• Forum - Cerveau, Coeur

l'organe le plus important du corps humain pour vivre

personne ne soutient que le coeur est plus important que le cerveau c'est donc bien cerveau le grand gagnant de ce debat non.  [...] Tout ça pour dire que pour ceux qui ne s'intéressent qu'à la vie (ou la survie) du corps, le coeur doit avoir sans doute plus d'importance que le cerveau. Evidemment on n'en est pas encore comme dans la BD à faire fonctionner des corps totalement écervelés (quoique parfois, quand j'en vois certains autour de moi, je me le demande ) mais on peut déjà voir des gens vivre (ou végéter) avec un cerveau endommagé.  [...]

A jeûn et le fonctionnement du cycle de Krebs

Or, cette dernière fourni de l acetyl Coa aux cycles de krebs du cerveau coeur etc.  [...] donc, au cours de la gluconéogénèse dans les hépatocytes à jeun, la MDH empêche le déroulement du cycle de KREBS, car elle favorise l'accumulation du malate dans la matrice de la mitochondrie en réalisant la réaction contraire à celle du cyle de Krebs. Le cycle est donc bloqué.   [...]

cerveau et champ magnétique

Bon je sais pas si c'est ce que voulait dire le monsieur, mais il me semble que, les nerf transmettent un ddp qui peut etre representé par un courant electrique. Le poul en est une conséquance puisque c'est la contraction des muscle cardiaque. Le coeur est un muscle indépandant du cerveau je crois, il est automatique, donc a priori aucain rapport, néanmoin, il me semble que, sans nécéssité d'une action a proprement dite du cerveau pour fonctionné, le rythme cardiaque lui, dépant en partie du cerveau ( de maniére indirecte il me semble ).  [...] Bien à l'abri dans la boîte crânienne, l'encéphale, constitué du cerveau, du cervelet et du tronc cérébrale, s'est soustrait au regard de la science pendant des siècles. Aristote croyait que l'encéphale était composé d'eau et qu'il avait pour fonction de refroidir le coeur, siège de l'âme. Nos connaissances ont beaucoup évolué depuis.  [...]

Peut-on estimer l'espérance de vie en bonne santé et l'âge de la mort ?

Dans tous les cas, le coeur s'arrête parcequ'on l'empêche d'une manière ou d'une autre d'assurer sa fonction de pompe faisant circuler le sang, et que sans cet afflux permanent de liquide nutritionnel, cSur et cerveau meurent très rapidement. Le cerveau est aussi extrêmement sensible, plus encore que le coeur, à l'arrêt de sa nutrition.  [...] Il peut mourir bien avant le cSur, on parle alors de mort encéphalique, le cSur battant toujours. L'arrêt cardiaque vient ensuite du fait que les commandes respiratoires et de régulations des différentes fonctions ( tension artérielle, etc ), défaillent de part la mort du cerveau, et mettent le cSur en carence de nutriments, avant qu'il ne s'arrête à son tour.  [...]

Mort encéphalique - Irrigation du cerveau

Mais je ne comprend pas pourquoi -même si le cerveau est mort- le sang n'arrive pas jusqu'au cerveau si le coeur bat encore.  [...] Dans l'immense majorité des cas c'est l'oedème cérébral le responsable. Le cerveau n'étant pas dans un contenant extensible, l'Sdème entraine une compression très importante des tissus et des vaisseaux, donc un arrêt de la circulation.  [...]

[Evolution] Poule ou l'oeuf ... - Page 3

Il y a eu une augmentation de la taille du cerveau dans l'évolution de la lignée humaine, on ne peut pas revenir la-dessus, c'est ce qui s'est passé. Savoir si cette augmentation était due au hasard ou à la sélection, ou plutôt dans quelle mesure ces deux facteurs ont joué, ça permettrait pourtant de comprendre les tenants et les aboutissants de cette évolution (donc pour moi c'est justement le coeur du débat).  [...] Dans la nature, le hasard est tellement présent, l'environnement tellement changeant qu'il ferait disparaitre des pans entiers de tes cohortes de Drosophiles avant qu'une tendance n'est eu la chance de s'imposer. Et même si cette dernière apparaissait, sauterait-elle la barrière du Genre comme l'augmentation de la taille du cerveau chez les Hominidés est censé l'avoir fait.  [...]

[Biologie Cellulaire] Le Cerveau

ben une grande partie de la population dit oh j'ai le coeur fendu ou alors j'écoute mon coeur pour parler des émotions. Ce qui d'un point de vue biologique totalement faux puisque le coeur n'est qu'un muscle qui pompe du sang, en aucun cas il ne s'occupe des émotions et sentiments, tout ça c'est le cerveau.  [...] C'est en effet du côté du cerveau que ça se passe mais le sujet en question est énorme. la neurologie, les sciences cognitives, la psychologie, etc. Les sciences ont beaucoup progressé depuis les dernières décennies mais en sont malgré tout à leurs balbutiements.  [...]

[Physiologie] Les battements du coeur

Est ce que si je pète la nuque d'un pote et que je sectionne sa moelle épinière au niveau de la C1, son coeur va t-il s'arrêter Ou continuer de battre un peu.  [...] non, le coeur a un rythme autonome. Le cerveau peut intervenir en le ralentissant ou en l'accelérant via les systèmes sympathiques, mais un coeur a une activité pulsatile et contractile en l'absence de cerveau.  [...]

Electrostimulation

J'essayais simplement d'expliquer le cas idéal, càd celui où le motoneurone n'est pas influencé (pour simplifier les explications, puisque YOJF a l'air d'être néophyte sur le sujet) pour expliquer la conduction du message nerveux du cerveau jusqu'au muscle.  [...] Merci beaucoup pour vos réponses. Je suis très étonné tout d'abord sur le fait que le coeur bouge indépendamment du cerveau. Pourtant tout mécanisme nécessite une sorte de centre de commande, c'est-a-dire de cerveau non Si le coeur commence a battre avant que le cerveau apparaisse, cela signifirait-elle qu'il existe un deuxième cerveau commandant le corps Je m'excuse en avance si cette question vous parait un peu tiré par les cheveux.  [...]

[Microbiologie] conservation des cellules souches

Je voudrais savoir comme congeler les bactéries de réfrénces,et comment les utiliser après congélation.   [...] Est ce qu'on peut les conserver dans un bouillon coeur cerveau.  [...]