niveau du muscle donc peut être veut-on prouver que l'activation des récepteurs nicotiniques par le DMPP n'entraine pas de contraction du muscle. Mais pourquoi le DMPP qui est un agoniste des récepteurs nicotiniques au niveau des neurones est-il utilisé au niveau du muscle Et donc en conclusion l'atropine bloque les récepteurs muscariniques et du coup pas de contraction musculaire.  [...]