• Forum - Chaleur, Récepteurs, Température

[Physiologie] Froid dans l'eau...

Ce que mesurent nos récepteurs sensoriels de la chaleur ce n'est pas la température, comme le fait un thermomètre, mais c'est le flux de chaleur entrant ou sortant. Cela a pour effet que nous sommes pratiquement incapables d'évaluer la température ambiante directement et que nos sensations de chaud ou de froid dépendent d'un tas de facteurs dont l'humidité de l'air.  [...] Ce que mesurent nos récepteurs sensoriels de la chaleur ce n'est pas la température, comme le fait un thermomètre, mais c'est le flux de chaleur entrant ou sortant.  [...]

En Hiver, réchauffons nous avec du Piment ?

j'ai entendu dire que lorsque l'on mange un piment, la sensation de chaleur/brulure causée par celui-ci n'est due qu'a l'action de la capsaïcine sur certains récepteurs et qu'en réalité notre température corporelle n'augmente en aucun cas.  [...] En effet, ni l'alcool ni le piment n'augmente la température corporelle. La capsaicine se fixe sur un récepteur de type TRPV présent notamment sur langue. En temps normal il est activé par la chaleur. La capsaicine en étant un agoniste, lorsqu'on mange du piment on active ces récepteurs.  [...]

message nerveux

-comment un message nerveux émis par un recepteur peut coder les variations d'un paramétre physico-chimique de l'environnement.  [...] par rapport à la première question, celle du changement d'un paramètre physique, exmple la température. si mes souvenirs sont bons, pour les thermorécepteurs (récepteurs à la chaleur), la chaleur va modifier la perméabilité membranaire (elle rend la membrane cellulaire fluide fluide et plus perméable) ce qui peut etre à l'origine d'une variation de flux d'ions de part et d'autre de la membrane, donc d'une dépolarisation ou hyperpolarisation.  [...]

[Divers] 37,5°c....

Notre corps sait s'adapter à la température environnante, mais ici pour l'eau c'est surtout une question de conductivité thermique, de sorte que pour un même gradient de température, le corps à température supérieure de son environnement perdra plus rapidement de la chaleur par conduction dans l'eau que dans l'air, (l'air étant un très bon isolant) et ceci est d'autant plus vrai s'il y a un mouvement actif de l'eau (convexion).  [...] D'ailleurs, c'est tout là la raison pour laquelle une différence de température entre l'air et l'eau lors des périodes de fortes chaleurs est d'autant plus dramatique que la conductivité est beaucoup plus élevée dans l'eau (d'un ordre de grandeur x25), car il est à l'origine de chocs thermo-différentiels qui peuvent être parfois fatal chez certains individus qui s'immergent rapidement dans l'eau sans s'accommoder à la température au préalable.  [...]

Sport pour maigrir

Cette température doit être maintenue car il y a dispersion de la chaleur par transpiration et respiration et si la température redescend trop, l'activité musculaire se trouve alors amoindrie, d'où l'intérêt de porter un vêtement, si on doit marquer des pauses pendant l'activité physique (survêtement).  [...] Mais si la température monte trop, au delà de 39°, on risque d'avoir l'effet inverse car la température d'action pour l'activité enzymatique est alors trop élevée. Alors la cellophane peut avoir un intérêt pour faire monter la température mais si celle ci est trop importante et que le muscle ne peut dégager toute la chaleur, à mon avis cela risque d'être plus préjudiciable qu'autre chose.  [...]

Température du corps

Donc il existe une température optimale où la déperdition de chaleur correspond à la création de chaleur par l'organisme, cela se trouve autour de 22°C.  [...] les frissons sont en fait des microcontractions musculaires involontaires ( reflexe) chargees de generer plus de chaleur. avec comme but final, le maintient de la temperature corporelle pour eviter l'hypothermie.  [...]

[Physiologie] Ecophysiologie

La chaleur sensible est la quantité de chaleur qui est échangée, sans transition de phase physique, entre deux corps formant un système isolé. Elle est qualifiée de sensible parce que cet échange de chaleur sans changement de phase change la température du corps, effet qui peut être ressenti ou mesuré par un observateur.  [...] En cela, la chaleur sensible s'oppose à la chaleur latente, qui, elle, est absorbée lors d'un changement de phase, sans changement de température.  [...]

Fièvre et Solitude

De plus, on peut être fiévreux sans augmentation de la température (les mécanismes de thermorégulation (vasculaires, musculaires, sudoraux, etc.) évacuent le surplus de chaleur et la température centrale reste à 37).  [...] En fait, non, pas forcément, d'un coté l'organisme fait monter la température et de l'autre, il évacue la chaleur en excès par ces mécanismes jusqu'à ce que la température soit équilibrée.  [...]

Pourquoi les graminées résistent-elles à la sécheresse?

D'ailleurs, sécheresse n'est pas équivalent à chaleur. À une température négative, les plantes sont aussi en stress hydrique si l'eau du sol est gelée. Et une chaleur intense n'exclue pas des précipitations importantes. Mais après, forcément, si tu mets une plante à 10°C et une autre à 40°C sans aucune précipitation, celle qui est à 40°C se desséchera plus vite.  [...] D'ailleurs, sécheresse n'est pas équivalent à chaleur. À une température négative, les plantes sont aussi en stress hydrique si l'eau du sol est gelée. Et une chaleur intense n'exclue pas des précipitations importantes.  [...]

[Physiologie] Survie à haute température

L'évacuation de chaleur par rayonnement du corps doit être négligeable, et cette par convection inexistante à 37°C (à une température supérieure, il y a même apport de chaleur par convection) alors que c'est par ce moyen qu'on évacu la chaleur sous nos contrées.  [...] j'ai rien lu des réponses que t'a eu, mais à mon humble avis, la température du corps on la tire de l'hyper-proximité de nos cellules l'une de l'autre, en plus de la production de chaleur par le travail musculaire qui n'est pas négligeable, et le systèmes de refroidissement du corps est très ingénieux, d'ailleurs des entreprises d'automobile s'en inspire, en effet le liquide de refroidissement la sueur est relâché goutte à goutte ce qui provoque l'évaporation de ces gouttes diminuant ainsi la chaleur du corps.  [...]